Vladimir Prelog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vladimir Prelog

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Vladimir Prelog

Naissance 23 juillet 1906
Sarajevo (Bosnie-Herzégovine)
Décès 7 janvier 1998 (à 91 ans)
Zurich (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Croatie Croate naturalisé Drapeau de la Suisse Suisse
Champs Biochimie
Institutions Université de Zagreb
École polytechnique fédérale de Zurich
Diplôme Université technique de Prague
Renommé pour Règles de Cahn, Ingold et Prelog
Distinctions prix Nobel de chimie (1975)

Vladimir Prelog (23 juillet 1906 à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) - 7 janvier 1998 à Zurich), est un chimiste suisse-croate. Il a reçu une moitié du prix Nobel de chimie de 1975[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Attiré par les sciences, il effectue ses premières expériences à 12 ans et publie son premier article au Chemiker Zeitung à 15 ans. Il étudie la chimie à L'Institut Tchèque de Technologie de Prague de 1924 à 1929 et y obtient un diplôme de docteur-ingénieur.

En 1935, il accepte un poste de maître de conférence à l'université de Zagreb. Mais, en 1941, les allemands occupent la ville et il préfère partir pour la Suisse. En effet, grâce au soutien de Leopold Ruzicka, il obtient un poste d'assistant à l'École polytechnique fédérale de Zurich (Eidgenössische Technische Hochschule, Zürich). Il y devient professeur en 1952 puis succède à Leopold Ruzicka à la tête du laboratoire de chimie organique.

Vladimir Prelog est devenu membre étranger de la Royal Society le 3 mai 1962.

Il est lauréat du prix Nobel de chimie de 1975 (l'autre moitié a été remise à John Warcup Cornforth) « pour sa contribution à la stéréochimie des molécules et des réactions organiques[1] ».

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for his research into the stereochemistry of organic molecules and reactions » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1975 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 23 août 2010
  • Éric Brown, Des chimistes de A à Z, Paris, Ellipses,‎ 2002 (ISBN 978-2-7298-0932-4)
  • Pierre Laszlo, Quelques concepts directeurs de la chimie organique, Paris, Ellipses, coll. « Cours Ecole Polytechnique »,‎ 1999 (ISBN 2729868577).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)