Heinrich Otto Wieland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinrich Otto Wieland

Heinrich Otto Wieland (4 juin 1877 - 5 août 1957) était un chimiste allemand, lauréat du prix Nobel de chimie en 1927 « pour ses recherches sur la constitution de l'acide biliaire et les substances apparentées[1] ». Il contribua également à la détermination de la structure chimique de la morphine et de la strychnine. En 1917, il succéda à Adolf von Baeyer comme professeur de chimie à l'université de Munich.

Wieland essaya avec succès de protéger les personnes qui étaient persécutées racialement suite aux Lois de Nuremberg, et en particulier les étudiants juifs. Les étudiants qui étaient expulsés du fait de leur race pouvaient rester dans le groupe d'Heinrich Wieland en tant que laborantins ou comme Gäste des Geheimrats (invités du conseil secret).

Wieland fut titulaire de l'ordre Pour le Mérite et de la croix de commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne.

Il a dirigé la thèse du chimiste organicien allemand Rolf Huisgen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for his investigations of the constitution of the bile acids and related substances » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1927 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 10 août 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)