Sven-Göran Eriksson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eriksson.
Sven-Göran Eriksson
Sven Goran Eriksson.jpg
Eriksson lors d'une visite à Doha en 2012
Biographie
Nom Sven-Göran Eriksson
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Naissance 5 février 1948 (66 ans)
Lieu Sunne, Suède
Période pro. 1966-1975
Poste Arrière droit
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1966-1971 Drapeau : Suède Torsby IF 109 (23)
1971-1972 Drapeau : Suède SK Sifhälla 22 (1)
1972-1973 Drapeau : Suède KB Karlskoga 19 (4)
1973-1975 Drapeau : Suède Västra Frölunda IF 50 (5)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1977-1978 Drapeau : Suède Degerfors IF
1979-1982 Drapeau : Suède IFK Göteborg
1982-1984 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne
1984-1987 Drapeau : Italie AS Rome
1987-1989 Drapeau : Italie Fiorentina
1989-1992 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne
1992-1997 Drapeau : Italie Sampdoria
1997-2001 Drapeau : Italie Lazio Rome
2001-2006 Drapeau : Angleterre Angleterre
2007-2008 Drapeau : Angleterre Manchester City
2008-2009 Drapeau : Mexique Mexique
2009-2010 Drapeau : Angleterre Notts County
2010 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
2010-2011 Drapeau : Angleterre Leicester City
2012-2013 Drapeau : Thaïlande BEC Tero Sasana
2013- Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou R&F FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 15 janvier 2013

Sven-Göran Eriksson Prononciation du titre dans sa version originale Écouter, né le 5 février 1948 à Sunne dans le comté de Värmland en Suède, est un entraîneur de football suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sven-Göran Eriksson a tout d'abord été joueur de football dans les divisions suédoises inférieures, au KB Karlskoga et au Degerfors IF, avant de devoir prendre une retraite prématurée suite à une blessure au genou en 1975. Il devient alors entraîneur adjoint puis entraîneur de Degefors, faisant passer cette équipe de la troisième à la première division en trois ans.

Ce succès lui permet d'entraîner l'IFK Göteborg en 1979 qu'il mènera jusqu'à la victoire en Coupe UEFA en 1982. Il poursuivra alors sa carrière au Portugal et en Italie, remportant nombre de titres dont la toute dernière Coupe des vainqueurs de coupe en 1999 avec la Lazio de Rome, et échouant en finale de la Ligue des champions 1990 avec le Benfica Lisbonne.

Il devient en 2001 le premier étranger à être nommé sélectionneur de l'équipe d'Angleterre, ce qui donne lieu dans les tabloïds à de violentes réactions. Malgré des résultats mitigés à la coupe du monde de 2002 et au championnat d'Europe 2004, il reste sous contrat avec la fédération anglaise jusqu'en août 2006, soit la fin de la Coupe du monde 2006. Après celle-ci, il laisse les manettes à son assistant Steve McClaren. Il se fait prendre en 2006 dans une controverse entourant un journaliste s'étant fait passer pour un riche sheik arabe qui voulait acheter Aston Villa et qui aurait soutiré des informations embarrassantes pour le sélectionneur qui insultait ses joueurs[1].

Le 26 juin 2007, il est nommé entraineur de Manchester City, puis après 1 an d'inactivité, il devient sélectionneur de l'équipe nationale du Mexique le 3 juin 2008, à la place d'Hugo Sánchez, remercié en mars[2]. Enfin le 2 avril il est remercié de son poste de sélectionneur mexicain, par manque de résultats[3].

A la surprise générale, en juillet 2009, il devient Manager général de Notts County, équipe anglaise évoluant alors en 4ème division. Suite a des désaccords avec la nouvelle équipe dirigeante, il démissionne le 12 février 2010.

Fin mars 2010, après des mois d'atermoiements, le technicien suédois est nommé à la tête de la Côte d'Ivoire jusqu'au Mondial 2010[4].

Il est nommé en octobre 2010 nouveau manager du club de Leicester City en remplacement de Paulo Sousa suite aux mauvais début de saison du club. Pourtant, le club termine la saison 2010-2011 à la 10e place et, la saison suivante, alors que le Leicester pointe à la 13e place, malgré les intentions de promotion, et après une déroute à domicile face à Millwall 0-3[5], Eriksson quitte son poste le 25 octobre 2011 par accord des deux parties[6].

Il connaît sa première expérience asiatique lorsqu'il est nommé entraîneur du BEC Tero Sasana le 3 septembre 2012[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays
1977-1978 Degerfors IF (entraîneur adjoint depuis 1976), D1 (Drapeau de la Suède Suède)
1979-1982 IFK Göteborg, D1 (Drapeau de la Suède Suède)
1982-1984 Benfica, D1 (Drapeau du Portugal Portugal)
1984-1987 AS Rome, D1 (Drapeau de l'Italie Italie)
1987-1989 AC Fiorentina, D1 (Drapeau de l'Italie Italie)
1989-1992 Benfica, D1 (Drapeau du Portugal Portugal)
1992-1997 Sampdoria, D1 (Drapeau de l'Italie Italie)
1997-2001 Lazio Rome, D1 (Drapeau de l'Italie Italie)
2007-2008 Manchester City, D1 (Drapeau de l'Angleterre Angleterre)
2009-fév. 2010 Notts County, D4 (Drapeau de l'Angleterre Angleterre)
oct. 2010-oct. 2011 Leicester City, D2 (Drapeau de l'Angleterre Angleterre)
sept. 2012-2013 BEC Tero Sasana, D1 (Drapeau de la Thaïlande Thaïlande)

Carrière de sélectionneur[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays
2001-2006 Angleterre (Drapeau de l'Angleterre Angleterre)
2008-Avr 2009 Mexique (Drapeau du Mexique Mexique)
Mars 2010-juin 2010 Côte d'Ivoire (Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès en club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
compétitions nationales

Palmarès en tant que sélectionneur[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eriksson piégé
  2. Sven-Goran Eriksson devient le nouveau sélectionneur de l'équipe du Mexique
  3. Limogé de son poste sélectiuonneur Mexique
  4. http://www.afrik.com/article19348.html
  5. (en) « Leicester 0-3 Millwall », compte rendu du match, BBC Sport, 21 octobre 2011.
  6. (en) « Sven-Goran Eriksson leaves his role as Leicester boss », BBC Sport, 25 octobre 2011.
  7. « Eriksson s'exile en Thaïlande », sur www.lequipe.fr,‎ 3 septembre 2012 (consulté le 3 septembre 2012)

Navigation[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :