William Lipscomb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lipscomb vers 1980.

William Nunn Lipscomb (9 décembre 1919 à Cleveland, Ohio, États-Unis et mort le 14 avril 2011[1] est un chimiste américain. Il a reçu le prix Nobel de chimie de 1976 pour ses travaux sur la structure des boranes[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

William Lipscomb est professeur depuis 1959 à l'université Harvard et il travaille entre autres dans le domaine de l'analyse structurale par rayons X et de la fabrication de cristaux. En 1976, il obtint le prix Nobel de chimie « pour ses travaux sur la structure des boranes, qui ont apporté un nouvel éclairage sur la liaison chimique[2] ». Il transposa aussi ses résultats à des familles de matériaux voisines comme les carboranes.

Plus tard, il s'intéressa à la structure et à la manière de fonctionner des protéines également à l'aide de la diffractométrie de rayons X.

Il s'éteint le 14 avril 2011 à 91 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Glenn Rifkin, « William Lipscomb, Nobel Winner in Chemistry, Dies at 91 », The New York Times, 15 avril 2011
  2. a et b (en) « for his studies on the structure of boranes illuminating problems of chemical bonding » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1976 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 23 août 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)