Abbaye de Pavilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Pavilly
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Début de la construction 662
Style dominant Gothique
Protection  Inscrit MH (1934)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Pavilly
Coordonnées 49° 34′ nord, 0° 57′ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Pavilly

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Abbaye de Pavilly

L'abbaye de Pavilly a été fondé en 662 pour être un monastère de femmes par saint Philibert, abbé de Jumièges.

Historique[modifier | modifier le code]

La première abbesse fut Sainte Austreberthe venue de l'abbaye de Port-le-Grand sur la Somme dont elle était la prieure, et qui meurt à Pavilly en 704[1]. Elle fit construire trois églises dédiées à la Vierge, à saint Martin et à saint Pierre.

Le monastère fut détruit par les Normands au IXe siècle. En 1090, l'abbé Gautier I de l'abbaye de la Trinité du Mont restaure un prieuré sur les lieux[2], par la réédification de l'église[3]. Abandonnée en 1717, sa chapelle fut rachetée et rendue au culte en 1860.

Fuyant les invasions Normandes aux IXe siècle, les religieuses de Pavilly trouvent refuge à Montreuil (Pas-de-Calais), elles y fondent l'abbaye Sainte-Austreberthe. En 1803, les religieuses donneront leur trésor d'art sacré à la paroisse de Montreuil et à la commune. Il est toujours conservé dans l'abbatiale Saint-Saulve à Montreuil. Parmi les pièces du trésor, la crosse de sainte Austreberthe (VIIe – XVIIIe siècle).

La chapelle Sainte-Austreberthe (XIe siècle) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denise Poulet, Noms de lieux du Nord-Pas-de-Calais, Bonneton, Paris, 1997, p. 105.
  2. Lucien Musset, Aspects du monachisme en Normandie (IVe-XVIIIe siècles), J. Vrin, Paris, 1982, (ISBN 978-2-7116-2034-0), p. 61.
  3. Véronique Gazeau, Normannia monastica : Prosopographie des abbés bénédictins (Xe-XIIe siècle), Publications du CRAHM, Caen, 2007, (ISBN 978-2-902685-44-8), p. 267.
  4. Notice no PA00100790, base Mérimée, ministère français de la Culture

Articles connexes[modifier | modifier le code]