Donald J. Cram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cram.

Donald J. Cram

Naissance 22 avril 1919
Chester, Vermont (États-Unis)
Décès 17 juin 2001 (à 82 ans)
Palm Desert, Californie (États-Unis)
Nationalité américain
Champs Chimie
Institutions Université de Californie à Los Angeles, Merck & Co., Massachusetts Institute of Technology
Renommé pour Règle de Cram
Ion Phenonium
Paracyclophanes
Distinctions Prix Nobel de chimie (1987)
Willard Gibbs Award (1985)
NAS Award in Chemical Sciences
National Medal of Science
Arthur C. Cope Award (1974)
Bourse Guggenheim (1955)

Donald James Cram (22 avril 1919 - 17 juin 2001) était un chimiste américain. Jean-Marie Lehn, Charles Pedersen et lui sont colauréats du prix Nobel de chimie de 1987 « pour leur élaboration et leur utilisation de molécules exerçant, du fait de leurs structures, des interactions hautement sélectives[1] ». Il reçut également la National Medal of Science en sciences chimiques.

Formation[modifier | modifier le code]

Cram naquit à Chester, dans le Vermont semi-rural. Son père mourut alors qu'il n'avait que quatre ans. Il fut élevé par sa mère. Il développa un intérêt pour la chimie lorsqu'il fut en douzième année. Il eut plusieurs petits boulots de la cueillette des fruits à la peinture de maisons en passant par la tonte de gazon. Il fit ses études au Collège Rollins en Floride où il reçut son B.S. Degree en 1941 puis à l'université du Nebraska où son travail de recherche fut effectué sous la supervision du Dr Norman O. Cromwell[2] . Il travailla de 1942 à 1945 sur la chimie de la pénicilline comme chimiste chercheur chez Merck & Co. Après la Deuxième Guerre mondiale, il devint étudiant sous Louis Fieser à l'Université Harvard où il obtint un doctorat de chimie organique en 1947. Après une courte bourse postdoctorale au MIT avec John Roberts, il rejoignit le corps enseignant de l'université de Californie à Los Angeles en 1947 et y fut nommé professeur titulaire en 1956. Pendant ses années à UCLA, il enseigna la chimie organique à des milliers d'étudiants. Il encadra cent vingt (120) étudiants au doctorat et cent (100) au niveau postdoctoral. Il écrivit plus de quatre cents (400) articles et sept (7) livres[3].

Il obtint en 1987 le prix Nobel de chimie pour son travail, qu'il partagea avec Charles Pedersen et Jean-Marie Lehn

Domaine d'étude[modifier | modifier le code]

Cram appliqua la méthode de synthèse inventée par Charles Pedersen des éthers-couronne, qui sont des composés organiques bidimensionnels capables de reconnaître les ions de certains éléments métalliques et de se combiner sélectivement avec eux. Cram synthétisa des molécules qui étendaient cette chimie en 3D, en créant un ensemble de molécules de différentes formes qui pouvaient réagir sélectivement avec d'autres composés chimiques du fait de leurs structures tridimensionnelles complémentaires. Ce travail représenta un grand pas en avant dans la synthèse d'imitations fonctionnelles des enzymes et autres molécules naturelles dont le comportement chimique particulier est dû à leur structure caractéristique.

Il est décédé à Palm Desert en Californie.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il a reçu plusieurs prix importants, dont :

  • ACS Award pour son "Creative Work in Synthetic Organic Chemistry" (1965)
  • élu à l' American Academy of Arts and Sciences (1967)
  • ACS Cope Award pour "Distinguished Achievement in Organic Chemistry" (1974)
  • scientifique de l'année de Californie (1974)
  • élu Chemistry Lecturer and Medalist of the Royal Institute of Chemistry (UK)(1976)
  • Southern California ACS Tolman Award (1985)
  • 'Chicago Section ACS Gibbs Medal (1985)
  • premier récipiendaire de Saul Winstein Chair in Organic Chemistry (1985)
  • Roger Adams Award, la décoration la plus élevée de American Chemical Society (1985)
  • National Academy of Sciences Award en sciences chimiques (1992)
  • National Medal of Science, médaille reçue du président Clinton (1993)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for their development and use of molecules with structure-specific interactions of high selectivity » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1987 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 26 août 2010
  2. Autobiographie de Donald J. Cram, Les Prix Nobel. The Nobel Prizes 1987, Editor Wilhelm Odelberg, [Nobel Foundation], Stockholm, 1988, tiré du site Nobel Prize.
  3. In memoriam, Donald James Cram, 1919-2001, K. N. Houk

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)