Stanley Matthews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matthews.
Stanley Matthews
Stanley Matthews 1962 (crop).jpg
Stanley Matthews en 1962.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance 1er février 1915
Lieu Hanley (Angleterre)
Décès 23 février 2000 (à 85 ans)
Lieu Stoke-on-Trent (Angleterre)
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 1932-1966
Poste Ailier droit
Parcours junior
Saisons Club
?-1932 Drapeau : Angleterre Stoke St. Peter's
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1932-1947 Drapeau : Angleterre Stoke City 286 (57)
1947-1961 Drapeau : Angleterre Blackpool 428 (18)
1961-1966 Drapeau : Angleterre Stoke City 066 0(5)
1970 Drapeau : Malte Hibernians 002 0(1)
Total 782 (81)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1934-1957 Drapeau : Angleterre Angleterre 052 (11)[Note 1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1967-1968 Drapeau : Angleterre Port Vale
1970-1971 Drapeau : Malte Hibernians
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Stanley Matthews, né le 1er février 1915 à Hanley (Angleterre), mort le 23 février 2000 à Stoke-on-Trent (Angleterre), était un footballeur anglais, qui évoluait au poste d'ailier droit à Blackpool et en équipe d'Angleterre. Il est l'un des joueurs les plus légendaires de l'histoire du foot anglais alors qu'il ne compte que très peu de trophées à son palmarès. Il n'a gagné qu'une Coupe d'Angleterre en 1953 avec Blackpool, l'un de ses deux seuls clubs avec Stoke City, l'équipe de sa ville natale.

Matthews a marqué onze buts lors de ses cinquante-deux sélections avec l'équipe d'Angleterre entre 1934 et 1957.

Il a la réputation d'avoir été l'un des plus fins dribbleurs de l'histoire du football, ce qui lui a valu le surnom de The wizard of the Dribble (le Sorcier du dribble). Le fait qu'il ne buvait jamais d'alcool et qu'il était végétarien l'aida à évoluer au plus haut niveau jusqu'à l'âge de 50 ans (devenant le joueur le plus vieux de l'histoire du championnat d'Angleterre). Il fut le premier joueur, et le plus âgé, à avoir reçu le Ballon d'or, en 1956.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Matthews naît à Seymour Street, Hanley, Stoke-on-Trent. Il est le troisième des quatre garçons de la famille. Son père, coiffeur, est un champion local de boxe qui lui inculque le sens de la discipline, de la détermination et de la compétition. Cette éducation et ces valeurs serviront à son fils tout au long de sa carrière. Bien qu'il aurait préféré le voir suivre ses traces sur un ring, il l'encourage à poursuivre dans le football après qu'il eut marqué huit buts dans un match inter-scolaire.

Enfant, il soutient l'équipe de Port Vale, mais c'est à Stoke City FC qu'il signe son premier contrat en 1932, à l'âge de quinze ans, malgré l'intérêt d'autres formations comme West Bromwich Albion, Wolverhampton Wanderers, Birmingham City ou encore Aston Villa, Tom Mather ayant convaincu son père d'effectuer ce choix. Tout en continuant de livrer le courrier pour une rémunération d'une livre par semaine, il dispute ses premiers matchs. Il fait ses armes avec l'équipe réserve lors de la saison 1930-1931, avec laquelle il dispute 22 matchs lors de la suivante. Il quitte alors son emploi de postier pour se concentrer sur sa carrière footballistique. Ses qualités techniques font déjà merveille et la presse nationale prédisent un avenir radieux à ce jeune joueur. Le jour de son dix-septième anniversaire, il signe un contrat professionnel avec Stoke. Il est alors payé le salaire maximale de 5 livres par semaine et 3 livres durant la période estivale, soit l'équivalent de ce que touchent les joueurs déjà chevronnés, avant même qu'il ait fait ses débuts avec l'équipe fanion. Son père lui conseille d'économiser cet argent, et de ne dépenser que les bonus.

Premières saisons professionnelles[modifier | modifier le code]

Il joue son tout premier match le 19 mars 1932 contre Bury au Gigg Lane ; les Potters l'emportent sur le score de 1-0. Matthews découvre la rudesse des duels qui l'attend contre les défenseurs. Lors de la pré-saison 1932/1933, pendant que ses coéquipiers passent leur temps à jouer au golf, il effectue une préparation poussée et prend part à une quinzaine de rencontre cette année-là. Le 4 mars 1933, il inscrit son premier but au cours d'une victoire 3 buts à 1 sur Port Vale. Avec un point d'avance sur Tottenham Hotspurs, Stoke termine premier du championnat de deuxième division et accède par conséquent à l'élite. Il dispute 29 match lors de la saison suivante, à l'issue de laquelle son équipe finit douzième du championnat. Au cours de la saison 1934-1935, il poursuit sa progression et est sélectionné par la Ligue de football Anglaise pour une rencontre contre son homologue Irlandaise à l'Ovale que les Anglais remportent 6 buts à 1. Il est de nouveau retenu pour un matchs face aux Écossais. Stoke achève cette saison à la dixième place.

À sa panoplie technique déjà importante, il ajoute la feinte de corps d'un côté pour ensuite partir s'emmener le ballon de l'autre de l'extérieur du pied. Il totalise 45 matchs disputés et Stoke prend une quatrième place finale, soit le meilleur classement de son histoire. En 1936-1937, il joue 42 rencontres y compris la victoire record de Stoke sur West Brom 10 buts à 3. À la fin de cette saison, le club lui verse une prime de fidélité de 500 livres. Ce montant devait être plus élevé mais les dirigeants ont pris en considération le fait que ses deux premières années passées au club l'avaient été en tant qu'amateur. Cet épisode a laissé un goût amer dans la bouche de Matthews.

Stoke glissant au classement et agacé par les rumeurs qui courent dans la ville au sujet de prétendus ressentiments à son encontre au sein du vestiaire, il demande à partir au mois de février 1938 mais son club s'y oppose fermement. Sa demande est rendue publique et les supporters insistent auprès de lui pour qu'il reste. Il décide de prendre alors quelques jours de congés à Blackpool. Ne trouvant pas la paix là-bas non plus, Albert Booth, président du club, l'oblige à rester, tandis que 3 000 supporters se réunissent manifester leur opposition à cette fuite. Touché par cette marque d'affection et cette insistance, il accepte finalement de continuer l'aventure avec Stoke. Malgré ses convocations régulière en équipe d'Angleterre, il joue tout de même 38 matchs pour Stoke en 1938-1939, contribuant à sa septième place. Il s'agit de la dernière saison pleine jouée en Angleterre avant 1946 et la fin de la deuxième guerre mondiale.

Pendant la seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

statue d'un footballeur
Statue de Stanley Matthews dans le centre-ville d'Hanley

Ce conflit a coûté à Matthews six années de carrière, entre ses 24 et ses 30 ans. Durant le conflit, il sert dans la Royal Air Force avec Ivor Powell comme sous-officier et est cantonné avec son régiment à Blackpool. Il se définissait comme un gradé indulgent et facile à vivre et est élevé au rang de caporal. Il participe à 69 rencontres d'un championnat et d'une coupe disputés en temps de guerre et a également fait 87 apparitions sous les couleurs de Blackpool. Il a joué par ailleurs quelques rencontres pour des formations écossaises ainsi que pour Arsenal, contre le Dynamo de Moscou dans des conditions particulièrement difficiles. Il a en outre porté 29 fois le maillot de l'équipe nationale, mais lors de rencontres non officielles. Un de ces derniers matchs joué durant cette période est un quart-de-finale retour de Coupe d'Angleterre entre Stoke et Bolton Wanderers. Cette rencontre est une véritable tragédie, trente-trois personnes trouvent la mort et cinq autres sont blessées. Matthews offre 30 £ pour la cause et met plusieurs jours à se remettre de l'évènement.

Le championnat reprend ses droit lors de la saison 1946-1947. Matthews joue 23 matchs et est impliqué sur 30 des 41 buts marqués par son équipe. Stoke égale sa meilleure performance en décrochant de nouveau la quatrième place, à seulement deux points du premier Liverpool, et après avoir perdu Contre Sheffield United à l'occasion de la dernière journée. En février, alors qu'il revient d'une blessure au genou, McGory lui signifie qu'il ne sera pas titularisé pour une rencontre face à Arsenal. Les relations entre Matthews, MCGory et le bureau du club ont en effet toujours été assez houleuses. On a dit que ses coéquipiers avaient contribué à ce choix, ce qui a toujours été démenti. Matthews demande une seconde fois a être transféré, ce que le club accepte. Il choisit alors de s'engager avec Blackpool, entre autres parce qu'il habitait encore sa région depuis la guerre. Stoke déplora que ce mouvement fut rendu public dans la presse, alors qu'il devait rester secret tant que le championnat n'était pas achevé.

Sous le maillot de Blackpool[modifier | modifier le code]

Matthews est finalement transféré à Blackpool FC en 1947 pour 11 millions d'anciens francs (soit 573 870 €) le 10 mai 1947, à l'âge de 32 ans, dans la foulée d'une rencontre ayant opposé à Glasgow la Grande Bretagne au Reste de l'Europe, qui a vu le succès de la première nommée sur le score de 6-1. Ce match a permis de récolter 30 000 £ en faveur de quatre associations, bien que Matthews ait plus tard avoué douter de la destination de cet argent. Les onze joueurs Britanniques ont, eux, reçu la somme de 14 £. À son arrivée, Joe Smith, le président de Blackpool affirme au joueur toute sa confiance et l'encourage à jouer tel qu'il sait le faire, avec ses qualités propres. Avec le recrutement de très bons joueurs tels que Stan Mortensen, Jimmy McIntosh ou encore Alex Munro, Blackpool présente une équipe séduisante sur le papier. Elle finit neuvième en championnat et atteint la finale de la Coupe d'Angleterre en 1948. Bien qu'il mène à deux reprises durant la rencontre, le Seasiders perd contre le Manchester United et Matt Busby sur le score de 4-2, Matthew offrant le second but à Mortensen. Le 23 avril, la veille de cette finale, il est le premier joueur à être désigné meilleur joueur du championnat.

Lors de la saison 1948-1949, il ne dispute que 28 matchs à cause d'une blessure à la cheville contractée durant un match de charité, tandis que son équipe lutte pour ne pas descendre, terminant seulement seizième du championnat. En 1949 et 1950, Blackpool prend la septième place du championnat. Même si elle n'est jamais en mesure de lutter pour le titre, cette formation attire de nombreux spectateurs, aussi bien à domicile qu'à l'extérieur, en raison du beau jeu pratiqué.

Il effectue ses débuts internationaux avec l'Équipe d'Angleterre en 1934 dans un match qui oppose sa nation au Pays de Galles. Les Anglais l'emportent 4-0. Trois ans après, il marque les esprits en réalisant un coup du chapeau (trois buts dans une même rencontre) contre la sélection tchèque en 1937.

En 1938, Matthews demande à être transféré, mais en raison de la protestation de 3 000 supporters du club, il décide de rester.

La Seconde Guerre mondiale éclate et interrompt momentanément sa carrière. Entre-temps, Matthews dispute la Coupe du monde de 1950 où il ne fait qu'une seule apparition contre l'Espagne (défaite 0-1). Finalement, il dispute 54 matches officiels sous les couleurs anglaises (52 reconnus par la FIFA) pour un total de 12 buts (11) . Son ultime match avec la sélection anglaise a lieu le 15 mai 1957, ce qui en fait le joueur à la carrière internationale la plus longue (dans le temps); il a effet disputé sa première sélection le 29 septembre 1934, soit 23 ans plus tôt.

La finale de la FA Cup 1953 est un moment important dans la carrière de Matthews. Blackpool est en effet mené 1-3 par Bolton avant de s'imposer 4-3. L'auteur du hat-trick n'est pas Stanley Matthews, mais son coéquipier Stan Mortensen. C'est pourtant Matthews qui administrera la passe décisive du 4-3 à Perry, après avoir effacé un joueur d'un crochet raffiné. Ce jour restera à jamais comme "The Matthews Cup Final". À 38 ans, le footballeur préféré des Anglais soulève son premier trophée après deux échecs en finale. Son grand jour est enfin arrivé.

En 1956, Matthews devient le premier joueur à remporter le Ballon d'or à l'âge de 41 ans, ce qui en fait toujours à ce jour le lauréat le plus âgé.

une statue de footballeur
Statue de Stanley Matthews au Britannia Stadium à Stoke-on-Trent

En 1961, il retrouve son club de ses débuts (Stoke City FC), remportant l'année suivante le Championnat d'Angleterre de D2. Cette année-là, il est élu meilleur joueur du championnat. Il restera dans ce club jusqu'à sa retraite le 6 février 1965, juste après son cinquantième anniversaire. Il déclare alors qu'il se retire du football trop tôt. Il fête son jubilé devant 35 000 spectateurs en avril 1965 où de nombreuses stars font le déplacement : (Lev Yachine, Josef Masopust, Ferenc Puskás ou Alfredo Di Stéfano). Par la suite, il est anobli par la reine devenant le premier footballeur britannique à recevoir cette prestigieuse récompense[1].

Étonnant footballeur, Stanley Matthews n'avait pas son pareil pour captiver les foules. Durant les trente de sa carrière, il est un phénomène pour le public. Blackpool FC, modeste formation où il évolue en 1950-1951, reste ainsi le seul club de l'histoire du Championnat anglais à avoir attiré plus d'un million de spectateurs en déplacement sur une saison ! Pour parachever sa carrière hors normes, Sir Stanley Matthews est désigné meilleur joueur de l'année en Angleterre en 1963.

Après avoir disputé 706 matches en championnat (D1 et D2 confondus) , Matthews entraîne Port Vale FC pendant trois ans. Le club a de gros soucis de paiements de ses joueurs et se voit un temps suspendu puis ré-intégré dans le championnat. Après cette mauvaise expérience, il part à Malte entraîner le Hibernians FC (pour lequel il joue même quelques matches), puis se rend en Afrique du Sud à Soweto entraîner les Stan's Men. Il termine finalement sa carrière d'entraîneur au Canada.

Durant toute sa carrière, il gagna le respect de ses adversaires, autant pour ses qualités techniques que pour avoir été un parfait gentleman.

Il disparaît à l'âge de 85 ans à Stoke-on-Trent où environ 100 000 personnes accompagne le cortège funèbre jusqu'à sa dernière demeure. Quelque temps après, une statue à son effigie est dressée au cœur de sa cité natale.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Stanley Matthews
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Drapeau : Angleterre Angleterre[2] Total
Division M B M B M B M B
1931-1932 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Second Division 2 0 - - - - 2 0
1932-1933 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Second Division 15 1 - - - - 15 1
1933-1934 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 29 11 4 4 - - 33 15
1934-1935 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 36 10 1 1 2 1 39 12
1935-1936 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 40 10 5 0 1 0 46 10
1936-1937 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 40 7 2 0 1 0 43 7
1937-1938 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 38 6 3 0 6 5 47 11
1938-1939 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 36 2 2 0 6 2 44 4
1939-1940[Note 2] Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 3 0 - - - - 3 0
1945-1946 Drapeau de l'Angleterre Stoke City FA Cup - - 8 0 - - 8 0
1946-1947 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 20 4 5 1 3 0 28 5
Sous-total 256 51 30 6 19 8 305 65
1947-1948 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 33 1 6 0 5 1 44 2
1948-1949 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 25 3 3 0 5 1 33 4
1949-1950 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 31 0 3 0 1 0 35 0
1950-1951 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 36 0 8 0 2 0 46 0
1951-1952 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 18 1 1 0 - - 19 1
1952-1953 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 20 4 7 1 - - 27 5
1953-1954 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 30 2 7 0 4 0 41 2
1954-1955 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 34 1 1 0 7 0 42 1
1955-1956 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 36 3 1 0 2 0 39 3
1956-1957 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 25 2 4 0 7 1 36 3
1957-1958 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 28 0 1 0 - - 29 0
1958-1959 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 19 0 6 0 - - 25 0
1959-1960 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 15 0 - - - - 15 0
1960-1961 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 27 0 1 0 - - 28 0
1961-1962 Drapeau de l'Angleterre Blackpool FC Premier Division 2 0 - - - - 2 0
Sous-total 379 17 49 1 33 3 461 21
1961-1962 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Second Division 18 2 3 1 - - 21 3
1962-1963 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Second Division 31 1 - - - - 31 1
1963-1964 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 9 0 4 1 - - 13 1
1964-1965 Drapeau de l'Angleterre Stoke City Premier Division 1 0 - - - - 1 0
Sous-total 59 3 7 2 - - 66 5
Total sur la carrière 694 71 86 9 52 11 832 91

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Individuel[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Vous avez 32 ans. Pensez vous pouvoir encore jouer durant les deux prochaines saisons ? » Joe Smith, entraîneur de Blackpool (1947).
  • « L'homme qui nous a enseigné le football tel qu'il devrait être joué » Pelé
  • « Stanley Matthews m'a dit un jour qu'il jouait pour deux livres sterling par semaine. Aujourd'hui, il vaudrait plus que tout l'argent de la Banque d'Angleterre » Gianfranco Zola
  • « Connaissez-vous un seul joueur qui puisse l'arrêter par un moyen correct ? » Red Lowe, défenseur de Fulham

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 2 matchs (+1 but) de l'Angleterre où a joué Matthews ne sont pas reconnus par la FIFA, mais sont comptés en Angleterre, ainsi pour la FA , Matthews a un bilan de 54 sel. et 12 b.
  2. Ces trois matchs ont été joués avant la suspension des compétitions due à la seconde guerre mondiale. Ils ne sont pas inclus dans le nombre total de matchs de Stanley Matthews.

Références[modifier | modifier le code]