Kurt Alder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alder.

Kurt Alder

Description de l'image  Kurt Alder Nobel.jpg.
Naissance 10 juillet 1902
Königshütte (Prusse)
Décès 20 juin 1958 (à 55 ans)
Cologne (Allemagne de l'Ouest)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Champs Chimie
Institutions IG Farben
Université de Cologne
Diplôme Université Humboldt de Berlin
Université Christian Albrecht de Kiel
Renommé pour Réaction de Diels-Alder
Distinctions Prix Nobel de chimie (1950)
Tombe de Kurt Alder à Cologne

Kurt Alder (10 juillet 1902 à Königshütte, Allemagne - 20 juin 1958) est un chimiste organicien allemand. Il est colauréat avec Otto Diels du prix Nobel de chimie de 1950[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kurt Alder fit ses études à l'université de Kiel où il fut l'élève puis le collaborateur de Otto Diels. Il soutient sa thèse de doctorat en 1926. Il continue son travail à Kiel où il est nommé maître de conférences en 1930 et professeur en 1934.

De 1936 à 1940, il est directeur des recherches de Bayer Werke à Leverkusen, une branche de IG Farben.

Il est ensuite professeur de chimie expérimentale et technique à l'université de Cologne où il est nommé professeur et directeur de l'institut de chimie de l'université à partir de 1940 jusqu'à sa mort.

Sa principale contribution a été l'élaboration, avec Diels, de la réaction qui porte leurs noms. Cette réaction, très générale, conduit à la formation d'un cycle par réaction d'un diène, composé comportant le motif C=C-C=C, avec un diénophile, composé possédant une double liaison C=C convenablement activée. La réaction de Diels-Alder reste une des très grandes méthodes générales de synthèse organique, très souvent utilisée dans la synthèse de produits naturels à structure complexe telles la cantharidine, la réserpine ou la morphine.

En 1950, Otto Diels et lui reçurent conjointement le prix Nobel de chimie « pour leur découverte et le développement de la synthèse du diène[1] ».

Kurt Alder est enterré au Deutzer Friedhof de Cologne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their discovery and development of the diene synthesis » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1950 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 16 août 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)