Fernando González

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir González.
Fernando González
Fernando González
Fernando González à Wimbledon en 2011.
Carrière professionnelle
1999 – 2012
Nationalité Drapeau du Chili Chili
Naissance 29 juillet 1980 (34 ans)
Drapeau : Chili Santiago
Surnom El Bombardero
Taille / poids 1,83 m (6 0) / 82 kg (180 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Martín Rodríguez
Gains en tournois 8 862 276 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 11
Meilleur classement 5e (29/01/2007)
En double
Titres 3
Finales perdues 1
Meilleur classement 25e (04/07/2005)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F(1) 1/2 1/4 1/4
Double 1/32 1/2 1/16 1/4
Mixte - 1/4 1/16 -
Médailles olympiques
Simple - 1 1
Double 1 - -
Titres par équipe nationale
World Team Cup 2 (2003, 2004)

Fernando Francisco González Ciuffardi, né le 29 juillet 1980 à Santiago, est un ancien joueur chilien de tennis, né d'un père arménien et d'une mère chilienne, professionnel entre 1999 et 2012.

Il a remporté onze titres en simple sur le circuit ATP et trois en double, dont l'épreuve des Jeux olympiques d'Athènes en 2004 avec son compatriote Nicolás Massú. Il détient d'ailleurs deux autres médailles olympiques : l'argent et le bronze en simple.

Le Chilien a atteint la 5e place mondiale le 29 janvier 2007 après sa finale à l'Open d'Australie. En décembre 2008, il est élu sportif chilien de l'année par la presse sportive locale[1]. Il a mis un terme à sa carrière de joueur de tennis professionnel en mars 2012 à l'issue du tournoi de Miami[2]. Sa carrière se termine après une défaite contre Nicolas Mahut au premier tour de ce tournoi (5-7, 6-4, 67-7)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

Aux Jeux d'Athènes de 2004, il gagne dans la même journée la médaille d'or en double avec Nicolás Massú contre les Allemands Nicolas Kiefer et Rainer Schüttler et le bronze en simple contre l'Américain Taylor Dent. Dans la finale de double, ils sauvent 4 balles de matchs dans le tie break du 4e set (menés 2-6, ils l'ont remporté 9-7).

2007[modifier | modifier le code]

Fernando González réalise la meilleure saison de sa carrière. Il atteint son meilleur classement (5e) grâce à sa finale à l'Open d'Australie, où il bat successivement Evgeny Korolev, Juan Martín del Potro, Lleyton Hewitt, James Blake, Rafael Nadal et Tommy Haas avant de s'incliner face à Roger Federer. Le Chilien atteint également la finale du Masters de Rome, ne s'inclinant que face à Rafael Nadal. Il perd à nouveau contre l'Espagnol la semaine suivante à Hambourg en quart de finale. Il est battu dès le premier tour des Internationaux de France, perd au 3e tour du tournoi de Wimbledon et est défait au 1er tour de l'US Open. Fernando González remporte le premier titre de sa saison à Pékin et se qualifie pour la Masters Cup de Shanghaï, où il ne gagne qu'un match de poule face à Roger Federer, ce qui ne lui suffit pas pour se qualifier. Il finit la saison à la place de 7e mondial.

2008[modifier | modifier le code]

González ne parvient pas à réaliser le même parcours que la saison dernière à Melbourne où il est battu dès le 3e tour par Marin Čilić. La semaine suivante, il remporte l'Open du Chili grâce au forfait de Juan Mónaco en finale. En mai, le Chilien remporte le 2nd titre de sa saison à Munich en battant Simone Bolelli en finale. Il réalise un très bon Roland-Garros en battant Pablo Cuevas, Pablo Andújar, Stanislas Wawrinka et Robby Ginepri avant de s'incliner face à Roger Federer en quart de finale. González bat à nouveau Robby Ginepri au 1er tour du Tournoi de Wimbledon mais perd contre Simone Bolelli (7-68, 7-67, 3-6, 7-64) dans un match accroché. Aux JO de Pékin, il bat Peng Sun, Marin Čilić, Olivier Rochus et Paul-Henri Mathieu puis se qualifie pour la finale en battant James Blake en demi-finale lors d'un match épique. Il s'incline en finale contre l'espagnol Rafael Nadal 6-3, 7-62, 6-3 et obtient ainsi la médaille d'argent. Gonzalez s'incline sèchement en 1/8 de finale de l'US Open face à Andy Roddick. Sa fin de saison ne sera pas brillante. Il finit la saison au 15e rang mondial.

2009[modifier | modifier le code]

Fernando Gonzalez dispute le tournoi exhibition de Kooyong en préparation de l'Open d'Australie. Il bat pour son 1er match Ivan Ljubičić puis s'incline deux fois respectivement face à Stanislas Wawrinka et Fernando Verdasco. Le Chilien dispute ensuite l'Open d'Australie et bat au 1er tour le local Lleyton Hewitt (5-7, 6-2, 6-2, 3-6, 6-3). Il confirme ensuite son niveau de forme en éliminant Guillermo Cañas (7-5, 6-3, 6-4) puis Richard Gasquet au terme d'un match en cinq sets exceptionnel (3-6, 3-6, 7-610, 6-2, 12-10) considéré comme un des plus grands matchs de l'Open d'Australie. En 1/8 de finale, il ne peut rien faire face au no 1 mondial Rafael Nadal s'inclinant 6-3, 6-2, 6-4. Gonzalez dispute ensuite l'Open de Viña del Mar où il est tenant du titre. Après un 1er tour remporté difficilement face à Máximo González (7-5, 7-64), il ne fait qu'une bouchée de Juan Mónaco en quart de finale (6-0, 6-2) puis bat le qualifié Pablo Cuevas en demi-finale (6-3, 6-2) et enfin conclut par une victoire face à José Acasuso (6-1, 6-3) en finale. Devant normalement disputer la rencontre de Coupe Davis opposant le Chili à la Croatie, Gonzalez est contraint de déclarer forfait ressentant une douleur l'empêchant de jouer. Il fait son retour sur les courts lors du Masters d'Indian Wells, début de sa tournée américaine. Au 1er tour, il bat Lleyton Hewitt pour la seconde fois de la saison (4-6, 6-2, 6-3). Au 2nd tour, il réalise une performance de taille en battant le 13e mondial James Blake (7-5, 6-1) avant de s'incliner honorablement face au no 2 mondial Roger Federer (6-3, 5-7, 6-2). Il enchaîne avec le Masters de Miami mais s'incline face à Radek Štěpánek après avoir battu Igor Kunitsyn. Gonzalez participe ensuite au tournoi de Barcelone sur sa surface préférée: la terre battue. Il réalise un excellent tournoi, ne perdant qu'en demi-finale face à David Ferrer (2-6, 6-2, 7-65). Il s'était défait de José Acasuso au 1er tour, Juan Mónaco au 2nd tour et Fernando Verdasco notamment en quart de finale. Fernando parvient aussi en demi-finale au Masters de Rome. Il bat successivement Jérémy Chardy, Janko Tipsarević, Jürgen Melzer et à nouveau Juan Mónaco mais s'incline face au no 1 mondial Rafael Nadal (6-3, 6-3).

Aux Roland-Garros, Fernando González parvient dans le dernier carré, battant le no 3 mondial Andy Murray en quart de finale (6-3, 3-6, 6-0, 6-4). Il s'incline cependant en cinq sets (6-3, 7-5, 5-7, 4-6, 6-4) en demi-finale face au Suédois Robin Söderling, tombeur de Rafael Nadal en huitième de finale ; à 1-2 set, 4-4 jeu, 15-15 point, il essuie une marque de balle avec ses fesses pour montrer sa désapprobation envers la décision de l'arbitre sur un point litigieux. Néanmoins, cette demi-finale lui permet de réintégrer le Top 10, qu'il avait quitté en octobre 2008. À Tournoi de Wimbledon 2009, il bat Teimuraz Gabachvili (7-5, 7-5, 6-3) et Leonardo Mayer (64-7, 6-4, 6-4, 6-4) avant de s'incliner face à l'Espagnol Juan Carlos Ferrero (6-4, 5-7, 4-6, 6-4, 4-6) dans le 3e tour.

À Washington, il s'incline en 1/2 finale face au futur vainqueur du tournoi, Juan Martín del Potro.

À l'US Open, il atteint les quarts de finale pour la première fois depuis 2002, mais est stoppé par Rafael Nadal. Gonzalez termine une grande année en échouant en huitième de finale à Paris, après avoir obtenu plusieurs balles de match face à Juan Martín del Potro. Il s'agit de sa seule saison où il atteint deux fois les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il finit l'année 11e au classement ATP.

Analyse technique[modifier | modifier le code]

Son jeu est basé sur un coup droit "coup de massue" qui figure parmi les plus rapides au monde : il dépasse parfois les 180 km/h. Il possède en outre un bon lift "d'attente" qui, quand il l'utilise, lui permet de faire commettre à l'adversaire de nombreuses fautes directes. Il possède également un bon service (bien que sa seconde balle soit encore jugée comme trop faible) et un revers solide. Celui-ci reste un coup d’attente et un point faible, c'est pourquoi il préfère tourner autour de son revers notamment en retour de service. Son manque de confiance dans ce compartiment du jeu fait qu'il privilégie le fait de jouer son revers en slice plutôt qu'en le recouvrant. Il parvient cependant à imprimer dans la balle un effet coupé gênant pour l'adversaire. Enfin, Gonzalez se montre également adroit à la volée pour un joueur de fond de court.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (11)[modifier | modifier le code]

Titres en simple (11)
Grand Chelem (0)
Jeux olympiques (0)
ATP Masters 1000 (0)
ATP 500 (0)
ATP 250 (11)
Masters (0)
Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 01/05/2000 Drapeau : États-Unis U.S. Men's Clay Court Championships, Orlando Terre battue Drapeau : Chili Nicolás Massú 6-2, 6-3
2 11/02/2002 Drapeau : Chili Movistar Open, Viña del Mar Terre battue Drapeau : Équateur Nicolás Lapentti 6-3, 6-7, 7-6
3 23/09/2002 Drapeau : Italie Campionati Internazionali Di Sicilia, Palerme Terre battue Drapeau : Argentine José Acasuso 5-7, 6-3, 6-1
4 09/02/2004 Drapeau : Chili Movistar Open, Viña del Mar Terre battue Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten 7-5, 6-4
5 10/01/2005 Drapeau : Nouvelle-Zélande Heineken Open, Auckland Dur Drapeau : Belgique Olivier Rochus 6-4, 6-2
6 18/07/2005 Drapeau : Pays-Bas Dutch Open Tennis Amersfoort, Amersfoort Terre battue Drapeau : Argentine Agustín Calleri 7-5, 6-3
7 24/10/2005 Drapeau : Suisse Davidoff Swiss Indoors Basel, Bâle Synthétique Drapeau : Chypre Márcos Baghdatís 6-7, 6-3, 7-5, 6-4
8 16/09/2007 Drapeau : République populaire de Chine China Open, Pékin Dur Drapeau : Espagne Tommy Robredo 6-1, 3-6, 6-1
9 03/02/2008 Drapeau : Chili Movistar Open, Viña del Mar Terre battue Drapeau : Argentine Juan Mónaco ab.
10 04/05/2008 Drapeau : Allemagne BMW Open, Munich Terre battue Drapeau : Italie Simone Bolelli 7-6, 6-7, 6-3
11 03/02/2009 Drapeau : Chili Movistar Open, Viña del Mar Terre battue Drapeau : Argentine José Acasuso 6-1, 6-3

Finales en simple (11)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 21/10/02 Drapeau : Suisse Davidoff Swiss Indoors Basel, Bâle Synthétique Drapeau : Argentine David Nalbandian 6-4, 6-3, 6-2
2 28/07/03 Drapeau : États-Unis Legg Mason Tennis Classic, Washington Dur Drapeau : Royaume-Uni Tim Henman 6-3, 6-4
3 29/09/03 Drapeau : France Open de Moselle, Metz Dur Drapeau : France Arnaud Clément 6-3, 1-6, 6-3
4 12/07/04 Drapeau : Pays-Bas Dutch Open Tennis Amersfoort, Amersfoort Terre battue Drapeau : Pays-Bas Martin Verkerk 7-6, 4-6, 6-4
5 31/01/05 Drapeau : Chili Movistar Open, Viña del Mar Terre battue Drapeau : Argentine Gastón Gaudio 6-3, 6-4
6 15/10/06 Drapeau : Autriche BA-CA Tennis Trophy, Vienne Dur Drapeau : Croatie Ivan Ljubičić 6-3, 6-4, 7-5
7 22/10/06 Drapeau : Espagne Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Dur Drapeau : Suisse Roger Federer 7-5, 6-1, 6-0
8 29/10/06 Drapeau : Suisse Davidoff Swiss Indoors Basel, Bâle Synthétique Drapeau : Suisse Roger Federer 6-3, 6-2, 7-6
9 28/01/07 Drapeau : Australie Australian Open, Melbourne Dur Drapeau : Suisse Roger Federer 7-6, 6-4, 6-4
10 13/05/07 Drapeau : Italie Internazionali BNL d'Italia, Rome Terre battue Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-2, 6-2
11 17/08/08 Med 2.png Jeux olympiques, Pékin Dur Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-3, 7-6, 6-3

Titres en double (3)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 16/08/2004 Drapeau : Grèce Jeux olympiques
 Athènes
J. Olympiques Dur (ext.) Drapeau : Chili Nicolás Massú Drapeau : Allemagne Nicolas Kiefer
Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler
6-2, 4-6, 3-6, 7-67, 6-4 Parcours
2 04/04/2005 Drapeau : Espagne Open de Tenis Comunidad Valenciana
 Valence
Int' Series Dur (ext.) Drapeau : Argentine Martín Rodríguez Drapeau : Argentine Lucas Arnold Ker
Drapeau : Argentine Mariano Hood
6-4, 6-4
3 24/10/2005 Drapeau : Suisse Davidoff Swiss Indoors Basel
 Bâle
Int' Series Moquette (int.) Drapeau : Argentine Agustín Calleri Drapeau : Australie Stephen Huss
Drapeau : Afrique du Sud Wesley Moodie
7-5, 7-5

Finale en double (1)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 18/07/2005 Drapeau : Pays-Bas Dutch Open Tennis Amersfoort
 Amersfoort
Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Argentine Martín García
Drapeau : Pérou Luis Horna
Drapeau : Chili Nicolás Massú 6-4, 6-4

Autres victoires[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2000 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
2001 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine G. Coria 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne J. Díaz
2002 1/8 de finale Drapeau : Autriche S. Koubek 3e tour (1/16) Drapeau : Brésil G. Kuerten 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne N. Kiefer 1/4 de finale Drapeau : Pays-Bas S. Schalken
2003 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Martín 1/4 de finale Drapeau : Espagne J.C. Ferrero 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche J. Melzer 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis T. Dent
2004 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. Roddick 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne F. Mayer 3e tour (1/16) Drapeau : Australie M. Philippoussis 1er tour (1/64) Drapeau : Suède R. Söderling
2005 3e tour (1/16) Drapeau : Argentine D. Nalbandian 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse R. Federer 1/4 de finale Drapeau : Suisse R. Federer 3e tour (1/16) Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2006 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. Bogomolov 2e tour (1/32) Drapeau : Serbie-et-Monténégro N. Djokovic 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne D. Ferrer 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
2007 Finale Drapeau : Suisse R. Federer 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque R. Štěpánek 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie J. Tipsarević 1er tour (1/64) Drapeau : Russie T. Gabachvili
2008 3e tour (1/16) Drapeau : Croatie M. Čilić 1/4 de finale Drapeau : Suisse R. Federer 2e tour (1/32) Drapeau : Italie S. Bolelli 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Roddick
2009 1/8 de finale Drapeau : Espagne R. Nadal 1/2 finale Drapeau : Suède R. Söderling 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne J.C. Ferrero 1/4 de finale Drapeau : Espagne R. Nadal
2010 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Roddick 2e tour (1/32) Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie I. Dodig
2011 3e tour (1/16) Drapeau : France J-W. Tsonga 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie I. Karlović
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2003 1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine M. García
Drapeau : Afrique du Sud J. Coetzee
Drapeau : Afrique du Sud C. Haggard
1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine M. Puerta
Drapeau : Australie W. Arthurs
Drapeau : Australie P. Hanley
2004 1er tour (1/32)
Drapeau : Chili N. Massú
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
1/4 de finale
Drapeau : Chili N. Massú
Drapeau : Bahamas M. Knowles
Drapeau : Canada D. Nestor
2005 1/2 finale
Drapeau : Chili N. Massú
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
2e tour (1/16)
Drapeau : Chili N. Massú
Drapeau : Belgique X. Malisse
Drapeau : Belgique O. Rochus
1/8 de finale
Drapeau : Chili N. Massú
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
2006 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis M. Fish
Drapeau : Bahamas M. Knowles
Drapeau : Canada D. Nestor
2007
2008 2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine A. Calleri
Drapeau : Slovaquie M. Mertiňák
Drapeau : Croatie L. Zovko
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine M. Hood
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
1/4 de finale
Drapeau : Argentine J. Acasuso
Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
Drapeau : Belgique D. Norman
2010 1/4 de finale
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
Drapeau : Allemagne M. Kohlmann
Drapeau : Finlande J. Nieminen
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2006 1/4 de finale
Drapeau : Argentine G. Dulko
Drapeau : Slovénie K. Srebotnik
Drapeau : Serbie-et-Monténégro N. Zimonjić
2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine G. Dulko
Drapeau : États-Unis Corina Morariu
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Autres performances[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Gonzalez sportif de l'année », sur L’Équipe.fr (consulté le 22 décembre 2008)
  2. (fr) « Gonzalez annonce sa retraite », sur http://www.tennistemple.com (consulté le 22 février 2012)
  3. (fr) « Mahut éjecte Gonzalez », sur L’Équipe.fr (consulté le 22 mars 2012)
  1. a et b Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]