Henri de Luxembourg (1955)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Bourbon-Parme.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri.
Henri
S.A.R. le grand-duc Henri (2009)
S.A.R. le grand-duc Henri (2009)
Titre
9e grand-duc de Luxembourg
En fonction depuis le
(&&&&&&&&&&&0494213 ans, 6 mois et 12 jours)
Couronnement
(prestation de serment)
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Xavier Bettel
Prédécesseur Jean
Biographie
Dynastie Maison de Nassau
(branche de Bourbon-Parme)
Nom de naissance Henri Albert Gabriel Félix Marie Guillaume de Nassau
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Betzdorf (Luxembourg)
Père Jean de Luxembourg
Mère Joséphine-Charlotte de Belgique
Conjoint María Teresa Mestre Batista
Enfant(s) Guillaume de Nassau
Félix de Nassau
Louis de Nassau
Alexandra de Nassau
Sébastien de Nassau
Héritier Guillaume, grand-duc héritier
Diplômé de Université de Genève
Résidence Palais grand-ducal
Château de Berg

Henri de Luxembourg (1955)
Monarques de Luxembourg

Le grand-duc Henri Albert Gabriel Félix Marie Guillaume de Luxembourg est né le à Betzdorf (Luxembourg). Il est le souverain constitutionnel du grand-duché de Luxembourg depuis l'abdication de son père le grand-duc Jean de Luxembourg en 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parents et famille[modifier | modifier le code]

Le grand duc Henri de Luxembourg, la grande-duchesse María Teresa Mestre et leur fils aîné, le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg.

Henri de Luxembourg est le second enfant et le fils aîné du grand-duc Jean de Luxembourg, et de la grande-duchesse Joséphine-Charlotte, née princesse Joséphine-Charlotte de Belgique.

Son parrain est son oncle le sixième roi des Belges, Albert II de Belgique ; sa marraine, sa tante, la princesse Marie-Gabrielle de Luxembourg.

Il descend, en ligne féminine, du roi de France Charles X, du roi des Belges Albert Ier, et de son épouse Élisabeth de Bavière, nièce de l'impératrice d'Autriche (Sissi) et de la duchesse d'Alençon Sophie-Charlotte en Bavière et fille du duc Charles-Théodore en Bavière, ophtalmologue réputé.

Lors de ses études à Genève, il rencontre une camarade d'université, María Teresa Mestre Batista, née à La Havane en 1956. Leur mariage est célébré le en la cathédrale de Luxembourg.

Le couple a quatre fils et une fille :

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à Luxembourg puis en France, où il passe son baccalauréat en 1974, il poursuit ses études en Suisse, à l'Université de Genève où il obtient, en 1980, une licence en sciences politiques.

Dans l'armée luxembourgeoise, il porte le grade de général. Il en est aujourd'hui le Commandant principal. Le chef de l'armée, le général Gaston Reinig, est désormais en dessous du grand-duc Henri en ordre de préséance.

Outre le luxembourgeois, le grand-duc parle le français, l'anglais et l'allemand.

Grand-duc héritier[modifier | modifier le code]

De 1980 à 1998, le grand-duc héritier Henri est membre du Conseil d'État, ce qui lui permet d'être associé à la vie politique du pays.

Le , il est nommé, selon l'article 42 de la constitution, lieutenant-représentant par son père le grand-duc Jean de Luxembourg.

En 1998, également, il devient membre du Comité international olympique.

Accession au trône[modifier | modifier le code]

Monogramme du grand-duc Henri

Son père, le grand-duc Jean de Luxembourg, ayant annoncé le , son intention d'abdiquer l'année suivante, le grand-duc héritier Henri devient grand-duc de Luxembourg le .

Le couple grand-ducal est un membre actif de la Fondation Mentor, créée sous le patronage de l'Organisation mondiale de la santé pour lutter contre la toxicomanie.

Avec son épouse, il crée la Fondation du Grand-duc Henri et de la Grande-duchesse Maria Teresa qui poursuit quatre objectifs :

  • assistance aux personnes dans le besoin résidant au Luxembourg et ayant adressé une demande d'aide aux souverains ;
  • aide à l'intégration dans la société de personnes souffrant d'un handicap ;
  • promotion de structures scolaires ouvertes aux enfants et adolescents ayant des problèmes d'apprentissage ;
  • contribution à des actions de développement et d'aide humanitaire à l'étranger.

Soucieux de la protection de la nature, le grand-duc Henri est président du Galapagos Darwin Trust Luxembourg et membre du comité de direction de la Fondation Charles Darwin pour les îles Galápagos. Dans le domaine culturel, le couple grand-ducal est depuis 2005 le président d'honneur de l'Orchestre philharmonique du Luxembourg.

En février 2008, le grand-duc Henri a reçu à Rome les insignes de bailli grand-croix d'honneur et de dévotion de l'Ordre de Malte.

Quelques polémiques dans la famille grand-ducale[modifier | modifier le code]

Le début de son règne est cependant marqué par des scandales qui ont terni la réputation de la très catholique famille grand-ducale, réputée pour sa discrétion sous le règne du grand-duc Jean de Luxembourg et peu habituée à se retrouver à la une des médias :

la même année, en réponse aux très nombreuses critiques concernant la vente de bois et de bijoux par la famille grand-ducale, le grand-duc Henri a fait publier le communiqué suivant :
« Deux initiatives de ma part ont suscité une forte incompréhension chez nombre d'entre vous.
Je tiens à préciser d'emblée qu'elles concernent la gestion de nos biens familiaux et personnels. Au moment d'accéder au trône, les règles qui gouvernent notre Maison ont aussi fait de moi le chef de notre famille et de son patrimoine familial dont fait partie notre propriété dans le Grünewald. J'évoque d'abord ce patrimoine familial appelé Fidéicommis :
ce dernier m'a été confié par mon père, le grand-duc Jean. J'ai le devoir de le gérer de manière responsable pour le transmettre, le moment venu, à mon fils aîné le grand-duc héritier Guillaume. En tant que chef de famille, j'ai également la mission de veiller à ce que mes frères et sœurs puissent jouir de façon juste et équitable de l'héritage personnel de leurs parents. C'est dans ce contexte, que mon père, mes frères et sœurs et moi-même avons projeté la vente de certains bijoux ayant appartenu à ma chère mère, la grande-duchesse Joséphine-Charlotte.
Je me rends compte que j'ai sous-estimé la forte valeur symbolique attachée à ces biens et l'émotion que ces initiatives pouvaient susciter. Quoique relevant de la sphère privée, je réalise qu'elles ont déçu nombre de ceux dont le soutien à notre famille et l'attachement à la Couronne n'ont jamais fait défaut.
C'est pourquoi j'ai décidé que l'on procède à l'annulation de la vente aux enchères projetée. De surcroît, je constate un besoin de clarification en matière budgétaire. La Cour ne manquera pas de contribuer à y répondre. J'espère qu'avec cette décision, le pays retrouvera un climat plus serein au regard des problèmes auxquels il est confronté. »
  • Le 2 décembre 2008, le grand-duc Henri annonce son refus de signer la loi sur l'euthanasie. Afin de respecter la volonté du grand-duc et de ne pas créer une crise constitutionnelle, le Premier ministre Luxembourgeois Jean-Claude Juncker propose de diminuer les pouvoirs du chef de l'État.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 1955-1973 : Son Altesse royale Henri de Nassau, prince de Luxembourg, prince de Nassau et de Bourbon-Parme (naissance).
  • 1973-2000 : Son Altesse royale le grand-duc héritier de Luxembourg, prince de Luxembourg, prince de Nassau et de Bourbon-Parme.
  • depuis 2000 : Son Altesse royale Henri, grand-duc de Luxembourg, duc de Nassau, prince de Bourbon-Parme, comte palatin du Rhin, de Sayn, de Königstein, de Katzenelnbogen et Diez, vicomte de Hammerstein, seigneur de Mahlberg, de Wiesbaden, d'Idstein, de Merenberg, de Limburg et Eppstein, chevalier de Namur.

NB : Le grand-duc Henri est un prince capétien, le seul encore sur un trône européen, avec le roi d'Espagne. En effet, son grand-père paternel, Félix de Bourbon, était un prince de la branche des ducs souverains de Parme.

Décorations[modifier | modifier le code]

La fortune du grand-duc[modifier | modifier le code]

La fortune du grand-duc est estimée, en 2013, à 1,2 milliards d'euros[1]. Ce qui en fait l'un des plus riches souverains d'Europe.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Henri de Luxembourg Suivi par
Jean
Monarchie luxembourgeoise
Arms of Luxembourg.svg
Grand-duc héritier de Luxembourg
(1964 — 2000)
Guillaume
Héritier présomptif du trône de Luxembourg
(1964 — 2000)