Raphaël (archange)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raphaël (homonymie) et Saint Raphaël.
L’archange Raphaël et Tobie par Antonio Pollaiolo, galerie Sabauda, Turin.

Raphaël (de l’hébreu : refa- : guérir et -El : Dieu ; c'est-à-dire « Dieu guérit ») est le troisième archange reconnu par l’Église catholique et cité dans le livre de Tobie.

Récit biblique (deutérocanonique)[modifier | modifier le code]

Selon le livre de Tobie, Raphaël a été envoyé par Dieu pour guérir la cécité du père (Tobias) de Tobie et l’aider à rencontrer Sarah afin d’assurer la descendance d’Abraham. Il accompagne également le jeune Tobie dans son voyage.

L’Église honore saint Raphaël comme le patron des « voyageurs sur terre, sur mer et dans les airs ». Sa fête liturgique date du XIIe siècle, elle est célébrée le 24 octobre (on fête les Raphaël et Raphaëlle le 29 septembre selon le calendrier grégorien). Les raphaélistes étaient les membres de l'association des cheminots chrétiens[1].

Rôle dans le livre d'Hénoch[modifier | modifier le code]

Le livre d'Hénoch parle ainsi de Raphaël : « Puis le Seigneur dit à Raphaël : Prends Azazyel, lie-lui les pieds et les mains ; jette-le dans les ténèbres ; et abandonne-le dans le désert de Dudael. » (Hénoch 10-6)[2].

Rôle dans le corps mystique de l'Église[modifier | modifier le code]

Saint Raphaël, tout d'abord, fait partie des archanges, avec Michel et Gabriel, qui ont refusé de suivre Lucifer et Belzébuth dans leur rébellion contre le Très-Haut. Saint Raphaël est donc un ange expérimenté, car il a été créé par Dieu dans les premiers temps ; sa protection est sûre et bienveillante.

Il a reconnu la Passion de Jésus-Christ, qu'il reconnaît comme Roi de l'univers.

Il est le gardien de la Sainte Église orthodoxe de Jésus-Christ (une église lui est dédiée en Russie) et le dispensateur des dons du Saint Esprit.

Islam[modifier | modifier le code]

Israfil est également cité dans le Coran par exemple au chapitre 39, verset 68. Il soufflera dans la trompette Sûr lors du Jugement dernier (Yawm al-Qiyāmah, arabe: يوم القيامة).

Autres sources[modifier | modifier le code]

L'archange Raphaël apparaît plusieurs fois dans le Grand Évangile de Jean (en) du mystique Jakob Lorber[3].

Représentation dans les arts[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]