Andrei Chesnokov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrei Chesnokov
Carrière professionnelle
1985 – 2000
Nationalité Drapeau de l'URSS Union soviétique
Drapeau : Russie Drapeau de la Russie Russie
Naissance 2 février 1966 (48 ans)
Drapeau : URSS Moscou
Taille / poids 1,88 m (6 2) / 75 kg (165 lb)
Prise de raquette Droitier
Entraîneur Tatiana Naumko
Gains en tournois 3 084 188 $
Palmarès
En simple
Titres 7
Finales perdues 8
Meilleur classement 9e (08/04/1991)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 342e (12/10/1992)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/2 1/64 1/8
Double - - 1/32 -

Andreï Edouardovitch Tchesnokov (en russe : Андрей Эдуардович Чесноков, en anglais : Andrei Chesnokov[1]), né le 2 février 1966 à Moscou, est un joueur de tennis russe, professionnel de 1986 à 1999.

Chesnokov se révèle au monde du tennis lorsqu'il bat Mats Wilander aux Internationaux de France de tennis en 1986. Le Suédois était alors le tenant du titre. Âgé de 20 ans, le Russe ne s'incline qu'en quart de finale face à Henri Leconte. C'est aussi aux Internationaux de France de tennis qu'il réalise sa meilleure performance en Grand Chelem, battu seulement en demi-finale en 1989 par le vainqueur du tournoi Michael Chang. Les deux plus beaux succès de sa carrière sont le tournoi de Monte-Carlo en 1990 et l'Open du Canada en 1991. Cette année-là, il atteint son meilleur classement : 9e mondial.

Il participe également à deux finales de Coupe Davis avec la Russie, en 1994 (défaite contre la Suède) et en 1995 (défaite contre les États-Unis).

Chesnokov a gagné 7 titres sur le circuit mondial et 3 084 188 $ de gains.

Après la fin de sa carrière en 1999, Andrei Chesnokov a accumulé les ennuis. Poursuivi par le fisc français en 2000, il est relaxé en 2003 mais finalement condamné en appel en 2004. En novembre 2005, il est blessé par balles et hospitalisé à Dniepropetrovsk (Ukraine) après une rixe à la sortie d'un restaurant.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (7)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (8)[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1985 1er tour (1/64) Drapeau : Australie P. Doohan 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse H. Günthardt
1986 1/4 de finale Drapeau : France H. Leconte 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni C. Dowdeswell 1/8 de finale Drapeau : États-Unis T. Wilkison
1987 3e tour (1/16) Drapeau : France T. Benhabiles 1/8 de finale Drapeau : Inde R. Krishnan
1988 1/4 de finale Drapeau : Suède S. Edberg 1/4 de finale Drapeau : France H. Leconte 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne U. Riglewski
1989 1/2 finale Drapeau : États-Unis M. Chang 1er tour (1/64) Drapeau : Australie B. Drewett 1/8 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl
1990 2e tour (1/32) Drapeau : Australie M. Woodforde 1/8 de finale Drapeau : France H. Leconte 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1991 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Arias 3e tour (1/16) Drapeau : Suède S. Edberg 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
1992 1/8 de finale Drapeau : Suède S. Edberg 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis D. Wheaton 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. Agassi 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J. Courier
1993 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne C. Costa 1er tour (1/64) Drapeau : Australie J. Morgan 1er tour (1/64) Drapeau : Pérou J. Yzaga
1994 1er tour (1/64) Drapeau : Australie J. Morgan 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque D. Rikl 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis T. Martin
1995 1/8 de finale Drapeau : Roumanie A. Voinea 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink 2e tour (1/32) Drapeau : Australie S. Draper
1996 1er tour (1/64) Drapeau : Colombie M. Hadad 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Forget 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse J. Hlasek 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie G. Ivanišević
1997 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud N. Godwin
1998 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Clavet
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[2] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart[3] Paris
1990 1er tour
Drapeau : États-Unis B. Pearce
2e tour
Drapeau : France G. Forget
Victoire
Drapeau : Autriche T. Muster
Finale
Drapeau : Autriche T. Muster
- - 2e tour
Drapeau : États-Unis S. Davis
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis B. Gilbert
2e tour
Drapeau : Allemagne M. Stich
1991 - - 1/4 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
- 1er tour
Drapeau : Croatie G. Prpić
Victoire
Drapeau : République tchèque P. Korda
1er tour
Drapeau : Suède P. Lundgren
- 1er tour
Drapeau : France A. Boetsch
1992 Finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
2e tour
Drapeau : Allemagne C-U. Steeb
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Krickstein
- - - - 2e tour
Drapeau : République tchèque K. Nováček
2e tour
Drapeau : États-Unis J. Courier
1993 1er tour
Drapeau : États-Unis J. Stark
3e tour
Drapeau : Australie M. Woodforde
2e tour
Drapeau : Autriche T. Muster
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
Finale
Drapeau : Allemagne M. Stich
- - 1er tour
Drapeau : Espagne C. Costa
2e tour
Drapeau : République tchèque P. Korda
1994 2e tour
Drapeau : États-Unis J. Stark
3e tour
Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink
2e tour
Drapeau : République tchèque D. Rikl
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne M. Stich
- - 1/8 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1er tour
Drapeau : Zimbabwe B. Black
1995 1er tour
Drapeau : Autriche H. Skoff
- 1er tour
Drapeau : Espagne A. Portas
2e tour
Drapeau : Suède J. Björkman
1er tour
Drapeau : États-Unis M. Washington
- 1er tour
Drapeau : Australie P. Rafter
- -
1996 - - - - - - 1er tour
Drapeau : États-Unis C. Woodruff
- -
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La transcription du russe en français devrait être Andreï Tchesnokov mais une grande majorité de sources utilisent la transcription anglophone Andrei Chesnokov.
  2. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  3. Les Masters 1000 de Stockholm (1990-1994), d'Essen (1995) et de Stuttgart (1996-2001) se sont succédé.

Lien externe[modifier | modifier le code]