Abū Sufyān ibn al-Hārith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Abū Sufyān ibn Harb qui fut lui aussi un adversaire de Mahomet mais qui est surtout le père de Mu`āwīya.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abu Sufyan.

Abū Sufyān ibn al-Ḥārith (أَبُو سُفيَانَ بن الحارث) est né vers 571 comme son cousin germain et frère de lait Mahomet le futur prophète de l'islam.

Pendant leur enfance, Abū Sufyān et Mahomet étaient amis. On pourrait croire que cela fit d'Abū Sufyān un des premiers convertis, il n'en fut rien et au contraire, il fut l'un des plus lents à se convertir à l'islam.

Abū Sufyān était aussi habile à manier l'épée que le langage. Il a écrit des poèmes satiriques se moquant du prophète de l'islam. Toute sa famille se convertit sauf lui. En 630, huit ans après l'hégire, la communauté musulmane étant devenue importante, et sur le point de soumettre La Mecque, Abū Sufyān, inquiet pour son avenir, résolut de se convertir.

Peu avant la bataille de Hunayn, Abū Sufyān s'introduisit dans le camp des musulmans à Médine et fit allégeance à Mahomet. Au cours de la bataille, Abū Sufyān se trouva aux côtés de Mahomet et le protégea contre les adversaires.

Un jour Mahomet se trouvant avec son épouse Aïcha devant la mosquée, il lui demanda : « Connais-tu celui qui entre dans la mosquée ? » non, répondit-elle. Il dit : « C'est mon cousin Abū Sufyān ibn al-Harīth, c'est toujours lui le premier à entrer à la mosquée et le dernier à en sortir et ses yeux restent baissés durant tout ce temps ».