Square Verdrel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Square Verdrel
Image illustrative de l'article Square Verdrel
Square Verdrel en 2006
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Normandie
Commune Rouen
Quartier Centre-ville - Rive droite
Superficie 9 000 m2
Caractéristiques
Type Square
Gestion
Lien Internet www.rouen.fr/verdrel
Accès et transport
Tramway Technopôle
Georges Braque
(Station Palais de Justice)
Bus   8    11   13  N2
(Arrêt Square Verdrel)
Localisation
Coordonnées 49° 26′ 42″ nord, 1° 05′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Square Verdrel

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Square Verdrel

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Square Verdrel

Le square Verdrel est un square dans le centre-ville de Rouen, entre la rue Jeanne-d'Arc, le musée des beaux-arts et le musée de la céramique.

Le jardin[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 9 000 m2, ce square créé par Émile Beaucantin[1] lors des réaménagements urbains du Second Empire, a été inauguré le [2] par le maire de Rouen Charles Verdrel. Appelé à l'origine jardin Solférino, il a pris en 1926 le nom de Charles Verdrel, maire « mégalomane » de Rouen (1809-1868), maire de Rouen de 1858 à 1868, surnommé le « baron Haussmann rouennais »[2].

Ce jardin se compose d'un plan d'eau surmonté de rochers formant une cascade. Ces rochers proviennent de la propriété de Madame de Lux à Incarville[2]. La création du plan d'eau a été facilité par la proximité de l'ancienne Renelle des tanneurs, alimentée par la source Gaalor, ainsi que par la fontaine du Bailliage, édifiée en 1455[2]. Le bassin était alimenté par la source Gaalor par une machine à vapeur, qui cesse de fonctionner en 1876. Elle est remplacée en 1901 par un nouveau système d'alimentation[2].

On peut y voir le monument des frères Bérat dû à Alphonse Guilloux (1905) ainsi qu'une statue de Jean Revel, due à Robert Delandre (1928, fondue pendant la Seconde Guerre mondiale, relevée en 1958 par l'artiste).

Il possède une zone de jeux pour les enfants et un petit plan d'eau où voguent des cygnes blancs.

Le square doit être réaménagé par la mairie selon un projet établi dès 2008.

Le mercredi 26 octobre 2016, la mairie fait abattre une cinquantaine d'arbres en une seule fois, soulevant l'effroi de la population[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Journal de Rouen, 6 septembre 1863
  2. a, b, c, d et e Daniel Caillet, « Rafraîchissant Second Empire », Côté Rouen, no 45,‎ , p. 10
  3. « L’abattage des arbres square Verdrel attise un peu plus la polémique à Rouen », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]