Hafsa bint Omar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hafsa bint Omar ben al-Khattâb[1] ou Hafsa (v. 606 - v. 665) est la quatrième épouse de Mahomet. Elle est la fille du deuxième calife Omar ibn al-Khattab et de Zaïnab bin Mazoune.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hafsa est née à La Mecque environ 5 ans avant le début de la révélation à Mahomet. Elle fut l'une des premières à se convertir à l'islam et fit partie des émigrants vers Médine en compagnie son premier mari Khouneïs ibn Hudhafa As-Sahmi (622). Son mari participa à la bataille de Badr et à celle de Uhud, il mourut suite à cette dernière.

Mariage avec Mahomet[modifier | modifier le code]

Son père, Omar, eut pitié de sa fille et pour la consoler il voulut la remarier. Il proposa donc à Othmân ibn Affân de l'épouser, mais il refusa. Il proposa à Abu Bakr, mais il ne lui répondit pas, et finalement, le prophète Mahomet se présenta à Omar pour la demander en mariage.

Omar raconte : « J'ai rencontré Othmen ibn Affan et je lui ai proposé de se marier avec Hafsa, je lui ai donc dit : "Si tu veux, je te marierais à Hafsa la fille de Omar", Othmen répondit : "Je réfléchirai", après quelques jours il refusa et dit qu'il ne voulait pas se marier actuellement. Omar dit : "Je le présenterai à AbouBakr", Il lui dit : "Si tu veux, je te marierais à Hafsa la fille de Omar", Aboubakr ne répondit pas, Omar dit : "J'étais plus en colère de ce qu'a fait Aboubakr, qu'il ne m'ait pas répondu, que du refus de Othmen". Puis il dit : "Après quelques jours, le messager d'Allah l'a demandée en mariage, et j'ai accepté. Puis Aboubakr vint à ma rencontre et me dit : "T'es-tu mis en colère après moi du fait que je ne t'aie pas répondu à propos de Hafsa ?" Je lui dis : "En effet". Il me dit : "Je n'ai fait ceci que parce que j'ai su que le messager d'Allah la voulait, je ne voulais donc pas dévoiler le secret du messager d'Allah, et s'il ne la voulait pas je me serais marié avec elle." »

C'est alors que Mahomet âgé de 55 ans prit pour quatrième épouse Hafsa âgée de 21 ans[2]. Les relations entre les époux n'auraient pas été toujours très bonnes. « `Omar lui aurait dit lors de la grande dispute entre le prophète et ses femmes : “ Hafsa, j'ai entendu dire que tu suscites quelques problèmes au messager de Dieu. Tu dois savoir qu'il ne t'aime pas et que si je n'avais pas été ton père il t'aurait répudiée ”. En entendant cela elle pleura amèrement[3]. ». Après 8 ans de mariage, Hafsa âgée de 29 ans divorce de Mahomet qui lui est âgé de 63 ans[4].

Hafsa est l'indiscrète désignée dans ces deux versets arabes du coran, la seconde personne impliquée est `Aïcha.

  • « Lorsqu'il l'eut avertie de son indiscrétion, elle dit: “Qui donc t'a mis au courant ?” Il répondit: “Celui qui sait tout et qui est bien informé m'en a avisé”. »
  • « Si toutes deux vous revenez à Dieu, c'est que vos cœurs se sont inclinés. Mais si vous vous soutenez mutuellement contre le prophète, sachez que Dieu est son Maître et qu'il a pour soutien Gabriel, tout homme juste parmi les croyants et même les anges[5]. »

Omar, craignant que les paroles véritables du coran ne soient altérées, incita Abû Bakr à envisager à continuer leur préservation sous forme écrite. Le récit, quand il fut achevé, fut enregistré par Hafsa. Il fut considéré avec grand respect par tous les musulmans. Quand la version officielle fut terminée, les copies différentes du texte authentique en circulation auraient été détruites afin d'éviter toute dispute et division. Hafsa est morte à Médine en 667. Elle y est enterrée.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ḥafṣa bint ʿumar ben al-ḫaṭṭāb, حفصة بنت عمر بن الخطاب, Hafsa fille d'Omar fils d'al-Khattâb
  2. Après la mort de Khadija, Mahomet épouse Aïcha. Elle est encore trop jeune pour qu'il puisse consommer le mariage. Puis il épousa donc Sauda bint Al-Aswad, puis après l'hégire il fait venir Aïcha dans sa maison et c'est ensuite qu'il épouse Hafsa (Tabari, La Chronique (Volume II, Mohammed, sceau des prophètes), Actes-Sud (ISBN 2-7427-3318-3) p. 327)
  3. Extrait de (en) The Book of Divorce (Kitab Al-Talaq), Livre 009, Hadith Numéro 3507
  4. Le livret de famille du prophète Mouhammad, Damas-Syrie, MR Antique Groupe, page 101
  5. Coran, L'interdiction, LXVI ; 3-4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]