Historial Jeanne d'Arc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Historial Jeanne d'Arc
Historial de Rouen.jpg
Informations générales
Ouverture
Surface
1 000 m2 environ sur 5 niveaux
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
7 rue Saint-Romain
76000 Rouen
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Seine-Maritime
voir sur la carte de la Seine-Maritime
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rouen
voir sur la carte de Rouen
Red pog.svg

L’Historial Jeanne d'Arc est un musée de Rouen consacré à Jeanne d'Arc. Ouvert le , il est situé dans les bâtiments de l'Archevêché de Rouen.

Le projet[modifier | modifier le code]

L'Historial Jeanne d'Arc, projet mené par la Métropole Rouen Normandie, est un lieu dédié à la mémoire de ce personnage historique d'envergure internationale. Rouen est marquée par le souvenir de Jeanne d'Arc, de la place du Vieux-Marché où eut lieu son supplice au palais archiépiscopal où un procès posthume rétablit son innocence. C'est dans ce site médiéval, mis à disposition par l'Archevêché et les services de l'État, qu'est installé l'Historial. Le palais archiépiscopal retrace l'histoire de Jeanne d'Arc sur près de 1 000 m2 à travers une scénographie moderne par le biais de nombreux dispositifs multimédias (mapping 3D, panneaux graphiques lumineux et dynamiques interagissant avec les audiovisuels, bornes de consultation multimédias dans la mythothèque)[1].

Le musée étant financé et géré par la métropole de Rouen, les travaux de restauration du palais archiépiscopal et la muséographie ont coûté 10,6 M€[2].

Le musée[modifier | modifier le code]

L'Historial Jeanne d'Arc est situé dans les locaux de l'Archevêché de Rouen. Avec ses cryptes romane et gothique, ou encore sa tour du XVe siècle, ce bâtiment d'une grande qualité architecturale est porteur d'une identité médiévale forte. Intimement lié au destin de Jeanne, il abrite les vestiges de la salle de l'Officialité où fut prononcée sa condamnation en 1431, et où se déroula en 1456 son procès en réhabilitation. L'Archevêché était donc le cadre idéal pour raconter l'histoire de Jeanne, sur une surface de près de 1 000 m2.

La visite, répartie dans quinze espaces sur cinq niveaux, dure 110 minutes avec un départ tous les quarts d'heure dans des groupes de 25 personnes[3].

La fréquentation attendue du musée est de 100 000 à 150 000 visiteurs par an[1]. Inauguré le par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le musée est ouvert au public le [4],[5].

Protection[modifier | modifier le code]

L'archevêché fait l'objet d'un classement par arrêté du 6 février 1909.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b Historial Jeanne d'Arc. Dossier de presse
  2. Un important chantier sur le site de l'Historial
  3. Mode d'emploi sur le site de l'Historial
  4. Emmanuelle Partouche, « L'Historial Jeanne d'Arc ouvre ses portes à Rouen ce samedi 21 mars », sur francetvinfo.fr,
  5. « Un Historial à Rouen fait renaître Jeanne d'Arc de ses cendres », sur ladepeche.fr,

Articles connexes[modifier | modifier le code]