Mary Donaldson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donaldson.

Mary Donaldson

Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse héritière de Danemark.

Titre

Princesse héritière de Danemark

Depuis le
(11 ans, 2 mois et 14 jours)

Prédécesseur Henri de Laborde de Monpezat
Biographie
Titulature Princesse de Danemark
Comtesse de Monpezat
Distinctions Ordre de l'Éléphant
Ordre royal de l'Étoile polaire
Ordre de Saint-Olaf
Nom de naissance Mary Elizabeth Donaldson
Naissance (43 ans)
Hobart (Australie)
Père John Dalgleish Donaldson
Mère Henrietta Clark Donaldson
Conjoint Frederik de Danemark
Enfants Christian de Danemark
Isabella de Danemark
Vincent de Danemark
Josephine de Danemark
Religion Luthéranisme danois
Description de cette image, également commentée ci-après

Princesse héritière de Danemark

La princesse Mary (née Mary Elizabeth Donaldson, le ), princesse héritière de Danemark, comtesse de Monpezat, est l'épouse du prince héritier Frederik de Danemark.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Née à Hobart en Tasmanie le , elle est la fille de John Dalgleish Donaldson, professeur de mathématiques appliquées (né en Écosse, ) et de Henrietta Clark Donaldson (née en Écosse, le , décédée le ). Elle a trois frères et sœurs, Jane Alison Stephens (née le ), Patricia Anne Bailey (née le ), et John Stuart Donaldson (né le ). Sa belle-mère est l'auteur britannique de mystères Susan Moody.

Mary Donaldson a obtenu à l'université de Tasmanie en 1994 une licence en droit commercial. Entre 1994 et 1996, elle a ensuite reçu un certificat de publicitaire de la part de la Fédération australienne de publicité et un certificat de commerce de la part de la Fédération australienne de commerce. La princesse parle anglais et danois, a étudié le français et a passé une saison à Paris.

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle a travaillé à Melbourne, Sydney, Copenhague et temporairement à Édimbourg et à Paris. Entre 1995 et 2003, Mary travaille pour :

Au début de 2002, elle travailla une courte période à Paris, où elle enseigna l’anglais dans une école de commerce anglaise.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Elle a épousé le dans la cathédrale luthérienne de Copenhague le prince héritier Frederik de Danemark. Elle l'avait rencontré dans le bar Slip Inn à Sydney en Australie pendant les Jeux olympiques d'été de 2000.

Le couple a 4 enfants :

Princesse de Danemark[modifier | modifier le code]

Elle fut la première Australienne à recevoir un titre royal. Avant l'annonce du mariage, elle a subi un examen médical pour s'assurer qu'elle pouvait avoir des enfants et fournir ainsi un héritier pour le trône. Elle dut se convertir du presbytérianisme au luthérianisme et abandonner ses citoyennetés britannique et australienne. Le parlement danois, le Folketing a adopté le un projet de loi spécial lui donnant la citoyenneté danoise, formalité qui prend normalement des années mais est une nécessité pour une jeune mariée royale.

Elle est la présidente des organisations liées à la recherche scientifique, l'aide humanitaire, de la société, santé, culture, mode et sports. Elle représente l’Organisation mondiale de la santé (OMS), bureau régional pour l'Europe, le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), le Save the Children, le Maternity Worldwide, le Société danoise contre le Cancer, le Conseil danois pour les réfugiés et d'autres institutions. Elle est également présidente de la Fondation Mary, qui vise à soutenir les personnes exclues par la maladie, l'environnement social et d'autres circonstances.

Titulature[modifier | modifier le code]

Ses noms ont été, par ordre chronologique :

  • Miss Mary Donaldson (1972-2004) ;
  • Son Altesse royale la princesse héritière Mary de Danemark (2004-2008) ;
  • Son Altesse royale la princesse héritière Mary de Danemark, comtesse de Monpezat (depuis 2008).

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]