Everton Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Everton.

Everton FC

Logo du Everton FC
Généralités
Nom complet Everton Football Club
Surnoms The Toffees, The Blues
Noms précédents St. Domingo's
Fondation 1878
Statut professionnel Depuis 1885
Couleurs Bleu et blanc
Stade Goodison Park
(40 260 places)
Siège Goodison Park
Liverpool L4 4EL
Championnat actuel Premier League
Président Drapeau : Angleterre Bill Kenwright
(depuis 2004)
Entraîneur Drapeau : Espagne Roberto Martínez
(depuis 2013)
Joueur le plus capé Drapeau : Pays de Galles Neville Southall (751)
Meilleur buteur Drapeau : Angleterre Dixie Dean (349)
Site web www.evertonfc.com
Palmarès principal
National[note 1] Championnat d'Angleterre (9)
Coupe d'Angleterre (5)
Community Shield (9)
International[note 1] Coupe des coupes (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2013-2014 de l'Everton FC
0

L'Everton Football Club est un club professionnel de football anglais, basé dans la ville de Liverpool et fondé en 1878.

Le club fait partie des membres fondateurs du championnat anglais, la Football League, en 1888. Il remporte son premier championnat deux saisons plus tard, puis quatre nouveaux titres et deux coupes d'Angleterre entre 1906 et 1939. Après la Seconde Guerre mondiale, il traverse une période sans succès d'une vingtaine d'années avant de gagner deux championnats et une coupe d'Angleterre. Le milieu des années 1980 est la dernière période faste du club avec deux victoires en championnat, une nouvelle coupe d'Angleterre et une coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, unique trophée continental du club. Le dernier titre au palmarès d'Everton est une coupe d'Angleterre conquise en 1995.

Everton détient le record du nombre de saisons disputées en première division anglaise (107). Everton a remporté le championnat à neuf reprises, ce qui le place au quatrième rang de la hiérarchie derrière Manchester United, Liverpool et Arsenal[1]. Le club participe à la Premier League de manière constante depuis qu'elle a été mise en place en 1992.

Le club connaît une rivalité historique avec le Liverpool Football Club, fondé en 1892 sur l'initiative d'un ancien président du club d'Everton. Cette sécession se traduit alors par le déménagement de l'Everton Football Club vers un nouveau stade, Goodison Park, en lieu et place d'Anfield, devenu le stade du Liverpool Football Club. Les matchs entre les deux clubs sont connus sous le nom Merseyside derby. Everton compte de nombreux supporters et attire en moyenne plus de 36 000 spectateurs à Goodison Park, soit 95 % de la capacité du stade[2].

Les couleurs du club sont traditionnellement le bleu roi et le blanc. De nombreux joueurs célèbres ont porté le maillot d'Everton, comme Alan Ball, Brian Labone, Gary Lineker, Paul Gascoigne, Wayne Rooney ou Dixie Dean, auteur de 60 buts lors de la saison 1927–1928. Depuis 2000, le club organise au début de chaque saison une cérémonie célébrant les joueurs les plus marquants de son histoire, qui se traduit par la nomination d'un Everton Giant (un « Géant d'Everton »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'Everton FC.

Genèse[modifier | modifier le code]

Localisation de la ville de Liverpool

Le club de football d'Everton est fondé sous le nom de St. Domingo’s en 1878[3] afin que les paroissiens de l'église méthodiste St. Domingo's puissent pratiquer un sport en dehors de la période estivale pendant laquelle se pratique le cricket. La date de création du club peut également être située deux ans auparavant, avec la fondation du club de cricket. En effet, beaucoup de clubs de football sont fondés à partir de clubs pratiquant un autre sport, et dans ce cas, retiennent la date de fondation initiale du club et non celle de la section football. En novembre 1889[4], le club est renommé Everton Football Club d'après le nom du district de Liverpool quand les activités du club sont élargies au-delà des limites de la paroisse[5].

Le club adopte le statut professionnel en 1885[6] et devient un des membres fondateurs de la Football League en 1888. Il gagne son premier titre en Championnat d'Angleterre de football en 1890–91. Après avoir évolué au Stanley Park (1878-1882) puis à Priory Road (1882-1884), le club s'installe à Anfield entre 1884 et 1892[7], puis inaugure en 1892 son stade actuel, Goodison Park. Cette enceinte reste, longtemps, la plus moderne de Grande-Bretagne. Everton remporte en 1905–06 la Coupe d'Angleterre de football puis un nouveau titre de champion en 1914-15.

Entre-guerre[modifier | modifier le code]

Ce n'est cependant qu'en 1927 qu'Everton revient sur le devant de la scène du football anglais. En 1925, le club fait venir Dixie Dean qui, en 1927-28, réalise l'actuel record du nombre de buts en une saison avec soixante buts en trente-neuf matchs de championnat. Dean contribue ainsi au troisième titre de champion remporté par Everton[8].

Alors que des problèmes internes fragilisent le club, Everton est relégué en Deuxième division deux ans plus tard. Il retrouve la première division l'année suivante établissant un record du nombre de buts marqués en deuxième division. De retour dans l'élite du football anglais en 1931-32, Everton ne tarde pas à réaffirmer son statut de grand club en remportant, dès la première saison un quatrième titre de champion d'Angleterre. Il remporte également sa seconde victoire en coupe d'Angleterre en 1932–33 lors de la finale remportée contre Manchester City sur le score de 3–0. La période de domination d'Everton prend fin en 1938-39 avec une cinquième victoire en championnat.

Équipe de 1939-1940

Après-guerre difficile[modifier | modifier le code]

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale provoque la suspension du championnat. Lors de sa reprise des compétitions en 1946, l'équipe d'avant-guerre d'Everton est dispersée et le club ne retrouve pas son niveau. Le 18 septembre 1948, 78 299 spectateurs assistent au derby face à Liverpool, ce qui constitue le record d'affluence du club. Everton est de nouveau relégué en 1950-51 et retrouve la première division en 1953-54 lorsque le club finit vice-champion au cours de sa troisième saison consécutive en deuxième division. Depuis lors, le club est toujours resté en première division[9].

Everton grand club anglais[modifier | modifier le code]

Années 1960, une décennie de succès[modifier | modifier le code]

La deuxième période de succès d'Everton débute en 1961 alors qu'Harry Catterick devient manager du club. En 1962-63, lors de sa seconde saison à la tête de l'équipe, Everton gagne un nouveau titre de champion et en 1966 une nouvelle coupe d'Angleterre à la suite d'une victoire 3–2 en finale contre Sheffield Wednesday. Everton atteint à nouveau la finale en 1968, mais ne parvient pas à prendre le dessus sur West Bromwich Albion à Wembley. Deux saisons plus tard en 1969-70, Everton remporte le titre de champion avec une avance de neuf points sur Leeds United, son poursuivant immédiat. Everton est le premier club anglais à se qualifier cinq années consécutives, de 1962 à 1967, pour une compétition européenne.

Années 1970, un club important mais sans succès[modifier | modifier le code]

Cette réussite ne perdure pas, le club terminant quatorzième, quinzième, dix-septième puis septième au cours des saisons suivantes, ce qui pousse Harry Catterick à quitter le club en 1973. Bien que le club reste un prétendant au titre, les successeurs de Catterick se révèlent incapables de conduire l'équipe à la conquête de nouveaux trophées. Everton FC est quatrième en 1974-75 sous la direction de Billy Bingham, puis troisième en 1977-78 et quatrième la saison suivante avec Gordon Lee à sa tête. Ce dernier quitte le club en 1981[10].

Années 1980, la première coupe d'Europe du club[modifier | modifier le code]
Médailles des victoires d'Everton en Coupe d'Angleterre

Devenu manager en 1981, Howard Kendall initie une période de grands succès. Everton remporte la coupe d'Angleterre en 1984, puis son premier et unique trophée européen : la Coupe des coupes 1985[11]. Après avoir battu l'UC Dublin, le TJIS Bratislava et le Fortuna Sittard, Everton défait le Bayern Munich 3–1 sur l'ensemble des deux matchs en demi-finale, et gagne sur le même score contre le club autrichien du Rapid Vienne au cours de la finale[12].

Le club remporte la même année le titre de champion, mais échoue de peu dans l'obtention d'un triplé, battu en finale de la coupe d'Angleterre par Manchester United[11].

Du fait de l'exclusion de tous les clubs anglais des compétitions européennes consécutive au drame du Heysel en 1985, Everton n'a pas la possibilité de remporter davantage de trophées continentaux. Une part importante de l'équipe victorieuse de la coupe des coupes quitte le club à la suite de cette exclusion. De plus, Everton doit notamment faire face à la concurrence de Liverpool, qui le bat en finale de la Coupe de la ligue anglaise 1984, le devance en championnat en 1985-86, puis le défait de nouveau en finale de la coupe d'Angleterre en 1986 et 1989.

Everton remporte un nouveau titre de champion d'Angleterre en 1986-87. Kendall rejoint l'Athletic Bilbao après ce nouveau trophée, son adjoint Colin Harvey lui succède.

Everton en Premier League[modifier | modifier le code]

Everton est un des membres fondateurs de la Premier League en 1992. Le club connaît alors une certaine instabilité au poste de manager. Howard Kendall revient au club en 1990 mais ne parvient pas à le conduire à de nouvelles victoires significatives. Son successeur Mike Walker ne remporte que six matchs en dix mois, ce qui en fait le manager ayant les plus mauvaises statistiques à la tête du club. Lorsque l'ancien joueur du club Joe Royle prend les commandes du club à la fin de l'année 1994, les résultats s'améliorent ; son premier match à la tête de l'équipe est une victoire 2–0 contre les rivaux de Liverpool. Royle parvient à éviter la relégation et conduit le club à la victoire en coupe d'Angleterre pour la cinquième fois de son histoire, en battant Manchester United 1–0 en finale.

La victoire en coupe d'Angleterre permet à Everton de retrouver la Coupe des coupes. C'est la première campagne européenne du club depuis le drame du Heysel. Sous la direction de Joe Royle, l'équipe progresse et termine à la sixième place du championnat en 1995-96[11]. La saison suivante est beaucoup plus décevante : Royle quitte le club en mars, ce qui amène le capitaine Dave Watson à occuper temporairement le poste de manager. Il réussit à empêcher la relégation du club, qui termine à la quinzième place.

En 1997, Howard Kendall est nommé manager d'Everton pour la troisième fois. Ce choix se relève infructueux, Everton finit dix-septième du championnat et n'échappe à la relégation que grâce à sa meilleure différence de buts par rapport à Bolton Wanderers. L'ancien manager des Rangers, Walter Smith remplace Kendall au cours de l'été 1998. Il reste trois saisons à la tête de l'équipe, au cours desquelles Everton finit toujours dans la seconde partie du classement[11]. Alors qu'Everton est en position de relégable, le comité de directeur perd patience et licencie Smith en mars 2002[13].

David Moyes, manager de 2002 à 2013

L'écossais David Moyes le remplace et conduit Everton à une quinzième place, ce qui lui permet d'éviter la relégation[14],[15]. Après cette saison délicate, Everton termine septième, dix-septième, quatrième puis onzième de Premier League en 2006.

C'est sous la direction de Moyes que Wayne Rooney fait ses débuts dans l'équipe, avant d'être vendu à Manchester United pour un montant record de 27 millions de livres sterling[16]. Moyes bat également le record du transfert le plus élevé pour le club à quatre reprises : il engage James Beattie pour 6 millions de livres sterling en janvier 2005[17], Andy Johnson pour 8,6 millions de livres sterling lors de l'été 2006[18], Yakubu Aiyegbeni pour 11,25 millions de livres sterling lors de l'été 2007[19] et enfin Marouane Fellaini pour 12 millions de livres sterling en septembre 2008[20].

La saison 2006-07 voit Everton finir sixième et se qualifier pour la Coupe UEFA[21]. En 2007, Everton prend le contrôle de l'équipe de basket-ball des Toxteth Tigers, la première équipe de première division de basket-ball en Angleterre basée à Liverpool[22], qui est rebaptisé Everton Tigers. En 2008 Everton se qualifie à nouveau pour une compétition européenne grâce à une cinquième place en championnat. Le club est éliminé lors du premier tour de la coupe UEFA par le Standard de Liège. En 2009, Everton atteint pour la première fois depuis 1995 la finale de la Coupe d'Angleterre. Le 1er juillet 2013, David Moyes quittera son poste pour rejoindre Manchester United.

Le 05 juin 2013, Roberto Martínez, coach sortant du club de Wigan Athletic Football Club est officiellement nommé en tant que nouvel entraîneur d'Everton, pour une durée de 4 ans[23].

Couleurs et symboles[modifier | modifier le code]

Couleurs du maillot[modifier | modifier le code]

Au cours des premières décennies de son histoire, Everton utilise des jeux de maillots de différentes couleurs. À l'origine, l'équipe joue en blanc, puis avec un maillot rayé verticalement de bandes bleues et blanches. L'utilisation par les nouveaux joueurs arrivant au club des maillots de leurs anciennes équipes génère une confusion certaine. Il est alors décidé, à la fois par souci d'économie et pour rendre un aspect plus professionnel de teindre tous les maillots en noir. Le résultat est jugé morbide, on ajoute aux maillots noirs un parement en écharpe de couleur écarlate[24].

Lorsque le club emménage à Goodison Park en 1892, le maillot porte des rayures verticales de couleur rose saumon et bleu foncé. Rapidement, l'équipe adopte des maillots rubis avec des shorts bleus et des bas bleu foncé. Les célèbres maillots bleu roi avec shorts blancs sont utilisés la première fois au cours de la saison 1901-1902[24]. Le club utilise des maillots bleu ciel en 1906 ce qui entraîne la protestation des supporteurs qui exigent le retour au bleu roi. Par la suite, le club d'Everton utilise quelquefois des teintes de bleu plus claires que le bleu roi comme en 1930-1931 ou en 1997-1998, mais ces changements se révèlent impopulaires parmi les supporteurs.

Les couleurs traditionnelles d'Everton pour les matchs à l'extérieur sont des maillots blancs avec des shorts noirs, mais depuis 1968 des maillots orange et des shorts couleur bleu roi sont également utilisés. De nombreuses variantes sont apparues au cours des années 1970 et 1980. Récemment des maillots extérieurs de couleur blanche, noire, grise et jaune ont été utilisés. L'équipement actuel est noir avec un parement rose, il rappelle les anciens équipements du club lorsqu'il jouait encore à Anfield[25].

L'équipement actuel comporte des maillots bleu roi, des shorts blancs et des chaussettes blanches. Lorsque le club joue contre des équipes utilisant également des shorts blancs, Everton utilise des shorts de couleur bleu roi. Pour la saison 2008-2009, le maillot extérieur est à dominante blanche avec un parement bleu marine et gris sur la poitrine et des shorts et des chaussettes bleu marine. Un troisième équipement comportant un maillot et des chaussettes d'un jaune lumineux avec un short bleu foncé existe, il est utilisé comme maillot à l'extérieur au cours des compétitions européennes[26]. Les gardiens du club portent un maillot couleur vert citron avec un short et des chaussettes gris pâle à domicile et une tenue entièrement noire à l'extérieur.

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Période Equipementier Sponsor Maillot
1974-1979 Umbro aucun
1979-1983 Umbro Hafnia
1983-1985 Le coq sportif Hafnia
1985-1986 Le coq sportif NEC
1986-1995 Umbro NEC
1995-1997 Umbro Danka
1997-2000 Umbro One2One
2000-2002 Puma One2One
2002-2004 Puma Kejian
2004-2009 Umbro Chang
2009-2012 Le coq sportif Chang
2012-2014 Nike Chang
2014- Umbro Chang

Depuis 2004, le sponsor maillot du club est la marque de bière Chang. Le 17 janvier 2008, ce contrat est reconduit pour trois ans contre un montant de huit millions de livres sterling[27]. Parmi les sponsors précédents on trouve Hafnia entre 1979 et 1985 auquel a succédé NEC jusqu'en 1995 puis Danka jusqu'en 1997, One2One jusqu'en 2002 et Kejian jusqu'en 2004[28].

Au cours de la saison 2008-2009 Everton devient le premier club du championnat anglais à vendre une version pour enfant de ses maillots sans le nom ni le logo de son sponsor Chang, suivant ainsi une recommandation du Portman Group préconisant le retrait des noms de marque de boissons alcoolisées des maillots pour enfants[29]. L'équipementier actuel d'Everton est Nike, précédemment Le coq sportif, qui avait remplacé Umbro à partir de la saison 2009-2010[30].

Le club possède actuellement trois boutiques, une située près de Goodison Park sur Walton Lane, une située dans le centre commercial Pyramide de Birkenhead[31], et une d'ouverture plus récente, au centre commercial Liverpool One nommé « Everton Two ».

[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison 1937–38, le secrétaire d'Everton Theo Kelly, qui devient plus tard manager du club, veut créer une cravate aux couleurs du club. Il est alors décidé que la couleur sera bleue comme les maillots du club et Kelly est chargé d'élaborer un blason pour figurer sur cette cravate. Il travaille sur le blason pendant quatre mois, jusqu'à ce qu'il décide d'y faire figurer la Prince Rupert's Tower, qui se dresse au cœur du district d'Everton[32]. Depuis sa construction en 1787, cette tour possède des liens inextricables avec le secteur nommé Everton. À l'origine utilisée comme prison communale pour emprisonner les ivrognes et les petits délinquants, elle est toujours en place à Everton Brow, située sur Netherfield Road. La tour est accompagnée de deux couronnes de lauriers situées sur chacun de ses côtés, selon le College of Arms de Londres, Kelly choisit de faire figurer ces couronnes comme symbole de la victoire. Le blason est accompagné par la devise du club, en latin « Nil Satis Nisi Optimum », signifiant seul le meilleur est suffisant. La cravate est portée d'abord par Kelly et le président d'Everton, Mr. E. Green, lors de la première journée de la saison 1938–39[32].

Le club incorpore tardivement le blason sur ses maillots. Un entrelacs des lettres « EFC » est utilisé entre 1922 et 1930 avant que le club ne revienne aux maillots unis bleu roi jusqu'à ce qu'en 1973, un nouveau lettrage « EFC » soit ajouté. Le blason dessiné par Kelly est utilisé pour la première fois sur les maillots en 1980 et y reste depuis lors, subissant des modifications progressives jusqu'à la version utilisée actuellement.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste le palmarès de l'Everton Football Club actualisé au 1er janvier 2010 dans les différentes compétitions officielles au niveau national, international, régional ainsi que dans les compétitions de jeunes[34].

Palmarès de l'Everton Football Club en compétitions officielles

Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions régionales
  • Liverpool Senior Cup (45)
    • Vainqueur : 1893, 1901 à 1903, 1905, 1907, 1909, 1910, 1912, 1913, 1915, 1920, 1925, 1927, 1929, 1930, 1934, 1936, 1937, 1939, 1942, 1943, 1946 à 1948, 1951, 1952, 1961, 1964, 1968, 1977, 1980 à 1982, 1997, 1998, 2002, 2004 et 2009.
  • Lancashire Senior Cup (6)
    • Vainqueur : 1894, 1897, 1910, 1935, 1940, 1964.
Compétitions de jeunes
  • FA Youth Cup (3)
    • Vainqueur : 1965, 1984, 1998

Statistiques et records[modifier | modifier le code]

Saison Division Classement Points Journées V N D B.M. B.P. Diff.
1992-1993 Premier League 13 53 pts 42 15 8 17 53 55 -2
1993-1994 Premier League 17 44 pts 42 12 8 22 42 63 -21
1994-1995 Premier League 15 50 pts 42 12 17 14 44 51 -7
1995-1996 Premier League 6 61 pts 38 17 10 11 64 44 +20
1996-1997 Premier League 15 42 pts 38 10 12 16 44 57 -13
1997-1998 Premier League 17 40 pts 38 9 13 16 41 56 -15
1998-1999 Premier League 14 43 pts 38 11 10 17 42 47 -5
1999-2000 Premier League 13 50 pts 38 12 14 12 59 49 +10
2000-2001 Premier League 16 42 pts 38 11 9 18 45 59 -14
2001-2002 Premier League 15 43 pts 38 11 10 17 45 57 -12
2002-2003 Premier League 7 59 pts 38 17 8 13 48 49 -1
2003-2004 Premier League 17 39 pts 38 9 12 17 45 57 -12
2004-2005 Premier League 4 61 pts 38 18 7 13 45 46 -1
2005-2006 Premier League 11 50 pts 38 14 8 16 34 49 -15
2006-2007 Premier League 6 58 pts 38 15 13 10 52 36 +16
2007-2008 Premier League 5 65 pts 38 19 8 11 55 33 +22
2008-2009 Premier League 5 63 pts 38 17 12 9 55 37 +18
2009-2010 Premier League 8 61 pts 38 16 13 9 60 49 +11
2010-2011 Premier League 7 54 pts 38 13 15 10 51 45 +6
2011-2012 Premier League 7 56 pts 38 15 11 12 50 40 +10
Classement UEFA

Le 31 décembre 2012, Everton est classé à la 80e place[35]. Lors la saison 2013/2014 le club est classé 82eme[36]

Joueurs et entraîneurs
Joueur Matchs
Neville Southall 750
Brian Labone 534
Dave Watson 528
Ted Sagar 500
Kevin Ratcliffe 494
Joueur Buts
Dixie Dean 383
Graeme Sharp 159
Alex Young 125
Joe Royle 129
Roy Vernon 111

Neville Southall détient le record du plus grand nombre d'apparitions sous le maillot d'Everton, en jouant 751 matchs en équipe première entre 1981 et 1997. Il détient pendant longtemps le record du nombre de matchs sans encaisser de but au cours d'une saison (15) mais durant la saison 2008-2009, ce record est battu par le gardien américain Tim Howard (17)[37]. L'ancien défenseur central et capitaine Brian Labone se situe en seconde position, et premier joueur de champ avec 534 matchs pour le nombre de matchs joués sus les couleurs d'Everton. Le joueur ayant joué le plus longtemps au sein du club est le gardien Ted Sagar qui joue à Everton pendant 23 ans entre 1929 et 1953, de part et d'autre de la Seconde Guerre mondiale, jouant un total de 495 matchs. Le meilleur buteur de l'histoire du club, avec 383 buts toutes compétitions confondues se nomme Dixie Dean ; le second meilleur buteur, Graeme Sharp marque 159 buts. Dean détient également le record national anglais du nombre de buts en une saison avec 60 buts en 1927-1928[38].

Championnat

La plus large victoire en championnat de Division 1 est acquise à domicile contre Manchester City lors de la saison 1906-07 sur le score de 9-1. À l'extérieur, la plus grande victoire date de la saison 1892-93 : 6-1 sur le terrain de Derby County. Les défaites les plus larges sont encaissées à l'extérieur contre Sunderland (0-7 en 1930-1931) et contre le Wolverhampton Wanderers (0-7 en 1938-1939).

Coupes d'Europe

La plus large victoire est remportée en seizième de finale de la Coupe UEFA 2007-2008 (Everton-SK Brann 6-1).

Classements IFFHS

Everton est classé une fois dans le top 25 mondial établi par l'IFFHS : le club est 15e au classement mondial des clubs de l'année 1995[39]. Au classement mondial perpétuel des clubs établi sur la période allant de 1991 à 2008, Everton est classé 8e club anglais et 102e club mondial[40].

Transferts

Le record du montant dépensé par Everton pour un seul joueur se situe à 15 millions de livres sterling (18 millions d'euros), payées pour l'achat du milieu de terrain belge Marouane Fellaini à son ancien club du Standard de Liège. Everton achète le joueur le dernier jour de la période de transferts estivale de 2008. Le Diable Rouge rejoint lors de la saison 2013/2014 le club de Manchester United, pour la somme record de 32 millions d’euros soit 27.5 de livres sterling[41].

Le précédent record du montant reçu par Everton pour un seul joueur concerne le transfert de l'attaquant international anglais Wayne Rooney à Manchester United pour 27 millions de livres sterling en 2004.

Affluence

Le record d'affluence pour un match à domicile d'Everton est de 78 299 spectateurs le 18 septembre 1948 pour un match contre Liverpool. Goodison Park, à l'instar de la plupart des grands terrains de football britanniques depuis les recommandations du Rapport Taylor, est désormais un stade ne comportant que des places assises, ce qui a réduit sa capacité d'accueil à tout juste un peu plus de 40 000 places, signifiant également qu'il est impossible de battre ce record en restant à Goodison Park[42].

Personnalités historiques[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Le président actuel d'Everton, Bill Kenwright est le 13e président successif à la tête du club depuis la nomination du premier président en 1884[43]. Seul Sir Philip Carter occupe la fonction à deux reprises sur deux périodes distinctes, de 1977 à 1991 puis de 1999 à 2004. Will Cuff, président entre 1921 et 1938 est un ancien manager du club.

Présidents d'Everton
Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre John Houlding 1884-jan. 1892
2 Drapeau : Angleterre Jackson jan. à mai 1892
3 Drapeau : Angleterre George Mahon mai 1892–juin 1895
4 Drapeau : Angleterre Dr James Baxter juin 1895–
5 Drapeau : Angleterre Will Cuff sep. 1921–mai 1938
Rang Nom Période
6 Drapeau : Angleterre Ernest Green mai 1938–
7 Drapeau : Angleterre Dick Searle –juin 1960
8 Drapeau : Angleterre Sir John Moores juin 1960–avr. 1977
9 Drapeau : Angleterre Sir Philip Carter avr. 1977–avr. 1991
10 Drapeau : Angleterre Dr David Marsh avr. 1991–juil. 1994
Rang Nom Période
11 Drapeau : Angleterre Peter Johnson juil. 1994–déc. 1999
12 Drapeau : Angleterre Sir Philip Carter déc 1999–mai 2004
13 Drapeau : Angleterre Bill Kenwright depuis juin 2004

Managers[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des managers de l'Everton FC.

Le manager actuel d'Everton, David Moyes est le vingtième manager successif à la tête du club, le club a connu 17 managers différents depuis la nomination du premier manager en 1888[44]. Seul Howard Kendall occupe la fonction à plusieurs reprises sur trois périodes distinctes, de 1981 à 1987, de 1990 à 1993 puis de 1997 à 1998. Will Cuff, manager de 1901 à 1918 devient président du club entre 1921 et 1938.

Managers d'Everton
Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre W. E. Barclay 1888-1889
2 Drapeau : Angleterre Dick Molyneux 1889-1901
3 Drapeau : Angleterre Will Cuff 1901-1918
4 Drapeau : Angleterre William James Sawyer 1918-1919
5 Drapeau : Angleterre Thomas H. McIntosh 1919-1935
6 Drapeau : Angleterre Theo Kelly 1936-1948
7 Drapeau : Angleterre Cliff Britton 1948-1956
8 Drapeau : Écosse Ian Buchan 1956-1958
Rang Nom Période
9 Drapeau : Irlande Johnny Carey 1958-1961
10 Drapeau : Angleterre Harry Catterick 1961-1973
11 Drapeau : Ulster Billy Bingham 1973-1976
12 Drapeau : Angleterre Gordon Lee 1977-1981
13 Drapeau : Angleterre Howard Kendall 1981-1987
14 Drapeau : Angleterre Colin Harvey 1987-1990
15 Drapeau : Angleterre Howard Kendall 1990-1993
16 Drapeau : Pays de Galles Mike Walker 1994
Rang Nom Période
17 Drapeau : Angleterre Joe Royle 1994-1997
18 Drapeau : Angleterre Howard Kendall 1997-1998
19 Drapeau : Écosse Walter Smith 1998-2002
20 Drapeau : Écosse David Moyes 2002-2013
21 Drapeau : Espagne Roberto Martínez depuis 2013

Joueurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des joueurs de l'Everton FC.

Au total, Everton a fourni 57 joueurs[45] à l'équipe d'Angleterre faisant du club le troisième[46] fournisseur de l'équipe nationale derrière Aston Villa et Tottenham Hotspur. Everton, entretient depuis son origine un rapport privilégié avec l'Écosse. Depuis sa création, le club a ainsi fourni 31 joueurs[47] à l'équipe d'Écosse faisant du club le neuvième fournisseur de cette équipe nationale et le premier fournisseur parmi les clubs non-écossais[48].

Le tableau suivant donne la liste actualisée au 8 décembre 2013 des joueurs d'Everton en équipe d'Angleterre, le nombre de sélections et la période correspondante, ainsi que le nombre total de sélections en incluant les périodes où le joueur était dans un autre club de football.

Joueurs d'Everton en équipe d'Angleterre
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Johnny Holt 9 1890-1895 10
Fred Geary 2 1890-1891 2
Alf Milward 4 1891-1897 4
Edgar Chadwick 7 1891-1897 7
Bob Howarth 1 1894 5
Jimmy Settle 6 1899-1903 6
Walter Abbott 1 1902 1
Jack Sharp 2 1903-1905 2
Thomas Booth 1 1903 2
Sam Wolstenholme 3 1904-1905 3
William Balmer 1 1905 1
Harold Hardman 4 1905-1908 4
Harry Makepeace 4 1906-1912 4
Bert Freeman 2 1909 5
Frank Jefferis 2 1912 2
Samuel Chedgzoy 8 1920-1924 8
Dickie Downs 1 1920 1
Benjamin Howard Baker 1 1921 2
George Harrisson 2 1921 2
Dixie Dean 16 1927-1932 16
Warney Cresswell 1 1929 7
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Charles Gee 3 1931-1936 3
Tommy Johnson 3 1931-1932 5
Tom White 1 1933 1
Albert Geldard 4 1933-1937 4
Cliff Britton 9 1934-1937 9
Ted Sagar 4 1935-1936 4
James Cunliffe 1 1936 1
Walter Boyes 2 1938 3
Tommy Lawton 8 1938-1939 23
Joe Mercer 5 1938-1939 5
Brian Labone 26 1962-1970 26
Tony Kay 1 1963 1
Fred Pickering 3 1964 3
Ray Wilson 33 1965-1968 63
Derek Temple 1 1965 1
Alan Ball 39 1966-1971 72
Tommy Wright 11 1968-1970 11
Gordon West 3 1968-1969 3
Keith Newton 8 1970 27
Joe Royle 6 1971-1977 6
Colin Harvey 1 1971 1
Joueur Sélections Période Sél. (total)
Martin Dobson 1 1974 5
Bob Latchford 12 1977-1979 12
Trevor Steven 23 1985-1988 36
Gary Stevens 27 1985-1988 46
Peter Reid 13 1985-1988 13
Paul Bracewell 3 1985 3
Gary Lineker 11 1985-1986 80
Dave Watson 6 1987-1988 12
Tony Cottee 4 1988-1989 7
Martin Keown 9 1992 43
David Unsworth 1 1995 1
Andy Hinchcliffe 4 1996-1997 7
Nick Barmby 5 2000 23
Michael Ball 1 2001 1
Wayne Rooney 17 2003-2004 88
Andy Johnson 6 2006-2007 8
Phil Neville 7 2006-2007 59
Joleon Lescott 7 2007-2009 26
Phil Jagielka 24 2008- 24
Leighton Baines 22 2010- 22
Total
Géants d'Everton

Les joueurs suivants sont considérés comme des « Géants » pour leur contribution au club d'Everton. Un groupe choisi par le club établit la liste inaugurale en 2000 et un nouveau membre est introduit chaque saison[49].

Géants d'Everton
Année de sélection Joueur Nation Poste Période Matchs Buts
2000 Jack Sharp Drapeau de l'Angleterre Milieu 1899–1909 342 80
2000 Sam Chedgzoy Drapeau de l'Angleterre Milieu 1910–1925 300 36
2000 Dixie Dean Drapeau de l'Angleterre Attaquant 1924–1937 433 383
2000 Ted Sagar Drapeau de l'Angleterre Gardien 1929–1952 500 0
2000 Thomas George Jones Drapeau du Pays de Galles Défenseur central 1936–1949 178 5
2000 Dave Hickson Drapeau de l'Angleterre Attaquant 1951–1959 243 111
2000 Alex Young Drapeau : Écosse Attaquant 1960–1967 272 89
2000 Bob Latchford Drapeau de l'Angleterre Attaquant 1973–1980 286 138
2000 Neville Southall Drapeau du Pays de Galles Gardien 1981–1997 751 0
2000 Dave Watson Drapeau de l'Angleterre Défenseur central 1986–1999 522 38
2000 Howard Kendall[50] Drapeau de l'Angleterre Milieu 1966–1981 274 30
2001 Alan Ball Drapeau de l'Angleterre Milieu 1966–1971 251 79
2002 Ray Wilson Drapeau de l'Angleterre Arrière latéral 1964–1968 151 0
2003 Kevin Ratcliffe Drapeau du Pays de Galles Défenseur central 1980–1991 461 2
2004 Joe Royle Drapeau de l'Angleterre Attaquant 1966–1974 275 119
2005 Graeme Sharp Drapeau : Écosse Attaquant 1979–1991 447 159
2006 Peter Reid Drapeau de l'Angleterre Milieu 1982–1989 234 13
2007 Colin Harvey Drapeau de l'Angleterre Milieu 1963–1974 384 24
2008 Gordon West Drapeau de l'Angleterre Gardien 1962-1972 402 0
2009 Harry Catterick Drapeau de l'Angleterre Attaquant 1946-1951
(Manager 1961-1973)
59 19
Meilleure équipe de l'Histoire
Voir l’image vierge
Meilleure équipe de l'Histoire

Au début de la saison 2003–04, au cours des célébrations officielles du 125e anniversaire du club, les supporteurs ont été appelés à choisir la meilleure équipe de l'Histoire d'Everton[51].

Membres de l'English Football Hall of Fame

Certains joueurs d'Everton ont été inscrits à l'English Football Hall of Fame[52].

Football League 100 Legends

La liste des Football League 100 Legends comprend « 100 joueurs légendaires de football » désignés par la ligue de football anglaise en 1998, pour célébrer la 100e saison[53], certains de ces joueurs ont joué à Everton.

Joueurs en Coupe du Monde

Ces joueurs ont défendu les couleurs de leur équipe nationale respective alors qu'ils évoluaient en club à Everton.

Effectif actuel 2014-2015[modifier | modifier le code]

Effectif Everton de la saison 2014-2015
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[54] Nom Date de naissance Sélection[55] Club précédent
1 G Drapeau de l'Espagne Robles, JoelJoel Robles 17/6/1990 (24 ans)
Atlético Madrid
24 G Drapeau des États-Unis Howard, TimTim Howard 6/3/1979 (35 ans) États-Unis Manchester United
2 D Drapeau de l'Angleterre Hibbert, TonyTony Hibbert 20/2/1981 (33 ans)
Formé au club
3 D Drapeau de l'Angleterre Baines, LeightonLeighton Baines 11/12/1984 (29 ans) Angleterre Wigan Athletic
6 D Drapeau de l'Angleterre Jagielka, PhilPhil Jagielka Capitaine 17/8/1982 (32 ans) Angleterre Sheffield United
15 D Drapeau de la France Distin, SylvainSylvain Distin 19/12/1977 (36 ans)
Portsmouth
23 D Drapeau de l'Irlande Coleman, SéamusSéamus Coleman 11/10/1988 (25 ans) République d'Irlande Sligo Rovers
26 D Drapeau de l'Angleterre Stones, JohnJohn Stones 28/5/1994 (20 ans) Angleterre Barnsley
27 D Drapeau de l'Angleterre Browning, TyiasTyias Browning 27/5/1994 (20 ans) Angleterre espoirs Formé au club
29 D Drapeau de l'Angleterre Garbutt, LukeLuke Garbutt 21/5/1993 (21 ans) Angleterre espoirs Formé au club
32 D Drapeau du Paraguay Alcaraz, AntolínAntolín Alcaraz 30/7/1982 (32 ans) Paraguay Wigan Athletic
34 D Drapeau de l'Irlande Duffy, ShaneShane Duffy 1/1/1992 (22 ans) République d'Irlande Formé au club
38 D Drapeau de l'Angleterre Pennington, MatthewMatthew Pennington 6/10/1994 (19 ans)
Formé au club
4 M Drapeau de l'Irlande Gibson, DarronDarron Gibson 25/10/1987 (26 ans) République d'Irlande Manchester United
7 M Drapeau de l'Irlande McGeady, AidenAiden McGeady 4/4/1986 (28 ans) République d'Irlande Spartak Moscou
8 M Drapeau du Costa Rica Oviedo, BryanBryan Oviedo 18/2/1990 (24 ans) Costa Rica FC Copenhague
16 M Drapeau de l'Irlande McCarthy, JamesJames McCarthy 12/11/1990 (23 ans) République d'Irlande Wigan Athletic
17 M Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bešić, MuhamedMuhamed Bešić 10/9/1992 (22 ans) Bosnie-Herzégovine Ferencváros
18 M Drapeau de l'Angleterre Barry, GarethGareth Barry 23/2/1981 (33 ans) Angleterre Manchester City
19 M Drapeau du Ghana flèche vers la droite Atsu, ChristianChristian Atsu 10/1/1992 (22 ans) Ghana Chelsea
20 M Drapeau de l'Angleterre Barkley, RossRoss Barkley 5/12/1993 (20 ans) Angleterre Formé au club
21 M Drapeau de l'Angleterre Osman, LeonLeon Osman 17/5/1981 (33 ans) Angleterre Formé au club
22 M Drapeau de l'Afrique du Sud Pienaar, StevenSteven Pienaar 28/10/1982 (31 ans) Afrique du Sud Tottenham Hotspur
39 M Drapeau de l'Angleterre Grant, ConorConor Grant 18/4/1995 (19 ans)
Formé au club
46 M Drapeau de l'Angleterre Ledson, RyanRyan Ledson 19/8/1997 (17 ans)
Formé au club
5 A Drapeau du Cameroun Eto'o, SamuelSamuel Eto'o 10/3/1981 (33 ans) Cameroun Chelsea
9 A Drapeau : Côte d'Ivoire Koné, ArounaArouna Koné 11/11/1983 (30 ans) Côte d'Ivoire Wigan Athletic
10 A Drapeau de la Belgique Lukaku, RomeluRomelu Lukaku 13/5/1993 (21 ans) Belgique Chelsea
11 A Drapeau de la Belgique Mirallas, KevinKevin Mirallas 5/10/1987 (26 ans) Belgique Olympiakos
14 A Drapeau : Écosse Naismith, StevenSteven Naismith 14/9/1986 (28 ans) Écosse Rangers
35 A Drapeau de l'Angleterre McAleny, ConorConor McAleny 12/8/1992 (22 ans)
Formé au club
41 A Drapeau de l'Angleterre Long, ChrisChris Long 25/2/1995 (19 ans)
Formé au club
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Espagne Iñaki Bergara
Médecin(s)
  • Drapeau : Angleterre Ian Irving



Légende

Consultez la documentation du modèle


Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
8 M Drapeau du Portugal Júnior, FranciscoFrancisco Júnior 18/1/1992 (22 ans)
Strømsgodset IF
30 M Drapeau : Écosse Kennedy, MatthewMatthew Kennedy 1/11/1994 (19 ans) Écosse espoirs Hibernian
18 M Drapeau de l'Angleterre Lundstram, JohnJohn Lundstram 18/2/1994 (20 ans)
Blackpool FC
999 A Drapeau de l'Angleterre Hope, HallamHallam Hope 17/3/1994 (20 ans)
Sheffield Wednesday

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Goodison Park.
Goodison Park

À l'origine, Everton joue ses matchs dans le coin sud est du Stanley Park, où se situe le site de construction du nouveau stade du Liverpool FC, le premier match officiel s'y tient en 1879. En 1882, un dénommé J. Cruitt offre un terrain situé à Priory Road qui devient le domicile du club jusqu'à ce qu'il déménage à Anfield en 1884, ce terrain est occupé par le club jusqu'en 1892[56]. À ce moment une brouille à propos de la façon dont le club est dirigé se déroule entre le propriétaire d'Anfield et le président d'Everton, John Houlding. Une nouvelle dispute entre Houlding et les dirigeants du club sur la direction du club conduit Houlding à tenter d'obtenir le contrôle total du club en enregistrant la marque Everton F.C. and Athletic Grounds Ltd. En réponse à ce coup de force, Everton quitte Anfield pour un nouveau stade, Goodison Park, où le club joue depuis lors. Houlding essaye de conserver le nom d'Everton, ses couleurs, son calendrier et son classement en championnat, mais ses demandes sont rejetées par la Fédération d'Angleterre de football. Au lieu de cela, Houlding fonde un nouveau club, le Liverpool Football Club.

Depuis ces événements, une forte rivalité existe entre les deux clubs, même si celle-ci est souvent perçue comme plus empreinte de respect réciproque que bien d'autres derbys du football anglais. Ce respect est illustré par la chaîne d'écharpes bleues et rouges entre Goodison Park et Anfield traversant Stanley Park en hommage aux supporteurs de Liverpool tués lors de la Tragédie de Hillsborough[57].

Goodison Park, le premier grand stade de football construit en Angleterre, est ouvert en 1892[58]. Ce stade accueille plus de matchs de première division que n'importe quel autre stade du Royaume-Uni et est le seul stade d'un club anglais à avoir accueilli une demi-finale de la Coupe du monde de football de 1966[59]. Le stade est aussi le premier en Angleterre à se voir équiper d'un chauffage souterrain de la pelouse et le premier à être équipé de tribunes à double étage sur tous ses côtés.

Les jours de matchs, les joueurs entrent sur le terrain en chantant le générique de la série Z-Cars dont le titre est Johnny Todd, une chanson enfantine traditionnelle de Liverpool fixée en 1890 par Frank Kidson et qui raconte l'histoire d'un marin trompé dans son amour alors qu'il part en mer[60].

Projet de nouveau stade[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, Everton souhaite emménager dans un nouveau stade. À l'origine, le club envisage la construction d'un nouveau stade de 60 000 places assises, mais en 2000, il réduit le nombre de places de son projet à 55 000 et propose de l'insérer dans l'opération de renouvellement urbain du King's Dock de Liverpool. En 2003, ce projet se révèle infructueux, le club d'Everton n'est pas capable de réunir les 30 millions de livres sterling représentant la moitié du coût du projet ce qui conduit au rejet du dossier par le conseil municipal[61].

Plus tard, en 2004, des négociations, sous la conduite du Liverpool Council et de la Northwest Development Corporation, se déroulent entre le club et le Liverpool FC dans l'optique d'une construction commune d'un stade situé à Stanley Park et classé monument de deuxième grade. Les négociations sont rompues car Everton ne peut apporter les fonds représentant 50 % du coût initial[62]. Le 11 janvier 2005, Liverpool annonce l'impossibilité du plan de partage du coût de la construction du stade, et planifie la construction en propre du Stanley Park Stadium[63].

Le 16 juin 2006 Everton entre en négociations avec le conseil municipal du Borough of Knowsley et Tesco pour la possible construction d'un nouveau stade de 55 000 places assises à Kirkby. Le projet est extensible jusqu'à plus de 60 000 places[64]. Le club prend l'initiative inhabituelle de demander l'avis de ses supporteurs en organisant un scrutin sur ce déménagement. Le scrutin se révèle positif avec 59,27 % de vote en faveur du projet[65]. Cependant, une enquête publique liée à cette installation est programmée le 6 août 2008, retardant la construction d'au moins 18 mois[66]. Le gouvernement rejette alors l'opération de changement de Stade d'Everton[67],[68]. Les politiciens locaux et régionaux continuent de soutenir le projet, le conseil municipal de Liverpool organise une réunion avec Everton en vue d'évaluer et de lister quelques sites convenables dans l'emprise territoriale de la ville.

La Fédération d'Angleterre de football dans son projet d'organiser la Coupe du monde 2018 ou la Coupe du monde 2022 inclut la ville de Liverpool parmi les sites d'organisation des matchs[69]. Le club d'Everton déclare qu'il sera incapable d'accueillir ce type de matchs sans un nouveau stade[69].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

L'Everton FC est une entreprise privée de droit anglais dont les membres du comité de direction possèdent la majorité des parts[70]. Le club possède 40,7 millions de livres sterling en avoirs bancaires, excluant les intérêts de prêt et les pénalités de remboursement d'emprunts, et un passif de 89,3 millions de livres sterling au total. Le chiffre d'affaires le plus récent est de 79,7 millions de livres sterling ; le plus haut montant dans l'histoire du club[71]. Le découvert du club auprès de la Barclays est garanti par le Basic Award Fund du championnat anglais de première division[72], une somme de garantie donnée au club pour sa participation au championnat[73]. Everton prend un prêt à long terme de 30 millions de livres sterling chez Bear Stearns et Prudential plc en 2002 remboursable en 25 ans ; comme consolidation de dettes et comme source de capital pour l'acquisition de nouveaux joueurs[74] en contrepartie Goodison Park sert de caution.

En 2004, le club est proche d'être mis sous contrôle administratif et doit vendre l'attaquant international anglais Wayne Rooney pour équilibrer ses comptes. Trois ans plus tard, Francis Jeffers et Michael Ball sont vendus après que le club dépensa pour l'achat de joueurs en anticipant sur les montants des transferts d'autres joueurs qui n'ont finalement pu avoir lieu.

Membres du comité de direction
Position Nom Nombre de parts (pourcentage) Notes
Président Bill Kenwright 8 754 (25 %) Élu en octobre 1989 ; président depuis juin 2004.
Vice-Président Jon Woods 6 622 (19 %) Élu en mars 2000.
Directeur Robert Earl 8 146 (23 %) Élu en juillet 2007.
Président honoraire et directeur Philip Carter 714 (2 %) Président août 1978-1991, novembre 1998-juin 2004 ; ré-élu en août 2008
Pourcentage des parts détenus par les membres du comité directeur 24 236 (69 %)
Chef du directoire Drapeau de l'Angleterre Robert Elstone - Nommé en janvier 2009 à la suite de son rôle de PDG par intérim
Chiffres à jour selon le rapport d'exercice 2008-2009.

Soutiens et image[modifier | modifier le code]

Surnoms[modifier | modifier le code]

Le surnom le plus généralement utilisé concernant Everton est « The Toffees » ou « The Toffeemen », qui date de l'époque où Everton s'installe à Goodison Park. Il y a plusieurs hypothèses concernant l'origine du surnom. La plus célèbre est celle de l'échoppe située près du terrain du nom de Mother Noblett's Toffee Shop qui vendait des sucreries, dont des Everton Mint, les jours de matchs. La tradition des Toffee Ladies est également invoquée en complément : des jeunes femmes faisaient le tour du terrain avant le début du match lançant dans la foule des spectateurs des Everton Mints. Une autre explication possible est la maison nommée Ye Anciente Everton Toffee House située à proximité de l'hôtel Queen's Head dans laquelle les réunions du club se tiennent à ses débuts[75].

Le club a par la suite reçu de nombreux autres surnoms. À l'époque où Everton utilise son équipement entièrement noir son surnom est « The Black Watch », d'après le nom d'une célèbre brigade de l'armée britannique[76]. Depuis 1901 et l'adoption du bleu, Everton est simplement surnommé « The Blues ». Le style de jeu attractif d'Everton conduit Steve Bloomer à qualifier en 1928 l'équipe de « scientific », ce qui inspire le surnom de « The School of Science »[77]. L'équipe gagnant la Coupe d'Angleterre de 1995 est elle-même connue sous le nom de « The Dogs of War ». Lorsque David Moyes devient manager, il parle d'Everton comme de « The People’s Club », surnom qui est immédiatement adopté[78].

Supporteurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Supporteurs de l'Everton FC.

Everton possède un nombre important de supporteurs et détient la neuvième affluence moyenne en Angleterre. La raison du positionnement d'Everton en neuvième position est due à la faible capacité d'accueil de Goodison Park[79]. La majorité des supporters présents les jours de match d'Everton provient d'Angleterre du Nord-Ouest, plus particulièrement de Merseyside et du Cheshire. Everton a également beaucoup de supporteurs qui viennent de Galles du Nord et d'Irlande. Everton compte beaucoup de sections de supporteurs à travers le monde[80], en Amérique du Nord[81], à Singapour[82], en Norvège, au Liban, et en Thaïlande[83]. Everton compte également de nombreux supporteurs en Australie, l'ancien milieu de terrain Tim Cahill et le défenseur Lucas Neill étant australiens. Le club officiel des supporteurs est l'Evertonia[84], et il existe plusieurs fanzine du club dont When Skies are Grey et Speke from the Harbour, qui sont en vente autour de Goodison Park les jours de matchs.

Comme beaucoup de clubs avec autant de supporteurs, Everton bénéficie également du support de nombreuses célébrités, dont Pete Best[85], Matt Dawson[86], Austin Healey[87], Amanda Holden[88], Gethin Jones[89], Paul McCartney[90], Liz McClarnon[91], Roger McGough[92], Simon O'Brien[93], John Parrott[94], Leonard Rossiter[95] et Sylvester Stallone[96].

Affluence[modifier | modifier le code]

Everton domine les classements d'affluences du Championnat d'Angleterre de 1888-89 à 1897-98 avec des moyennes passant de 7 260 à 17 390[97]. On retrouve Everton en tête du classement des affluences en 1955-56 avec une moyenne de 42 768 spectateurs par match[98] puis en 1962-63 (51 603)[99] et 1963-64 (49 401)[100]. En 1969-70, la moyenne de spectateurs est de 49 531 en championnat, soit 331 de moins que Manchester United[101].

Les moyennes s'améliorent en général à l'occasion de meilleures performances en championnat et selon la présence et la qualité de l'autre équipe de la ville, le Liverpool Football Club. La plus forte progression d'une saison sur l'autre se situe en 1984-85 avec une progression de 12 641 spectateurs. Cette année-là le club est couronné champion et suit une fin de saison 1984 où il avait remporté la coupe d'Angleterre[102].

Relations avec d'autres clubs[modifier | modifier le code]

Liens privilégiés

Everton entretient des liens privilégiés avec l'académie de football de Ballyoulster United située à Celbridge en Irlande[103], l'association de football de l'Ontario au Canada[104], et la Fédération de Thaïlande de football qui organise une compétition nommée Chang-Everton Cup dans laquelle se rencontrent les écoliers du pays[105]. Depuis 2006, Everton joue chaque année un match amical contre Preston North End, une équipe qui possède de très forts liens avec le manager David Moyes.

Le club possède une équipe professionnelle de basket-ball des Everton Tigers qui joue dans la British Basketball League. Cette équipe est lancée au cours de l'été 2007 dans le cadre d'un programme communautaire du club. Il joue ses matchs à domicile au Greenbank Sports Academy[106].

Everton a aussi ouvert des relations particulières avec le club chilien de Corporacion Deportiva Everton de Viña del Mar dont le nom découle de celui du club anglais[107],[108]. D'autres clubs du nom d'Everton existent à Rosario dans le département de Colonia en Uruguay[109], La Plata, et Río Cuarto en Argentine[110],[111], ainsi qu'à Elk Grove aux États-Unis.

Rivalités
Article détaillé : Merseyside derby.

Un sondage effectué en 2003 auprès des supporteurs de football indique que pour ceux-ci les principaux rivaux d'Everton sont Liverpool FC, Manchester United et Tranmere Rovers[112]. Une rivalité, de moindre importance existe également avec Manchester City.

Le plus grand rival d'Everton est l'autre club de la ville, le Liverpool FC, contre qui il dispute le Merseyside derby. Ce derby se joue généralement à guichets fermés et est souvent un match fermé et violent ; il y a eu plus de cartons rouges au cours de ces matchs que dans toute autre rencontre de l'histoire de la première division anglaise[113]. Cette rivalité provient de la formation du Liverpool FC après un désaccord interne entre les dirigeants d'Everton et les propriétaires d'Anfield, terrain alors utilisé par le club. Des différences religieuses sont aussi évoquées comme sources de cette division, Everton se situant plutôt du côté catholique[114], alors que les deux équipes ont été fondées par des méthodistes, ce qui contredit la thèse de l'opposition entre catholiques et protestants[114].

Autres sections[modifier | modifier le code]

Section féminine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Everton Ladies Football Club.

L'Everton Ladies Football Club est le club de football féminin affilié à l'Everton FC[115]. Pour la saison 2009-2010, il joue dans le championnat d'Angleterre de football féminin, le plus haut niveau du football féminin anglais. Fondé en 1983, l'Everton Ladies joue au Rossett Park, en bleu et blanc comme l'équipe première masculine. D'abord appelé Hoylake WFC à sa fondation, il change de nom pour être appelé Leasowe. C'est depuis 1995 qu'il porte le nom d'Everton Ladies Football Club.

Depuis les années 1990, il joue en Premier League. En 1998, l'Everton Ladies FC remporte le championnat de Premier League, la Coupe d'Angleterre féminine en 1989, la Coupe de la Premier League en 2008 ainsi que deux Community Shield en 2007 et 2009. Comme pour leurs homologues masculins, l'équipe rivale de l'Everton LFC est Liverpool. Le derby de Merseyside a de nouveau lieu chaque année après la remontée de Liverpool en première division pour la saison 2007-2008.

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

La réserve[116] de l'Everton Football Club joue en Premier Reserve League North. Lors de la saison 2000-2001, elle remporte le Premier Reserve League North. L'équipe réserve d'Everton joue au Halton Stadium situé à Widnes[117]. Ce stade est à l'origine un stade de rugby à XIII qui accueille les matchs à domicile des Widnes Vikings. L'équipe réserve joue la Liverpool Senior Cup.

Everton Academy[modifier | modifier le code]

L'Everton Academy[118] est le centre de formation de footballeurs d'Everton. Les enfants de 6 à 19 ans y reçoivent une formation en football et un enseignement scolaire jusqu'à l'âge de 16 ans au minimum[119]. Il est fondé en 1997, et une vingtaine de footballeurs professionnels sortent de ses rangs : on peut citer Wayne Rooney, Richard Dunne, Michael Ball, Gavin McCann, Francis Jeffers, Tony Hibbert, Leon Osman, James Vaughan ou encore Victor Anichebe[120]. Le centre de formation est situé à Finch Farm dans la banlieue liverpuldienne de Halewood[121]. L'académie est dirigée par Ray Hall, et, l'ancien footballeur international irlandais Kevin Sheedy est plus spécifiquement responsable des jeunes de 17 à 19 ans[122].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « All-Time Top-Flight Tables », ToffeeWeb (consulté le 14 décembre 2009)
  2. (en) « Seasonal Comparisons, 2005–06 », ToffeeWeb (consulté le 14 décembre 2009)
  3. (en) « History of Everton FC », Talk Football (consulté le 19 novembre 2008)
  4. (en) « England Players' Club Affiliations Everton », www.englandfootballonline.com (consulté le 1er février 2010)
  5. (en) « I: The Early Days (1878–88) », Toffeeweb (consulté le 31 janvier 2008)
  6. (en) « England Players' Club Affiliations Everton », www.englandfootballonline.com (consulté le 1er février 2010)
  7. (en) « Everton's previous homes », www.nsno.co.uk (consulté le 1er février 2010)
  8. (en) « The Everton Story - 1878 to 1930 », Everton F.C. (consulté le 16 novembre 2007)
  9. (en) « The Everton Story - 1931 to 1960 », Everton F.C. (consulté le 16 novembre 2007)
  10. (en) « The Everton Story - 1961 to 1980 », Everton F.C. (consulté le 16 novembre 2007)
  11. a, b, c et d (en) « The Everton Story - 1981 to 2006 », Everton F.C. (consulté le 16 novembre 2007)
  12. (en) « Goodison's greatest night », Everton F.C. (consulté le 24 août 2006)
  13. (en) « Everton sack boss Walter Smith », CBBC Newsround,‎ 13 mars 2002 (consulté le 21 septembre 2007)
  14. (en) « Can Moyes revive Everton? », BBC Sport,‎ 14 mars 2002 (consulté le 21 septembre 2007)
  15. (en) « Final 2001/2002 English Premier Table », Soccerbase (consulté le 21 septembre 2007)
  16. (en) « Rooney deal explained », BBC Sport (consulté le 22 août 2006)
  17. (en) « Beattie signs for Everton », Everton F.C. (consulté le 24 août 2006)
  18. (en) « Johnson signs for Everton », Everton F.C. (consulté le 24 août 2006)
  19. (en) « Yakubu signs for Everton », Everton F.C. (consulté le 29 août 2007)
  20. (en) Scott McLeod, « Fellaini Becomes Record Signing », www.evertonfc.com,‎ 2 septembre 2008 (consulté le 2 septembre 2008)
  21. (en) « Final 2006-07 English Premier Table », Soccerbase (consulté le 16 novembre 2007)
  22. (en) Liz Sullivan, « Everton FC launches pro basketball club », Liverpool Daily Post, Trinity Mirror North West & North Wales Limited,‎ 13 septembre 2007 (lire en ligne)
  23. http://www.evertonfc.com/news/archive/2013/06/05/blues-appoint-martinez
  24. a et b (en) « Everton history - II: Before World War I (1888-1915) », Toffeeweb (consulté le 14 décembre 2009)
  25. (en) « Everton shirt colours », Toffeeweb (consulté le 24 décembre 2009)
  26. (en) « New 08/09 replica kits », Everton F.C. (consulté le 24 décembre 2009)
  27. (en) « Blues' £8m Chang deal », www.evertonfc.com,‎ 17 janvier 2008 (consulté le 1er février 2010)
  28. (en) « Everton Sponsors », www.nsno.co.uk (consulté le 1er février 2010)
  29. (en) James Ducker, « Everton sober up for sake of their young fans », Times Online, Times Newspapers Ltd,‎ 2008-06-06 (lire en ligne)
  30. (en) Dominic King, « Everton FC confirm record commercial deal with Kitbag Limited », Liverpool Echo,‎ 1er mai 2009 (lire en ligne)
  31. (en) « Everton & Rangers Store Locations », www.jjb.co.uk (consulté le 24 décembre 2004)
  32. a et b (en) « History of Everton crest from official site », Everton F.C. (consulté le 24 décembre 2009)
  33. Période à déterminer
  34. (en) « Honours and Records », sur evertonfc.com (consulté le 18 janvier 2010)
  35. (fr) Le Classement Uefa des clubs
  36. Classement UEFA 2013/2014 - fr.uefa.com/
  37. (en) Jon Culley, « Howard ends long search for real No 1 », The Independent, Independent News and Media Limited,‎ 2009-05-11 (lire en ligne)
  38. (en) « Everton F.C. records », Soccerbase (consulté le 16 novembre 2007)
  39. « Classement Mondial des Clubs 1995 (Top 25) », sur iffhs.de (consulté le 2 février 2010)
  40. « Classement Mondial perpétuel des Clubs (1.1.1991-31.12.2008) », sur iffhs.de,‎ 31 décembre 2008 (consulté le 2 février 2010)
  41. Marouane Fellaini transfere a manchester united - sudinfo.be
  42. (en) « Everton F.C. records », Soccerbase (consulté le 16 novembre 2007)
  43. « Everton Chairmen », sur www.toffeeweb.com (consulté le 2 février 2010)
  44. « Everton Managers », sur www.toffeeweb.com (consulté le 3 février 2010)
  45. (en) « England Players' Club Affiliations Everton », sur http://www.englandfootballonline.com (consulté le 8 janvier 2010)
  46. (en) « England Players' Club Affiliations », sur http://www.englandfootballonline.com (consulté le 8 janvier 2010)
  47. (en) « Everton », sur http://www.londonhearts.com (consulté le 8 janvier 2010)
  48. (en) « Scotland Players By Club Sorted by Most Players », sur http://www.londonhearts.com (consulté le 8 janvier 2010)
  49. (en) « Everton Giants », Everton F.C. (consulté le 6 novembre 2007)
  50. La distinction accordée à Kendall repose à la fois sur ses réussites en tant qu'entraîneur que de sa place dans le trio de milieu des années 1960.
  51. (en) « Greatest Ever Everton team », Everton F.C. (consulté le 22-08-2006)
  52. (en) « Hall of Fame - National Football Museum », National Football Museum (consulté le 16 novembre 2007)
  53. (en) « Sport: Football Legends list in full », BBC Sport,‎ 1998-08-05 (lire en ligne)
  54. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  55. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  56. (en) « I: THE EARLY DAYS (1878-88) », Toffeeweb (consulté le 17 novembre 2007)
  57. (en) « Merseyside Derby », footballderbies.com (consulté le 22 août 2006)
  58. (en) « History of Goodison Park », Toffeeweb (consulté le 16 juillet 2009)
  59. L'autre demi-finale s'étant jouée à Wembley, stade n'ayant pas de club résidant.
  60. (en) « Johnny Todd », feniks.com (consulté le 21 août 2006)
  61. (en) « Kings Dock proposal collapse », BBC Sport,‎ 11-04-2003-04 (lire en ligne)
  62. (en) « Everton and Liverpool say no to ground share », icliverpool (consulté le 22 août 2006)
  63. (en) « Merseysiders rule out groundshare », BBC Sport,‎ 01-11-2005 (lire en ligne)
  64. (en) « Everton in talks on stadium move », BBC Sport,‎ 15-06-2006 (lire en ligne)
  65. (en) « Ballot Result », Everton F.C. (consulté le 24-08-2007)
  66. (en) « New Everton stadium faces inquiry », BBC Sport,‎ 06-08-2008 (lire en ligne)
  67. (en) « Government reject Everton's Kirkby stadium plans », BBC Sport,‎ 26 Novembre 2009 (consulté le 2 décembre 2009)
  68. (en) « Government dash Toffees plans », Sky Sports,‎ 25 Novembre 2009 (consulté le 25 novembre 2009)
  69. a et b (en) David Bartlett, « Liverpool bids to be a World Cup host city », Liverpool Daily Post, Trinity Mirror North West & North Wales Limited,‎ 07-04-2009 (lire en ligne)
  70. (en) « Annual Report and Accounts 2008 », Everton Football Club Company Limited (consulté le 18 janvier 2010)
  71. EFC Accounts 2008-09
  72. (en) « Premier League Handbook », Premier League.com (consulté le 16 janvier 2010)
  73. (en) « Everton secure overdraft with TV money », EUFootball.biz,‎ 17 August 2009 (consulté le 15 janvier 2010)
  74. (en) « Everton Football Club Secures 30M Pounds Sterling Financing Deal with Bear Stearns. », Business Wire,‎ 22 mars 2002
  75. (en) « Reasons behind the "toffees" nickname », Toffeeweb (consulté le 21 août 2006)
  76. (en) « Early Everton history - "The Black Watch" », Everton F.C. (consulté le 21 août 2006)
  77. (en) « The School of Science », Toffeeweb (consulté le 21 août 2006)
  78. (en) « Everton Players/Managers quotes », Bluekipper (consulté le 21 août 2006)
  79. (en) « Top 30 English Football Clubs by League Attendances », footballeconomy.com (consulté le 15 décembre 2009)
  80. (en) « List of Everton Supporters Clubs », Bluekipper (consulté le 21 août 2006)
  81. (en) « Everton Supporters Club (North America) », North American Everton Supporters' Club Website (consulté le 21 août 2006)
  82. (en) « Everton Supporters Club (Singapore) », Singapore Everton Supporters' Club Website (consulté le 21 août 2006)
  83. (en) « Everton Official Site (In Thai) », Everton F.C. (consulté le 21 août 2006)
  84. (en) « Evertonia - Official Everton Supporters Club », Everton F.C. (consulté le 21 août 2006)
  85. (en) Shaun Holden, « Pete Best reveals John Lennon had footy dreams before Beatle stardom », Click Creative,‎ 20 avril 2009 (consulté le 14 décembre 2009)
  86. (en) Gareth A. Davies, « My Sport: Matt Dawson », Telegraph Media Group Limited,‎ 25 novembre 2003 (consulté le 14 décembre 2009)
  87. (en) Tim Glover, « Why Austin is no longer a wild rover », Independent New and Media Limited,‎ 2 avril 2000 (consulté le 14 décembre 2009)
  88. (en) « Amanda Holden's got the Blues », Trinity Mirror North West & North Wales Limited,‎ 21 septembre 2007 (consulté le 14 décembre 2009)
  89. (en) Guiula Bould, « TV star's Blues passion », Everton F.C.,‎ 13 octobre 2009 (consulté le 14 décembre 2009)
  90. (en) Darren Griffiths, « MACCA'S A BLUE! », Everton F.C.,‎ 20 février 2008 (consulté le 14 décembre 2009)
  91. (en) « huétaminto: Everton Football Club », Huet Aminto Ltd (consulté le 14 décembre 2009)
  92. (en) Nigel Reynolds, « Win it for the man in the street, poet tells England team », Telegraph Media Group Limited,‎ 6 mai 2006 (consulté le 14 décembre 2009)
  93. (en) « Simon O'Brien », Bauer Media,‎ 2009 (consulté le 14 décembre 2009)
  94. (en) Charlie Henderson, « Why I love... Everton », BBC Sport,‎ 13 mars 2001 (consulté le 14 décembre 2009)
  95. (en) Paul Fisher, « Leonard Rossiter.com: A Biography », Leonard Rossiter.com,‎ juin 2004 (consulté le 14 décembre 2009)
  96. (en) Nathan Mercer, « Everton 1-1 Reading », BBC Sport,‎ 14 janvier 2007 (consulté le 14 décembre 2009)
  97. (en) Brian Tabner, Through the turnstiles, Harefield (Mdx), Yore, 1992, p. 62-65, (ISBN 1874427054)
  98. (en) Brian Tabner, op. cit., p.103
  99. (en) Brian Tabner, op. cit., p.110
  100. (en) Brian Tabner, op. cit., p.111
  101. (en) Brian Tabner, op. cit., p. 117
  102. « Moyenne des spectateurs d'Everton », sur stades-spectateurs.com (consulté le 2 février 2010)
  103. (en) « 'Everton in Ireland' launched », Everton F.C.,‎ 24 janvier 2007 (consulté le 16 novembre 2007)
  104. (en) « Ontario Soccer Association », Everton F.C. (consulté le 16 novembre 2007)
  105. (en) « Everton's Annual Report 2004 » [PDF], Everton F.C. (consulté le 16 novembre 2007)
  106. (en) « Everton Tigers to join BBL ranks », BBC Sport,‎ 20 juin 2007 (lire en ligne)
  107. (en) David Prentice, « Everton Shareholders celebrate Chile's Everton », Liverpool Echo, Trinity Mirror North West & North Wales Limited,‎ 25 mars 2009 (lire en ligne)
  108. (en) « Everton in Chile - The Ruleteros », Everton F.C. (consulté le 6 avril 2009)
  109. (en) « Uruguay 2002 - Campeonatos Departamentales de Colonia », rsssf,‎ 6 janvier 2003 (consulté le 7 avril 2009)
  110. (es) (es) « Historia de una institución decana del fútbol amateur platense », Agencia Nova (consulté le 7 avril 2009)
  111. (en) « Argentina Fifth Level (Torneo Argentino "C" - Interior) 2008/09 », rsssf,‎ 3 avril 2009 (consulté le 7 avril 2009)
  112. (en) « supporter survey », Football Fan Census (consulté le 5 novembre 2009)
  113. (en) Colin Malam, « Gerrard off as Reds take derby honours », The Daily Telegraph,‎ 26 mars 2006 (consulté le 14 décembre 2009)
  114. a et b (en) « Why the Everton/Liverpool rivalry isn't religious », Toffeeweb (consulté le 14 décembre 2009)
  115. (en) « Everton Squad, Ladies » (consulté le 19 janvier 2010)
  116. (en) « Everton Reserves », www.evertonfc.com (consulté le 1er février 2010)
  117. (en) « Everton Reserves fixtures », Halton Borough Council (consulté le 17 novembre 2007)
  118. (en) « Everton Academy », www.evertonfc.com (consulté le 1er février 2010)
  119. (en) « The Aim Of The Academy », www.evertonfc.com (consulté le 1er février 2010)
  120. (en) « Everton Youth Academy », www.evertonfc.com (consulté le 9 février 2010)
  121. (en) « Academy Directions », www.evertonfc.com (consulté le 1er février 2010)
  122. (en) « Academy Staff », www.evertonfc.com (consulté le 1er février 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) D. Ball & G. Buckland, Everton - The Ultimate Book of Stats & Facts, (The Bluecoat Press, 2001). (ISBN 1-872568-79-3).
  • (en) James Corbett, Everton: School of Science, (Pan, 2004). (ISBN 0-330-42006-2).
  • (en) Becky Tallentire, The Little Book of Everton, (Carlton Books Ltd, 2004). (ISBN 1-84442-652-1).
  • (en) Ivan Ponting, Everton Player by Player, Hamlyn Publishing Group Ltd, 1998. (ISBN 0600595811).
  • (en) NSNO.co.uk, The 100 Greatest Everton Moments, Lulu.com, 2008. (ISBN 140923178X).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 23 février 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.