Alexandre de Yougoslavie (1945)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aleksandar Karađorđević)
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre Karageorgévitch (homonymie).

Aleksandar Karađorđević
Александар Карађорђевић

Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Aleksandar et sa femme à Stockholm en 2010.

Titres

Prétendant au trône de Yougoslavie
puis de Serbie

Depuis le
(44 ans, 7 mois et 19 jours)

Nom revendiqué « Alexandre II de Yougoslavie »
« Alexandre III de Serbie »
Prédécesseur Pierre II (roi de Yougoslavie)

Prince héritier de Yougoslavie puis de Serbie

(de facto)
Depuis le (de jure)
(4 mois et 12 jours / 69 ans, 10 mois et 5 jours)

Prédécesseur Tomislav Karađorđević
Successeur Tomislav Karađorđević
(prince héréditaire de Serbie)
Biographie
Titulature Prince héritier de Yougoslavie
(1945-1945)
« Prince héritier de Yougoslavie »
(1945-2003)
Prince héritier de Serbie (depuis 2003)
Dynastie Karađorđević
Nom de naissance Aleksandar Petrović Karađorđević
Naissance (69 ans)
Londres (Territoire international)
Père Pierre II
Mère Alexandra de Grèce
Conjoints 1) Maria da Glória d’Orléans-Bragance (1972-1985)
2) Katarina Batis (depuis 1985)
Enfants Premier mariage :
Petar Karađorđević
Filip Karađorđević
Aleksandar Karađorđević
Résidence Palais royal (Belgrade)
Description de cette image, également commentée ci-après

Prétendants au trône de Serbie
Princes héritiers de Yougoslavie

Aleksandar Karađorđević (en serbe cyrillique : Александар Карађорђевић)[N 1], né le , est un prince serbe, prétendant au trône de Yougoslavie puis de Serbie. Il est souvent appelé Alexandre II de Yougoslavie ou, depuis la disparition de la Yougoslavie en 2003, Alexandre III de Serbie.

Prince héritier (1945-1970)[modifier | modifier le code]

Fils du roi Pierre II de Yougoslavie et d’Alexandra de Grèce (1921-1993), il est né dans une chambre de l’hôtel Claridge’s de Londres le 17 juillet 1945. Pierre II est alors exilé depuis l'invasion de la Yougoslavie en 1941 : malgré la défaite des occupants allemands, il est dans l'impossibilité de revenir en Yougoslavie, le chef communiste Tito ayant pris le pouvoir et interdisant le retour de la famille royale. La suite 212 du Claridge’s Hotel fut cédée par le Royaume-Uni à la Yougoslavie le 17 juillet 1945 pour permettre à Aleksandar Karađorđević de naître sur le territoire yougoslave. Il porte le même prénom que son grand-père assassiné à Marseille le 9 octobre 1934, aux obsèques duquel s'était rendu le président français Albert Lebrun. La monarchie yougoslave est officiellement abolie en novembre, quelques mois après la naissance du prince héritier Alexandre.

Alexandre vit d'abord à New York puis à Venise auprès de sa grand-mère maternelle Aspasía Mános[1] (1896-1972).

Alexandre a ensuite été élève à l’Institut Le Rosey en Suisse puis à l’école Millfield dans le Somerset avant de devenir (à quinze ans) cadet à la Culver Military Academy dans l’Indiana[1].

Il intègre ensuite l’Académie royale militaire de Sandhurst et sert comme capitaine pendant deux ans dans l’armée britannique[1].

Le 15 mai 2015, sur décret du président de la République française, il a reçu la croix de commandeur de la Légion d'honneur à l'ambassade de France en Serbie pour sa contribution à la démocratisation de la société serbe[2].

Prétendant au trône (depuis 1970)[modifier | modifier le code]

Pierre II, qui n'a jamais abdiqué, est mort aux États-Unis en 1970. Aleksandar décide néanmoins de ne pas prendre le titre de roi, mais n'a jamais fait de déclaration publique de renonciation à ses droits dynastiques pour le trône du Royaume de Yougoslavie. Il demeure donc officiellement prince héritier de Serbie.

En 1972, il épouse la princesse Maria da Glória d’Orléans-Bragance, de la famille impériale du Brésil. Ils ont eu trois enfants :

  1. S.A.R. le prince héréditaire Petar (Pierre, né le 5 février 1980), prince héréditaire[3]
  2. S.A.R. le prince Filip (Philippe, né le 15 janvier 1982)
  3. S.A.R. le prince Aleksandar (Alexandre, né le 15 janvier 1982), frère jumeau du précédent

Ce mariage se termine par un divorce en 1985 et le prince Aleksandar se remarie le 21 septembre de la même année avec la Grecque Katarina Batis (en), née Aikaterínis Bátis à Athènes le 13 novembre 1943, désormais S.A.R. la princesse héritière Katarina[4].

En 1991, il visite la Yougoslavie pour la première fois, étant né en exil à Londres. Mais dès 1991, son pays commence à se disloquer, avec les indépendances de la Slovénie, de la Croatie et de la Macédoine. L'année suivante, c'est au tour de la Bosnie-Herzégovine de déclarer son indépendance. La Yougoslavie se retrouve donc limitée à la Serbie et au Monténégro. Le nom du pays sera abandonné en 2003 pour laisser la place à une éphémère Communauté d'États de Serbie-et-Monténégro jusqu’à l’indépendance du Monténégro en 2006.

Après la chute de Slobodan Milošević en 2000, l'Assemblée de Serbie-et-Monténégro restitue certains biens de l'ancienne dynastie au prince Aleksandar, et notamment le complexe royal, un ensemble de constructions et de jardins situé dans le quartier de Dedinje à Belgrade ; à partir de l’été 2001, le prince et sa famille s’installent au Palais royal (Kraljevski dvor), un édifice qui fait partie de l'ensemble[5]. La princesse Katarina et le prince ouvrent périodiquement leurs palais de Dedinje, notamment le palais Blanc (Beli dvor) à la presse et au public[6] et ses collections mais aussi le palais royal lui-même[7]. Depuis, le prince est invité à la plupart des grands événements mondains nationaux et européens et, en compagnie de sa femme, participe à de nombreuses activités caritatives[réf. nécessaire].

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

En serbe, le nom du prince est Aleksandar Karađorđević.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • -  : Son Altesse royale le prince héritier de Yougoslavie ;
    • de jure du à 2003 : Sa Majesté le roi de Yougoslavie
  • depuis le  : Son Altesse royale le prince héritier de Serbie[N 2] ;
    • de jure depuis 2003 : Sa Majesté le roi de Serbie

Honneurs[modifier | modifier le code]

Ordres dynastiques nationaux
Ordre de Saint-Prince-Lazare Grand maître de l'ordre de Saint-Prince-Lazare
Ordre de l'Étoile de Karageorges Grand maître de l'ordre de l'Étoile de Karageorges
Ordre de l'Étoile de Karageorges Grand maître de l'ordre de l'Étoile de Karageorges avec épées
Ordre de l'Aigle blanc (Serbie) Grand maître de l'ordre de l'Aigle blanc
Ordre de l'Aigle blanc (Serbie) Grand maître de l'ordre de l'Aigle blanc avec épées
Ordre de la Couronne yougoslave Grand maître de l'ordre de la Couronne yougoslave
Ordre royal de Saint-Sava Grand maître de l'ordre royal de Saint-Sava
Ordres dynastiques internationaux
Ordre de Pierre Ier Chevalier de l'ordre de Pierre Ier, maison d'Orléans-Bragance (Brésil)
Ordre de la Rose Chevalier de l'ordre de la Rose, maison d'Orléans-Bragance (Brésil)
Ordre suprême de la Très Sainte Annonciade Chevalier de l'ordre suprême de la Très Sainte Annonciade, maison de Savoie (Italie)
Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare Chevalier grand-croix de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare, maison de Savoie (Italie)
Ordre de la Couronne d'Italie Grand-croix de l'ordre de la Couronne d'Italie, maison de Savoie (Italie)
Ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges Chevalier grand-croix de l'ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges, maison de Bourbon des Deux-Siciles (Italie)
Ordre de Saint-Janvier Chevalier de l'Ordre de Saint-Janvier, maison de Bourbon des Deux-Siciles (Italie)
Ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa Chevalier de l'ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa, maison de Bragance (Portugal)
Décorations étrangères
Legion Honneur GC ribbon.svg Commandeur de l’ordre de la Légion d’honneur (France, 2015)
Ordre pro merito Melitensi Grand-croix de l'ordre pro merito Melitensi (Ordre de Malte)
Très vénérable ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem Chevalier du Très vénérable ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem (Royaume-Uni)
Médaille du Service général Médaille du Service général (Royaume-Uni)
Médaille commémorative du Mariage de Victoria, princesse héritière de Suède, et Daniel Westling Médaille commémorative du Mariage de Victoria, princesse héritière de Suède, et Daniel Westling (Suède)

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Crown prince Alexander II d'après le site de la famille royale de Serbie.
  2. La presse et les fonctionnaires gouvernementaux serbes s’adressent à lui avec le prédicat de Sa Majesté le prince héritier, réservé à un monarque, malgré l'usage habituel de Son Altesse royale le prince héritier N.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Philippe Delorme, Les Dynasties perdues (préface du roi Siméon II de Bulgarie), collection « Point de vue », Express Roularta, 2011, 286 pages, (ISBN 978-2-84343-855-4), page 172.
  2. (en) Crown Prince Alexander receives Légion d'honneur Order Commander rank, Site de la famille royale de Serbie, 15-05-2015.
  3. « NEDELJNIK - THE FIRST INTERVIEW: Heir to the Serbian Crown, Peter III Karadjordjevic » sur le site de la famille royale de Serbie.
  4. « HRH Crown Princess Katherine » sur le site de la famille royale de Serbie.
  5. (en) « Contact », sur http://royalfamily.org, Site de la famille royale de Serbie (consulté le 18 juin 2013)
  6. (sr) « Katarina i Aleksandar Karađorđević : Život u Belom dvoru ! », sur http://www.lepotaizdravlje.rs, Site de Lepota i zrdravlje (« Beauté et Santé »),‎ (consulté le 18 juin 2013)
  7. (sr) « NJ. K. V. Katarina i Aleksandar Karađorđević : Ovo je ipak naš dom », sur http://www.pulsonline.rs, Puls,‎ (consulté le 18 juin 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources externes[modifier | modifier le code]