Abel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abel (homonymie).
abel
Caïn tuant Abel, réalisé par Daniele Crespi (1618-1620)
Caïn tuant Abel, réalisé par Daniele Crespi (1618-1620)
Caractéristiques
Fonction principale Berger
Fonction secondaire Premier humain à mourir selon la Bible
Famille
Père Adam
Mère Ève
Fratrie Caïn
Seth

Abel (hébreu : הֶבֶל) est un personnage de la Genèse (premier livre de la Bible) et du Coran. Il est le deuxième fils d'Adam et Ève. Il est tué par son frère aîné Caïn, parce que Dieu a préféré son offrande à celle de son frère.

Abel dans la Bible[modifier | modifier le code]

Julius Schnorr von Carolsfeld, Caïn et Abel (1860)
Caïn menant Abel à la mort par James Tissot (1836-1902)

Caïn, l'aîné, cultive la terre et Abel (étymologie : de l'hébreu souffle, vapeur, existence précaire) garde le troupeau. Le premier offre à Dieu des fruits de la terre, le second des premiers-nés de son troupeau de moutons et leur graisse. Dieu regarde avec faveur Abel et son offrande, mais non pas celle de Caïn.

Jaloux, Caïn tue son frère en se jetant par terre sur lui alors qu'ils se trouvent aux champs (Genèse 4:3-8) ; c'est le premier meurtre inscrit dans la Bible. Abel est également le premier humain à mourir. Caïn ne fut jamais pris de remords.

D'après la Genèse (5:3), comme Seth est sans doute né peu après la mort d'Abel, alors qu'Adam avait cent trente ans, Abel pouvait avoir près de cent ans quand il mourut.

Occurrences du mot « Abel » dans l'Ancien Testament[modifier | modifier le code]

  • Genèse 4.2 Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.
  • Genèse 4.4 et Abel, de son côté, en fit une des premières-nées de son troupeau et de leur graisse. L’Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande ;
  • Genèse 4.8 Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel ; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.
  • Genèse 4.9 L’Éternel dit à Caïn  : Où est ton frère Abel? Il répondit  : Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère?
  • Genèse 4.25 Adam connut encore sa femme ; elle enfanta un fils, et l'appela du nom de Seth, car, dit-elle, Dieu m'a donné un autre fils à la place d'Abel, que Caïn a tué.
  • Genèse 50.11 Les habitants du pays, les Cananéens, furent témoins de ce deuil dans l'aire d'Athad, et ils dirent : Voilà un grand deuil parmi les Égyptiens ! C'est pourquoi l'on a donné le nom d'Abel Mitsraim à cette aire qui est au-delà du Jourdain.
  • Nombres 33.49 Ils campèrent près du Jourdain, depuis Beth Jeschimoth jusqu'à Abel Sittim, dans les plaines de Moab.
  • Juges 7.22 Les trois cents hommes sonnèrent encore de la trompette ; et, dans tout le camp, l’Éternel leur fit tourner l'épée les uns contre les autres. Le camp s'enfuit jusqu'à Beth Schitta vers Tserera, jusqu'au bord d'Abel Mehola près de Tabbath.
  • Juges 11.33 Il leur fit éprouver une très grande défaite, depuis Aroer jusque vers Minnith, espace qui renfermait vingt villes, et jusqu'à Abel Keramim. Et les fils d'Ammon furent humiliés devant les enfants d'Israël.
  • 2 Samuel 20.14 Joab traversa toutes les tribus d'Israël dans la direction d'Abel Beth Maaca, et tous les hommes d'élite se rassemblèrent et le suivirent.
  • 2 Samuel 20.15 Ils vinrent assiéger Scheba dans Abel Beth Maaca, et ils élevèrent contre la ville une terrasse qui atteignait le rempart. Tout le peuple qui était avec Joab sapait la muraille pour la faire tomber.
  • 2 Samuel 20.18 Et elle dit: Autrefois on avait coutume de dire : Que l'on consulte Abel! Et tout se terminait ainsi.
  • 1 Rois 4.12 Baana, fils d'Achilud, avait Thaanac et Meguiddo, et tout Beth Schean qui est près de Tsarthan au-dessous de Jizreel, depuis Beth Schean jusqu'à Abel Mehola, jusqu'au-delà de Jokmeam.
  • 1 Rois 15.20 Ben Hadad écouta le roi Asa ; il envoya les chefs de son armée contre les villes d'Israël, et il battit Ijjon, Dan, Abel Beth Maaca, tout Kinneroth, et tout le pays de Nephthali.
  • 1 Rois 19.16 Tu joindras aussi Jehu, fils de Nimschi, pour roi d'Israël ; et tu oindras Elisee, fils de Schaphath, d'Abel Mehola, pour prophète a ta place.
  • 2 Rois 15.29 Du temps de Pekach, roi d'Israël, Tiglath Pileser, roi d'Assyrie, vint et prit Ijjon, Abel Beth Maaca, Janoach, Kedesch, Hatsor, Galaad et la Galilée, tout le pays de Nephthali, et il emmena captifs les habitants en Assyrie.
  • 2 Chroniques 16.4 Ben Hadad écouta le roi Asa; il envoya les chefs de son armée contre les villes d'Israël, et ils frappèrent Ijjon, Dan, Abel Maim, et tous les magasins des villes de Nephthali.

Dans le Nouveau Testament[modifier | modifier le code]

Le Corps d'Abel découvert par Adam et Ève, William Blake, c. 1825
  • Matthieu 23.35 "afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l'autel."
  • Luc 11.51 "depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, tué entre l'autel et le temple; oui, je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération."
  • Épître aux Hébreux 11.4 "C'est par la foi qu'Abel offrit a Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort."
  • Épître aux Hébreux 12.24 "de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel."
  • Première épître de Jean 3.12 "Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ? Parce que les actions de Caïn étaient mauvaises, tandis que celles de son frère étaient justes."

Abel dans le Coran[modifier | modifier le code]

Le Coran[1] raconte l'histoire des fils d'Adam. Ils ne sont pas caractérisés par leur profession comme dans la Bible : l'un pasteur, l'autre agriculteur. En revanche, la tradition arabe leur donne des noms Hâbîl pour Abel et Qâbîl pour Caïn[2].

On rapporte qu'Adam et Eve avaient à chaque naissance un garçon et une fille. Adam interdit le mariage des jumeaux et permit au frère d'épouser sa sœur non jumelle. Or les deux premiers fils d'Adam (Caïn et Abel) avaient une de leurs deux sœurs qui était plus belle que l'autre, ils voulurent tous deux l'épouser.

Pour se départager, les deux frères Caïn et Abel ont fait chacun une offrande (ou sacrifice) à Dieu (Allah), mais seule celle d'Abel fut acceptée. Par jalousie, Caïn promit alors de tuer son frère, mais celui-ci répondit :« Allah n'accepte l'offrande que de la part des pieux. Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers[3]. ».

Caïn tua quand même Abel et un très profond sentiment de remords l'envahit, il devint ainsi un perdant.

Selon les traditions religieuses, Abel serait donc le premier assassiné, le premier tué et le premier mort de l'Histoire. Son cadavre serait le premier cadavre enseveli sous terre de l'Histoire[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

De nombreuses histoires et mythes sur les fratries représentent des frères "ennemis" ou opposés ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Coran, La table servie, V; 27-31
  2. arabe : hābīl, هابيل, Hâbîl, Abel; qābīl, قابيل, Qâbîl, Caïn
  3. Le Coran, La table servie, V; 27-28
  4. Par exemple voir Tabari, La chronique (Volume I) De la création à David, Éd. Actes Sud, (ISBN 978-2-7427-3317-0) p. 88

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Meir Bar-Asher, article « Abel et Caïn » in M. Ali Amir-Moezzi (dir.) Dictionnaire du Coran, éd. Robert Laffont, 2007, p. 7-8.