Munafiq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Munāfiq (arabe ‏منافق, pluriel munāfiqūn) est un concept de l'islam, qui désigne un hypocrite en religion, quelqu'un qui pratique l'islam en apparence alors qu'il cache son incroyance intérieure (un kafir), parfois aussi sans le savoir.

L'hypocrisie est appelée nifaq en islam. En arabe, en bengali et en urdu, l'expression de munafiq n'est pas principalement un concept religieux. Selon le sens religieux, ce terme s'applique à une personne dont les actes sont différents des pensées ou opposés à elles, et qui le cache aux autres. Selon le sens du Coran, cette expression s'applique à une personne qui ne possède pas la foi musulmane, mais qui prétend l'avoir.

Dans le Coran[modifier | modifier le code]

Il y a dans le Coran des centaines d'ayat (versets) qui développent le concept de munafiq. Voici comment commence la sourate 63, qui traite des munafiqs :

Lorsque les hypocrites (munafiq) viennent chez toi, ils disant : Nous attestons que tu es l’envoyé de Dieu. Dieu sait bien que tu es son apôtre, et il est témoin que les hypocrites mentent [1].

Les versets traitant des munafiq concluent souvent que ces gens sont plus dangereux pour les musulmans que les plus incrédules ennemis de l'islam :

Les hypocrites seront au plus bas degré du feu, et tu ne leur verras pas de protecteur[2].

Dans les hadiths[modifier | modifier le code]

Selon le hadith l'authentique de Bukhari, raconté par 'Abdullah ibn 'Amr,

Le prophète a dit : Quiconque a les quatre caractéristiques suivantes sera un complet hypocrite et quiconque a l'une des quatre caractéristiques aura une caractéristique de l'hypocrisie à moins et jusqu'à ce qu'il l'abandonne.
Quand on lui fait confiance, il trahit.
Chaque fois qu'il parle, il dit un mensonge.
Chaque fois qu'il s'engage dans un accord, il se montre déloyal.
Chaque fois qu'il se dispute, il se comporte de manière imprudente, mauvaise et insultante[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sourate 63, verset 1, traduction de Kazimirski disponible sur Wikisource.
  2. Sourate 4, verset 145, traduction de Kazimirski disponible sur Wikisource.
  3. L'authentique de Bukhari, 1:2:33