Pierre Albarran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Albarran
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 18 mai 1893
Drapeau : France Chaville
Décès 24 février 1960
Drapeau : France Paris 16e
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64
Médailles olympiques
Double 1

Pierre Albarran, né le 18 mai 1893 à Chaville et décédé le 24 février 1960 en son domicile du 14 rue de Montevideo à Paris 16e, est un joueur et théoricien du bridge ainsi que joueur de tennis[1],[2]. Médaillé de bronze en double aux Jeux olympiques de 1920.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de l'urologue Joaquín Albarrán.

Il obtient à 32 ans l'agrégation et la chaire de discipline urinaire de la faculté de médecine de Paris. Il est auteur d'ouvrages dans le domaine médical.

Il a été marié quatre fois.

Carrière de joueur de tennis[modifier | modifier le code]

En 1913 il est quart de finaliste à Aix-les-Bains, il perd contre Georges Gault.

En 1919 il est demi-finaliste au Championnat du Sud de la France à Nice il perd contre Max Decugis.

En 1920 il est demi-finaliste à Nice ou il perd contre Gordon Lowe et à Beaulieu ou il perd contre Josiah Ritchie.

Il remporte la médaille de bronze en double aux Jeux olympiques d'été de 1920 à Anvers avec Max Decugis.

En 1921 il atteint le 3e tour du Championnat du monde sur terre battue.

Il joue à Roland-Garros en 1930 et perd au premier tour. Inscrit il déclare forfait pour les premier tours de 1931 et 1932.

Carrière de joueur de bridge[modifier | modifier le code]

Il remporte 19 titres nationaux, ainsi que le 4e championnat d'Europe de bridge par équipes en 1935 à Bruxelles (avec Adrien Aron, Joseph Broutin, Robert de Nexon, Georges Rousset, et Sophocle Venizelos) (considéré comme 4e édition de la Coupe des Bermudes), et représente la France pour le premier championnat du monde la même année à New York.

Il a également inventé la séquence "canapé" et le 2♣ forcing de manche.

Bibliographie sur le bridge[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Bridge, Nouvelle méthode de nomination. Les jeux bicolores. Le Canapé, 1946
  • Cent donnes extraordinaires : Bridge, 1953, coauteur José Le Dentu
  • L'Encyclopédie du bridge moderne, vol 1. 1957
  • Comment Gagner Au Bridge. La partie libre, 1959, avec Pierre Jaïs
  • L'Encyclopédie du bridge moderne, vol. 2 1968 (post mortem)

Coauteur[modifier | modifier le code]

  • Notre Méthode de Bridge, 1936, coauteur Robert de Nexon
  • Le Bridge pour Tous, 1949, coauteur Robert de Nexon, Éditeur : A. Fayard, Paris, LC: 49052576
  • Le Nouveau Bridge Pour Tous, 1958, coauteurs Robert de Nexon et José Le Dentu
  • Nouveau Memento de bridge en 100 leçons : Enchères naturelles, 1976, coauteur José Le Dentu, éditeur : A. Fayard, Paris, ISBN 2-213-00396-3, LC: 77576798 (Post mortem)

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Apprenez à mieux jouer au bridge, 1957, Pierre Jaïs

Bibliographie sur le tennis[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Temerson, Biographies des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année, Paris, Hachette, 1960
  2. Le dictionnaire des médaillés olympiques français, par Stéphane Gachet aux éditions Litie.
  • Pierre Jaïs, José Le Dentu, Alan Truscott, L'Aristocratie du bridge, éditions Ballard, Paris, 1973