Christopher Kelk Ingold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingold.

Christopher Kelk Ingold

Naissance 28 octobre 1893
Londres (Royaume-Uni)
Décès 8 décembre 1970 (à 77 ans)
Barnet (borough londonien) (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Anglais
Champs Chimie
Institutions Imperial College London
Université de Leeds
University College de Londres
Diplôme Université de Londres
Université de Southampton
Renommé pour Règles de Cahn-Ingold-Prelog

Christopher Kelk Ingold (né en 1893 à Londres et mort en 1970 à Barnet (borough londonien)), est un chimiste britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingold commença ses études scientifiques en 1913 à l'université Hartley de Southampton, puis à l'Imperial College de Londres, où il obtint en 1921 son titre de docteur et exerça en tant que maître de conférences de chimie organique pendant quelques années. En 1930, il devint professeur de chimie organique à l'Université de Leeds. En 1937, il revint à Londres, où jusqu'en 1961, il dirigea le département de chimie de l'University College de Londres. Il reçoit le Norris Award in Physical Organic Chemistry en 1965.

Ingold apporta d'importantes contributions pour la description, la classification et la prédiction des réactions de chimie organique basées sur le comportement des électrons dans les molécules. Entre autres, il développa et élargit les concepts de mésomérie, de substitution nucléophile et de réaction d'élimination.

Avec Robert Sidney Cahn et Vladimir Prelog, il fut le concepteur de la règle de Cahn-Ingold-Prelog pour la description de molécules organiques complexes.

Il a été fait chevalier en 1958[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. London Gazette : n° 41313, p. 1030, 14-02-1958

Sources[modifier | modifier le code]