Long Island

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Long Island (homonymie).
Long Island
Carte de Long Island.
Carte de Long Island.
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Archipel Aucun
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 40° 48′ N 73° 18′ O / 40.8, -73.340° 48′ N 73° 18′ O / 40.8, -73.3  
Superficie 3 630 km2
Point culminant Jayne's Hill (120 m)
Géologie Île continentale
Administration
Comtés Kings, Queens, Nassau, Suffolk
Démographie
Population 7 559 372 hab. (2006)
Densité 2 082,47 hab./km2
Plus grande ville New York
Autres informations
Fuseau horaire UTC-5

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Long Island
Long Island

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Long Island
Long Island
Îles des États-Unis

Long Island est une île du nord-est des États-Unis, s'étendant au large des côtes de l'État du Connecticut jusqu'au sud vers l'embouchure de l'Hudson sur laquelle est bâtie la ville de New York. Elle dépend elle-même dans sa totalité de l'État de New York.

L'île est administrativement divisée en quatre comtés : deux d’entre eux (ceux de Kings et Queens), représentant le dixième de la superficie de l'île, sont situés à la pointe ouest de l’île et forment des arrondissements de la ville de New York que sont Brooklyn et Queens, tandis que les comtés de Nassau et de Suffolk situés plus à l'est, sont des banlieues New-Yorkaises. Le comté de Suffolk couvre à lui seul les deux tiers orientaux du territoire de Long Island. Dans le langage courant, les Américains ont tendance à réduire l'île de Long Island à ces deux derniers comtés.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom original de l'île, donné par les Amérindiens était Paumanok ce qui signifie l'« Île qui paye des tributs » étant donné que différentes tribus belliqueuses des environs contraignaient les habitants relativement pacifiques de Long Island à leur verser d'importants tributs.

Description[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 3 567 km2, l'île est, comme son nom l'indique, tout en longueur - soit 190 kilomètres, pour une largeur d'une trentaine de kilomètres - et forme sur sa côte septentrionale le Long Island Sound (« détroit de Long Island ») qui le sépare du Connecticut, tandis que sa côte méridionale est bordée la Jamaica Bay, ainsi que par la Great South Bay (« Grande baie sud ») qui la sépare de Fire Island et de Jones Beach Island.
À l'ouest, Long Island ferme l'embouchure de l'Hudson pour former la baie de New York, et notamment la Upper Bay (« baie supérieure »). The Narrows, détroit qui joint la Upper Bay à la Lower Bay (« baie inférieure ») sépare Long Island de Staten Island. Au nord-est de la baie supérieure, l'île est séparée de celle de Manhattan et de la presqu'île du Bronx, par l'East River.
À l'est, l'île se termine par deux péninsules baptisées respectivement North Fork et South Fork, qui encadre la Peconic Bay isolée de l'Océan Atlantique et de la Gardiners Bay par la Shelter Island.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Image satellite de Long Island

Long Island fait partie des Outer Lands, une région côtière du Nord-Est des États-Unis composée d'îles-barrières. Jayne's Hill est le point culminant près de Melville ; il culmine à 122 mètres au-dessus du niveau de la mer. Long Island est constituée de roches sédimentaires qui se sont déposées lors de la Glaciation du Wisconsin, il y a entre 85 000 et 9 000 années[1]. À cette époque, le niveau de la mer était plus bas qu'aujourd'hui et l'inlandsis laurentide recouvrait une grande partie du nord-est des États-Unis[2]. La région de New York se trouvait alors sur le bord de cette immense couverture de glace[3]. Le glacier a laissé deux moraines frontales sur Long Island : celle du nord, est appelée Harbor Hill. La moraine de Ronkonkoma dont le point culminant est Bald Hill (101 m) se trouve aujourd'hui au centre de l'île. Le sud est constitué d'un sandur, c'est-à-dire une plaine de piémont formée par les alluvions glaciaires charriés et déposés par les eaux de fonte du glacier. Ce secteur s'appelle Hempstead Plains.

À la fin du dernier âge glaciaire, l'inlandsis fondit et recula vers le nord, ce qui explique la différence des paysages entre le nord et le sud de l'île. La côte septentrionale est en effet plus rocheuse que la côte méridionale qui offre de grandes plages de sable. Le lac de Ronkonkoma est un kettle résultant du retrait du glacier. Long Island possède un système d'aquifères alimenté par les précipitations qui fournit une importante quantité d'eau à ses habitants.

Démographie[modifier | modifier le code]

Entre les deux grands comtés non New-Yorkais, celui de Nassau est le plus urbanisé (avec une densité de 1 798 5 habitants par km2), alors que celui de Suffolk, pour une population quasiment équivalente, est beaucoup plus vaste (les deux tiers de la superficie de l'île), ce qui porte sa densité à 617 habitants par km2. Les régions de l'île situées le plus à l'est, The Hamptons et Greenport sont même à dominante rurale.

Avec ses 7 448 618 habitants[4], elle est la 17e île la plus peuplée du monde, devant l'Irlande, la Jamaïque, et l'île japonaise d'Hokkaido. Sa densité est ainsi de 2 110 habitants par km2. Long Island constitue l'île la plus vaste des 48 États contigus des États-Unis (qui ne comprennent pas l'Alaska et Hawaï).

Long Island est réputée pour sa richesse et sa qualité de vie élevée. Selon le recensement de 2000, le Comté de Nassau est le deuxième comté le plus riche de l'État de New York, derrière le comté de New York (c’est-à-dire Manhattan), et le sixième plus riche du pays. Le Comté de Suffolk est quant à lui réputé pour ses villes pourvues de plages, comme dans The Hamptons, à l'est de l'île. Mais Long Island est également réputée pour sa classe moyenne très travailleuse, qui permet aux habitants de l'île de devenir propriétaires de leurs habitations en banlieue. Long Island est aussi connue pour ses nombreux investissements dans le domaine de l'éducation, et l'engagement des familles dans les différents événements organisés sur l'île. La plupart de ces classes moyennes sont des habitants de l'île depuis deux ou trois générations, provenant pour la plupart du Queens et de Brooklyn, et désireux de trouver espace et tranquillité en banlieue, tout en restant proche de la métropole la plus peuplée des États-Unis.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la construction du Pont de Brooklyn en 1883, l'île n'était accessible que par bateau. Aujourd'hui dix voies d'accès routières permanentes (8 ponts et 2 tunnels) sont disponibles :

Toutes sont situées à l'intérieur des limites de New York, à l'extrémité occidentale de l'île, ce qui produit d'importants détours pour les voyages de Long Island vers la Nouvelle-Angleterre. Divers projets concernant une liaison directe ont été discutés pendant des décennies, mais n'ont pas abouti jusqu'à présent. Il existe aussi onze tunnels sous l'East River utilisés par le métro et le train dans les boroughs de Brooklyn et de Queens.

Le Long Island Railroad est le système de train de banlieue qui dessert l'île ; c'est le plus utilisé des États-Unis. Il fait partie de la MTA.

Le Long Island Bus dessert les comtés de Nassau et de Suffolk (seulement à l'ouest) ; le Suffolk Transit dessert le comté de Suffolk dans son intégralité, excepté la ville de Huntington, desservie par le Huntington Area Rapid Transit.

L'île abrite trois aéroports, l'aéroport international John-F.-Kennedy, l'aéroport international de LaGuardia, tous deux situés dans le Queens, à New York et l'aéroport Long Island MacArthur dans le comté de Suffolk, qui accueille deux millions de passagers par an.

Des ferries existent entre Long Island et le Connecticut, notamment entre Port Jefferson et Bridgeport, entre Orient Point et New London et entre le lac Montauk et New London.

Divers sur Long Island[modifier | modifier le code]

  • L'île a donné son nom à un cocktail, le Long Island Iced Tea.
  • Autrefois, Long Island City, un quartier du Queens, était un site industriel grisâtre, au bord de l'East River. Aujourd'hui, les quais réaménagés sont un lieu d'agrément.
  • Conservant leur appareillage métallique, les anciens docks industriels de Long Island City ont connu un nettoyage radical et sont classés monuments historiques.
  • Il s'y déroulait jusqu'en 2004, un tournoi professionnel de tennis appartenant à l'ATP tour, le tournoi de Long Island.
  • L'île fut également le théâtre d'un fait divers tragique en novembre 1974 : l'assassinat de toute sa famille par Ronald Junior DeFeo dans leur maison à Amityville dans le comté de Suffolk, affaire que l'on nommera l'affaire d'Amityville.
  • 300 000 foyers dans l'île de Long Island profitent, depuis avril 2008, d'une des dernières technologies. Il s'agit d'un câble électrique supraconducteur de 600 m de long, construit par l'entreprise française Nexans, qui assure une puissance de 574 mégawatts. Actuellement, ce projet est plus coûteux qu'une ligne classique, en raison de l'azote liquide requis à -196 °C. Cependant, afin d'améliorer cette technologie, le projet est soutenu par le département de l'Énergie américain[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas du Canada « L'Atlas du Canada », Ressources naturelles Canada (consulté le 29-07-2011)
  2. « Le Quaternaire au Québec : une histoire de glaciations-déglaciations », Université Laval (consulté le 29-07-2011)
  3. (en) « New York Bight Apex: Geologic Setting », USGS (consulté le 29-07-2011)
  4. (en) Encyclopædia Britannica (Britannica Concise), « Long Island », Encyclopædia Britannica, Inc,‎ 2007 (consulté le 29/10/07)
  5. Le Figaro, Les 100 ans de la supraconductivité, le 8 avril 2011, p.10

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :