Walter Gilbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Walter Gilbert

Walter Gilbert (21 mars 1932) est un biochimiste, médecin, pionnier de la biologie moléculaire et entrepreneur américain. Il est colauréat avec Frederick Sanger de la moitié du prix Nobel de chimie de 1980[1] dont il est le plus ancien lauréat en vie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert naît à Boston dans le Massachusetts. Il étudie à la Sidwell Friends School, l'université Harvard et l'université de Cambridge. Avec Allan Maxam il développe un nouvelle méthode du séquençage de l'ADN[2]. Son approche pour tenter la première synthèse de l'insuline a échoué devant celle de Genentech qui a préféré utiliser un gène construit à partir des nucléotides plutôt qu'à partir d'une source naturelle.

Frederick Sanger et lui sont colauréats de la moitié du prix Nobel de chimie de 1980 (l'autre moitié a été remise à Paul Berg) « pour leurs contributions à la détermination des séquences de base dans les acides nucléiques[1] ». Gilbert est aussi l'inventeur du nom « hypothèse du monde à ARN », le concept ayant été proposé par Carl Woese en 1967.

Gilbert est cofondateur de Biogen. Il est connu pour son apport à la controverse sur le sida, thèses dont il se serait éloigné par la suite[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their contributions concerning the determination of base sequences in nucleic acids » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1980 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 août 2010
  2. Maxam AM, Gilbert W., A new method for sequencing DNA, Proc Natl Acad Sci U S A. 1977 Feb;74(2):560-4.
  3. http://www.aidstruth.org/documents/Nobel-Denial.pdf

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)