Richard R. Schrock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schrock.

Richard R. Schrock

Description de cette image, également commentée ci-après

Richard Schrock en 2012

Naissance (69 ans)
Berne (Indiana) (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis américain
Champs Chimie
Institutions DuPont
Massachusetts Institute of Technology
Diplôme université de Californie à Riverside
Université Harvard
Renommé pour Métathèse
Catalyse homogène
Chimie organométallique
Polymères
Distinctions Prix Nobel de chimie 2005

Richard Royce Schrock ( à Berne, Indiana, États-Unis) est un chimiste américain. Robert Grubbs, Yves Chauvin et lui sont colauréats du prix Nobel de chimie de 2005[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à Mission Bay High School (San Diego, Californie), Richard R. Schrock poursuit ses études supérieures à l'université de Californie à Riverside et passe son B.A. en 1967. Il obtient ensuite un Ph.D. sous la direction du professeur J. A. Osborn à Harvard (1971)[2].

Après un stage post-doctoral à l'université de Cambridge dans le laboratoire de Lord Jack Lewis (1971-1972), il est embauché chez DuPont à Wilmington dans le groupe de George Parshall. Il rejoint le Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1975, et devient professeur en 1980. Il occupe la chaire de chimie Frederick G. Keyes depuis 1989. Il est l'auteur de plus de 480 publications scientifiques.

Il est membre de la National Academy of Sciences depuis 1992[3] et de l'American Academy of Arts and Sciences depuis 1989[4].

En 2005, Schrock, Robert H. Grubbs et Yves Chauvin reçoivent le prix Nobel de chimie « pour le développement de la méthode de la métathèse en synthèse organique[1] ». Schrock est le premier à déterminer la structure et les mécanismes intervenant au niveau du catalyseur lors de la méthatèse des oléfines. Ses travaux menés chez DuPont ont impliqué la synthèse d'alkylidènes de tantale, considérés comme étant des intermédiaires clés du cycle catalytique lors de la métathèse des oléfines.

Entré au MIT, il poursuit l'étude de divers complexes de molybdène, et démontre le rôle crucial joué par les metallacyclobutadiènes au cours de la métathèse des alcènes.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

  • ACS Award in Organometallic Chemistry (1985)[5]
  • Harrison Howe Award of the Rochester ACS section (1990)[6]
  • Alexander von Humboldt Award (1995)[7]
  • ACS Award in Inorganic Chemistry (1996)[8]
  • Bailar Medal from the University of Illinois (1998)[9]
  • ACS Cope Scholar Award (2001)[10]
  • RSC Sir Geoffrey Wilkinson Lecturer and Medalist (2002)[11]
  • RSC Sir Edward Frankland Prize Lecturer (2004)[12]
  • Prix Nobel de chimie (2005)[13]
  • ACS F. Albert Cotton Award in Synthetic Inorganic Chemistry (2006)[14]
  • Theodore Richards Medal from the Northeast ACS section (2006)[15]
  • August Wilhelm von Hofmann Medal from the German Chemical Society (2005)
  • Basolo Medal (2007)[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the development of the metathesis method in organic synthesis » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 2005 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 11 juin 2010
  2. http://web.mit.edu/rrs/www/people.html
  3. http://www.nasonline.org/site/Dir/1204991795?pg=rslts
  4. [PDF] http://www.amacad.org/members/class_section.pdf
  5. http://portal.acs.org/portal/acs/corg/content?_nfpb=true&_pageLabel=PP_ARTICLEMAIN&node_id=1319&content_id=CTP_004542&use_sec=true&sec_url_var=region1&__uuid=2a807f74-e97f-4fbf-a8fb-295119c9ed6a
  6. http://www.chem.rochester.edu/howe/past.php
  7. http://www.humboldt-stiftung.de/web/33300.html
  8. http://portal.acs.org/portal/acs/corg/content?_nfpb=true&_pageLabel=PP_ARTICLEMAIN&node_id=1319&content_id=CTP_004532&use_sec=true&sec_url_var=region1&__uuid=8a58b1cf-cf7a-4160-9f80-123491f11e82
  9. http://chemistry.illinois.edu/events/lectures/bailar/Bailar_medalists.html
  10. http://portal.acs.org/portal/acs/corg/content?_nfpb=true&_pageLabel=PP_ARTICLEMAIN&node_id=1319&content_id=CTP_004496&use_sec=true&sec_url_var=region1
  11. http://www.rsc.org/ScienceAndTechnology/Awards/SirGeoffreyWilkinsonAward/PreviousWinners.asp
  12. http://www.rsc.org/ScienceAndTechnology/Awards/FranklandAward/PreviousWinners.asp
  13. http://nobelprize.org/nobel_prizes/chemistry/laureates/2005/
  14. http://portal.acs.org/portal/acs/corg/content?_nfpb=true&_pageLabel=PP_ARTICLEMAIN&node_id=1319&content_id=CTP_004489&use_sec=true&sec_url_var=region1&__uuid=e909a2bc-ca18-492b-a045-41aa9d951481
  15. http://www.nesacs.org/awards_richards_medal.html
  16. http://membership.acs.org/c/chicago/basolo_info.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)
  • (en) The Schrock Group sur le site du MIT