Charles-Amarin Brand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brand.
Charles-Amarin Brand
Image illustrative de l'article Charles-Amarin Brand
Mgr Charles-Amarin Brand le
Biographie
Naissance
à Mulhouse (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 92 ans)
à Toulouse
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
pape Paul VI
Archevêque de Strasbourg
16 juillet 1984 – 23 octobre 1997
Précédent Léon-Arthur Elchinger Joseph Doré Suivant
Archevêque de Monaco
30 juillet 1981 – 16 juillet 1984
Précédent Edmond Abelé Joseph Sardou Suivant
Évêque titulaire d'Uthina
Évêque auxiliaire de Strasbourg
18 novembre 1976 – 30 juillet 1981
Évêque titulaire d'Uthina
Évêque auxiliaire de Fréjus-Toulon
28 décembre 1971 – 18 novembre 1976

Blason
« In nexu communionis »
(« Dans le lien de la communion »)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles-Amarin Brand, né à Mulhouse le , et mort le (à 92 ans) à Toulouse, est un évêque catholique français, archevêque de Strasbourg de 1984 à 1997[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Son cursus universitaire lui a permis d'obtenir une licence et un diplôme d'études supérieures en philosophie, ainsi qu'un doctorat en théologie.

Il a été ordonné à Clermont-Ferrand, au cœur de la seconde guerre mondiale, le , au titre du diocèse de Strasbourg.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

En 1946, il est nommé secrétaire de Mgr Gaudel, évêque de Fréjus-Toulon tout en étant aumônier militaire des camps de Fréjus-Saint-Raphaël.

En 1955, il est incardiné au diocèse de Fréjus et devient vicaire général de ce diocèse et responsable de l'aumônerie de l'enseignement public.

Nommé évêque titulaire d'Uthina et évêque auxiliaire de Fréjus-Toulon le , il est consacré à Rome par le pape Paul VI le .

Le , il est nommé évêque auxiliaire de Strasbourg. Il est ensuite nommé archevêque de Monaco le . Dans ce diocèse, il préside le 21 septembre 1982 les funérailles de la princesse Grace épouse du prince Rainier III de Monaco morte accidentellement.

Le , il revient à Strasbourg où il est nommé Archevêque-évêque de Strasbourg et s'installe officiellement le . Le , il devient archevêque de Strasbourg lors de la visite de Jean-Paul II qui élève le diocèse au rang d'archevêché.

Il se retire le , lorsqu'est nommé son successeur Mgr Joseph Doré.

Pour la Conférence des évêques de France, il a été membre puis président de la Commission des Conférences épiscopales de la Communauté Européenne COMECE.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]