Abdullah ibn Masud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abdullah ibn Masud[1] est l'un des tout premiers convertis à l'islam, certains disent qu'il est le sixième compagnon du prophète Muhammed ﷺ . Il est parfois nommé Ibn umm abd.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la vie de Mahomet[modifier | modifier le code]

Première rencontre[modifier | modifier le code]

Abdullâh ibn Masûd était un jeune berger. Mahomet et Abû Bakr passèrent une fois près de lui et lui demandèrent un peu de lait de brebis pour étancher leur soif. Il refusa poliment arguant que le troupeau lui a été confié par Uqbah ibn abi Muait et donc le troupeau ne lui appartenaient pas plus que leur lait. Mahomet, malgré la soif, fut satisfait de cette réponse honnête et franche. Il lui demanda alors à voir une brebis jeune n'ayant pas encore mis bas ; Abdullah s'exécuta puis Mahomet frappa les mamelles de la brebis en invoquant Dieu et du lait en jaillit. Ce miracle étonna Abdullah ibn Masud et il ne fallut pas longtemps avant qu'il ne se convertisse.

Jusqu'à la mort de Mahomet[modifier | modifier le code]

Abdullâh ibn Masûd se met au service de Mahomet comme secrétaire notant les sourates.

Au cours de la première véritable bataille entre les musulmans et les clans mecquois à Badr (Mars 624[2]) il s'illustre en décapitant Abu Jahl.

« Abdallah, fils de Masûd, l'un des plus faibles des musulmans, s'était dit : Je m'occuperai des morts ; j'irai voir lesquels d'entre les quraychites ont été tués. En examinant les cadavres, il trouva Abû Jahl, qui avait encore un souffle de vie. […] Abdallah lui trancha la tête, la porta au prophète et la jeta sur la terre devant lui. Le prophète se prosterna et rendit grâces à Dieu[réf. à confirmer][3] »

Sous les trois premiers califes[modifier | modifier le code]

En 639, Ibn Masûd s'installe à Koufa, ville que `Omar vient de faire construire. Il y enseigne la religion et la compréhension de la loi islamique. Il est même rapporté qu'Umar s'exclama un jour « Je vous ai donné la priorité sur moi en vous envoyant Abdullah ibn Masud. »[citation nécessaire]. Il y eut de nombreux disciples parmi lesquels Alqama ibn Qays al-Nakhai, Aswad ibn Yazid et Masruq ibn al-Ajda'[4].

Ibn Masûd est l'auteur d'une autre compilation des sourates du Coran qui perdura trois siècles[5].

Ibn Masûd a soutenu la position que le fait de prononcer la formule de répudiation trois fois à la suite : « triple talâq » ne compte que pour une seule fois et donc ne constitue pas une répudiation définitive et irrévocable mais seulement une répudiation dite réversible jusqu'à la fin du délai de viduité[réf. nécessaire].

Ibn Masûd meurt pendant le califat d'Uthman aux environs de 652.

Héritage[modifier | modifier le code]

Ibn Masûd est une source importante d'interprétation du Coran. Il est d'ailleurs l'un des quatre dont il est bien vue d'apprendre le coran, avec Salim Mawla Abu-Hudhayfah, Ubayy ibn Ka'b et Muadh ibn Jabal comme mentionnés dans le hadith[6] il eut l'occasion d'être lui-même témoin direct de la révélation.

À Koufa il eut pour disciples 'Alqamah ibn Qays an-Nakha'i, Aswad ibn Yazid et Masruq ibn al-Ajda'.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ʿabd allāh ben masʿūd, عبدالله بن مسعود
  2. Ramadan 2 A.H.
  3. Tabari, La Chronique Tome II ; Mohammed, sceau des prophètes, Éd. Actes Sud / Sindbad, (ISBN 978-2-7427-3318-7), p. 162
  4. 'ULUM AL-QUR'AN #3 - THE HISTORY OF TAFSIR
  5. Histoire de la formation du Coran, Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg.
  6. D'après Addullah ibn Amr, Mahomet a dit : « Prenez le Coran de quatre personnes: de Ibn Umm Abd (Abd-Allah ibn Masûd), qu'il nomma d'abord, de Muâdh ibn Jabal, de Ubayy ibn Kab, et de Sâlim, l'affranchi de Abû Hudhayfa. » Hadith n°4504 du Sahih Muslim.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]