Kurt Wüthrich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wüthrich.
Kurt Wüthrich

Kurt Wüthrich (4 octobre 1938 à Aarberg en Suisse) est un chimiste suisse. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de chimie de 2002[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Aarberg en Suisse, Wüthrich étudie la chimie, la physique et les mathématiques à l'université de Berne, avant de poursuivre un doctorat sous la direction de Silvio Fallab à l'université de Bâle, où il soutient sa thèse en 1964. Il continue après son doctorat un travail avec Fallab pendant un court moment avant de partir travailler à l'université de Californie à Berkeley) de 1965 à 1967 avec Robert E. Connick, puis aux laboratoires Bell à Murray Hill de 1967 à 1969.

Wüthrich retourne en Suisse en 1969, à Zurich, où il commence sa carrière à l'École polytechnique fédérale de Zurich, et où il devient professeur de biophysique en 1980. Il est lauréat du prix de Kyoto en 1998.

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de chimie de 2002 (l'autre moitié a été remise à Kōichi Tanaka et à John B. Fenn) « pour le développement de méthodes d'identification et d'analyses structurale de macromolécules biologiques [...] pour le développement de la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire servant à établir la structure tridimensionnelle des macromolécules en solution[1] ».

Il est élu associé étranger à l'Académie française des sciences, le 3 avril 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the development of methods for identification and structure analyses of biological macromolecules [...] for his development of nuclear magnetic resonance spectroscopy for determining the three-dimensional structure of biological macromolecules in solution » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 2002 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 11 juin 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)