Zaynab bint Ali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zaynab bint Ali (en arabe : زينب بنت علي) était la fille du premier imam selon les musulmans chiites et dernier calife bien guidé de l'islam Ali ibn Abi Talib, et la petite fille de Mahomet.

L'enfance[modifier | modifier le code]

Zaynab fut le troisième enfant d'Ali et de Fatima Zahra. Elle naquit à Médine le 5 Joumada al Oula de la cinquième année de l’Hégire, soit en 627. Elle fut nommée par Mahomet du nom de sa tante aînée qui venait de décéder.

Zaynab perdit sa mère à trois ans. Elle grandit sur le giron de ses deux frères al-Hassan ibn Ali et al-Hussein ibn Ali.

Le mariage[modifier | modifier le code]

Quand Zaynab atteignit l'âge nubile, elle fut mariée à son cousin Abdullah ibn Ja'far en simples noces. Même si son mari était un homme riche, le couple eut une vie très modeste. La plupart de leurs biens fut consacrée à la charité.

Le mariage de Zaynab ne la détourna guère de sa famille. Ainsi, lorsqu'Ali devint calife et qu'il fit de Koufa sa nouvelle capitale, Zaynab et son époux l'y rejoignirent.

Zaynab fut mère de quatre garçons, dont un s’appela Mouhammed, et d'une fille.

La bataille de Kerbala[modifier | modifier le code]

Après la mort de Muawiya Ier, Hussein se rendit à Koufa dont les habitants l'invitaient pour lui octroyer le gouvernement de la communauté musulmane (Cependant ils ne tinrent pas leur promesse et le délaissèrent). Zaynab l'accompagna.

Mais après que Hussein et ses soixante-douze compagnons furent brutalement tués lors de la bataille de Kerbala, Zaynab fut conduite avec les autres femmes et enfants survivants de l'expédition de Hussein, jusqu'à Damas au palais de Yazid.

Yazid les relâcha et leur permit de retourner à Médine.

Sa tombe se trouve à l'intérieur de la mosquée d'as-Sayyidah Zaynab (en) dans la banlieue sud de Damas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]