Abbaye du Valasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les mondes normands image illustrant une abbaye ou un monastère image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant les mondes normands, une abbaye ou un monastère et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Abbaye du Valasse
Image illustrative de l'article Abbaye du Valasse
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Début de la construction XIIe siècle
Style dominant Gothique
Protection  Inscrit MH (1943)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Gruchet-le-Valasse
Coordonnées 49° 32′ 13,62″ nord, 0° 30′ 20,17″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye du Valasse

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Abbaye du Valasse

L’abbaye Notre-Dame du Vœu, dite abbaye du Valasse, est une abbaye cistercienne, située à Gruchet-le-Valasse en Seine-Maritime, dans le canton de Bolbec. Elle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1943[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye a été fondée vers 1150 par Galéran IV, comte de Meulan, de retour de croisade[2]. La fondation est reprise par Mathilde l'Emperesse, car elle ne lui faisait pas confiance, et après des débuts difficiles (1152-1153), elle parvient à imposer des moines cisterciens venus de l'abbaye de Mortemer, fondée par son père Henri Ier d'Angleterre[3]. L'abbatiale est consacrée en 1181, l'ensemble est achevé en 1218.

L'abbaye est détruite au XVe siècle par les Anglais, puis reconstruite à l'aide des pierres de la carrière du Valasse.

Détruite durant la guerre de Cent Ans par les troupes anglaises, elle est saccagée par les protestants en 1562.

À la Révolution française, elle est confisquée à l'Église et devient demeure châtelaine.

Après avoir été aménagée en filature au XIXe siècle, puis en laiterie après la Seconde Guerre mondiale, elle est depuis 1985 la propriété de la commune de Gruchet-le-Valasse.

Le site a accueilli, du 12 juillet 2008 à fin 2012, un parc de loisirs consacré au développement durable : Eana - Terre des possibles[4].

Depuis le 1er avril 2013, l'abbaye du Valasse est libre d'accès, les visiteurs peuvent parcourir les jardins et les abords de l'abbaye. Le développement durable reste en toile de fond, mais le site n'est plus un parc de loisirs. L'abbaye accueille également des séminaires et des réceptions[5],[6].

L'abbaye dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no IA76000997, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. David Crouch, « Waleran, count of Meulan and earl of Worcester (1104–1166) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  3. Marjorie Chibnall, « Matilda (1102–1167) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  4. Le parc EANA de Gruchet-le-Valasse (Seine-Maritime) à l’arrêt quatre ans après son ouverture et un lourd déficit, Richard Plumet, France 3 Normandie, 29/11/2012.
  5. Quel avenir pour l’abbaye de Gruchet le Valasse ?, Dider Meunier, France 3 Normandie, 10/04/2015.
  6. Seine-Maritime : Le Valasse veut effacer Eana, Philippe Lenoir, paris-normandie.fr, 13/07/2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Avenel, Jean-Marie Cahagne, Éric Follain et al., Le Valasse : Une abbaye cistercienne en pays de Caux, vol. 1, Fécamp, éd. des Falaises, , 95 p. (ISBN 978-2-84811-072-1 et 2848110724)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]