Mariage d'Albert II de Monaco et de Charlène Wittstock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mariage civil du prince Albert II de Monaco et de Charlène Wittstock a eu lieu le 1er juillet 2011. Le mariage religieux, quant à lui, s'est tenu le 2 juillet 2011. Les deux cérémonies se sont déroulées à Monaco.


Historique[modifier | modifier le code]

Le mariage d’Albert II de Monaco et Charlène Wittstock a eu lieu cinquante-cinq ans après celui du Prince Rainier III de Monaco et de Grace Kelly.

Les festivités ont démarré le vendredi 1er juillet 2011 avec le mariage civil d'Albert et Charlène dans la Salle du Trône du Palais de Monaco. Un cocktail sur la Place du Palais a suivi.

Le lendemain, samedi 2 juillet 2011, Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco, a procédé à leur union religieuse dans la cour d’honneur du Palais princier.

Très attendue par les Monégasques et la presse internationale, cette union avait donné lieu à diverses rumeurs pendant plusieurs années avant que les fiançailles soient finalement annoncées par un communiqué officiel le 23 juin 2010.

Mariage civil[modifier | modifier le code]

Charlène Wittstock et SAS le Prince Albert II se sont mariés civilement dans la Salle du Trône du Palais de Monaco le 1er juillet 2011. La cérémonie a débuté à 16 heures avec l’arrivée des 80 personnalités attendues dans la Salle du Trône pour assister à la cérémonie. Parmi elles figuraient notamment le Ministre d’État et les Conseillers de Gouvernement Monégasques, l’Archevêque de Monaco, les Membres de la Maison Souveraine, le Chambellan du Prince, le Président du Conseil National, les Ambassadeurs de France, d’Afrique du Sud et le nonce apostolique [1]. Le mariage a eu lieu à 17 heures, Charlène portait un tailleur pantalon bleu ciel de la maison de couture Chanel.

C’est le Directeur des Services Judiciaires (qui a la fonction d’Officier d’État Civil pour la Famille Princière) Philippe Narmino [2], qui a dirigé la cérémonie. Avant le consentement des futurs époux, Philippe Narmino s’est félicité de l’alliance de Monaco et l’Afrique du Sud par ce mariage. Il a ensuite déclaré : « L'Afrique et l'Europe se sont rejoints a travers votre parcours. (...) Charlène vous épousez un Prince mais aussi un pays.  »

Les témoins[3] furent :

  • Témoin du marié : monsieur Donald, Christopher Le Vine, né le 8 juin 1957 à Philadelphie (États-Unis).
  • Témoin de la mariée : madame Donatella Knecht de Massy, née le 10 mai 1972 à Johannesburg (Afrique du Sud), épouse de Keith Sébastien Knecht de Massy, lui-même fils de feu Christine-Alix de Massy (1951-1989), elle-même fille de feu la princesse Antoinette de Monaco (1920 - nuit 17 au 18 mars 2011) créée baronne de Massy.

À 18 h, les nouveaux mariés sont apparus au balcon du Palais Princier. Sur la place, 6000 monégasques, invités à un cocktail dinatoire pour l’occasion, agitent les drapeaux de Monaco et de l’Afrique du Sud.

À la nuit tombée, Jean-Michel Jarre réalise un son et lumière géant sur le Port de Monaco, installé sur une scène longue de 60 mètres plantée dans l'eau, avec huit tours de lumières de 35 mètres, comme renvoyant aux gratte-ciel monégasques leur faisant face. Le musicien français pionnier de l'électronique a ordonnancé deux heures de show auquel assistèrent 85000 personnes. Jean-Michel Jarre, qui voulait un concert "festif, high-tech, glamour, rock’n roll" s’est dit ravi de l'expérience, à laquelle le public a fait un triomphe.

Le mariage a battu des records d'audience télévisuelle en France, ayant été suivi par plus de 7 millions de téléspectateurs français, et dans le monde avec près d'un milliard de visionnages, via les chaînes de télévision internationale, Internet et YouTube.

Mariage religieux[modifier | modifier le code]

Le samedi 2 juillet 2011, Mgr Bernard Barsi, Archevêque de Monaco, célèbre l’union religieuse du Prince Albert II et de Charlène qui se tient dans la Cour d’Honneur du Palais Princier.

Charlène, porte une robe de mariée en satin duchesse blanc à longue traine signée Giorgio Armani. Comme le veut la coutume, elle fait son entrée au bras de son père, Michaël Wittstock, sur un tapis rouge allant de la Caserne des Carabiniers au Palais. Ils sont accompagnés par sept demoiselles d’honneur vêtues du costume traditionnel monégasque. Les deux époux échangent leur consentement devant un parterre de célébrités. Outre la Famille Princière Monégasque, de nombreuses têtes couronnées assistent à la cérémonie comme le Prince Emmanuel-Philibert de Savoie et son épouse Clotilde Courau, ou l'ancienne impératrice d'Iran Farah Pahlavi. À la fin de la messe, le ténor Andréa Bocelli interprète l’Ave Maria.

Le couple sort sous une pluie de pétales de roses, au même moment les six paroisses de Monaco sonnent les cloches. Puis le couple se rend à la Chapelle Sainte-Dévote où la mariée dépose son bouquet. Toute la cérémonie a été filmée, la réalisation de ce film a été confiée à Jérôme Revon et les commentaires étaient assurés par le chroniqueur mondain, Stéphane Bern.

Voyage de noces[modifier | modifier le code]

Les époux se sont envolés pour leur voyage de noces en Afrique du Sud le 4 juillet 2011[4]. Ce voyage était la première visite officielle du Couple Princier, au cours de laquelle ils ont été reçu par le Président Jacob Zuma et son épouse. La Princesse Charlène a été reçue par le prix Nobel de la paix, Desmond Tutu.

Liste des invités[modifier | modifier le code]

Monogramme[modifier | modifier le code]

Monogramme d'Albert II et Charlène de Monaco.

Timbres-poste commémoratifs[modifier | modifier le code]

Le 2 juillet 2011, à l'occasion du mariage princier, est émise un bloc postale représentant le prince Albert II et son épouse Charlène Wittstock, créé par Gueorgui Chichkine (lauréat du concours), et une série de timbres-poste à l'effigie, créé par deux artistes : Cyril de La Patellière (sculpteur et dessinateur) - auteur de portrait de la princesse et Pierre Albuisson (maître-graveur) - auteur de portrait du prince.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]