Goliath (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goliath.
David avec la tête de Goliath, par Andrea Vaccaro, vers 1635


Goliath (nom hébreu : גָּלְיָת ; nom arabe : جالوت), aussi connu sous le nom « Goliath de Gath » – du nom d'une des cinq cités-États philistines – est un personnage biblique du Tanakh et de l'Ancien Testament. Dans la Bible le récit de son combat avec David est au chapitre 17 du Premier livre de Samuel. Dans le Coran Goliath est connu sous le nom de Jalout.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Le récit décrit Goliath comme étant un géant d'une taille « de six coudées et un empan » soit environ 3,25 m, avec une cotte de mailles en cuivre d'une masse de « 5 000 sicles » soit 57 kg, et la lame en fer de sa lance de « 600 sicles » soit de plus de 6 kg.

Goliath sortit du camp philistin mit l'armée d'Israël au défi de trouver un homme suffisamment fort pour gagner un duel déterminant l'issue du combat entre les deux nations. Cette provocation fut réitérée quotidiennement pendant 40 jours, matin et soir dans la vallée d’Elah, la vallée des térébinthes. Finalement, David, jeune berger agréé par Dieu, releva le défi lancé par Goliath. Après avoir déclaré qu'il venait contre lui avec l'appui de Dieu, David lui jeta une pierre avec sa fronde. Celle-ci s'enfonça dans le front de Goliath qui tomba à terre. David lui prit son épée et acheva le géant en lui coupant la tête.

Race de géants[modifier | modifier le code]

Goliath serait en fait un des descendants des Nephilim. Ces géants, qui avaient cette particularité d'avoir 6 doigts à chaque main et à chaque pied, seraient issus de l’union entre des anges et des femmes (Bible, livre de la genèse chapitre 6 verset 1 à 4). Cette tradition est fondée sur le fait que la ville d’origine de Goliath est Gath (ou Gat, suivant les traductions), qui avait abrité les survivants des Anakim, décrits comme des géants habitant le pays de Canaan avant l’arrivée des Hébreux.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le Goliath d'Achiam (1961

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Joachim de Coignac, La déconfiture de Goliath, tragédie, 1551. Goliath y est qualifié de « Philistin inhumain » (vers 644).

Peinture[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :

  • Récit en hébreu et en français sur Sefarim
  • De multiples versions linguistiques sont aussi accessibles par Lexilogos