Zayd ibn Harithah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zayd ibn Harithah (588-629) (arabe : زيد بن حارثة) est un des premiers compagnons du prophète Mahomet et le seul ayant été nommément cité dans le Coran[1]. Il devint par la suite chef d'armée et mourut à la bataille de Mu'ta.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un homme appelé Haritha, Zayd devient eclave, avant la venue de l'islam, à l'âge de huit ans. Il appartient à Khadija bint Khuwaylid, la première épouse de Mahomet. Ce dernier l'adopte et le traite comme son propre fils. Lorsque le verset du Coran fut révélé[2] au sujet des noms des enfants que l'on adopte[3], il fut appelé Zayd Mawla Muhammad au lieu de Zayd ibn Muhammad.

Il s'est marié à Zaynab bint Jahsh (en), que le prophète a épousé après leur divorce[réf. nécessaire], ainsi qu'à Oum Kalsoum bint Uqba. Il a pour enfants Usama ibn Zayd (en), Zayd et Ruqayya.

Il meurt en 629 à l'âge de 55 ans (8 ans après l'Hégire) à la bataille de Mu'ta[4].

Son rôle dans les expéditions[modifier | modifier le code]

Il participe également aux batailles de Badr, Ouhoud, Houdaybiyya et Khaybar.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sourate 33: Al Ahzab (Les Coalisés), verset 37.
  2. Coran 33:4-5 : « […] Il n’a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui sortent] de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c’est Lui qui met [l’homme] dans la bonne direction. Appelez-les du nom de leurs pères : c'est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés. […]
  3. La démarche préadoption: L’adoption et l’Islam
  4. Saifiyyu ar-Rahman al-Mubarakfuri, ar-Rahiq al-Makhtum (Le Nectar Cacheté), Université Islamique de Médine, éditions Darussalam : ISBN 1-59144-071-8 ; Traduit de l'arabe au français par: Cheikh Gueye (Dakar); Edition: Darussalam 1999, 746 pages.