Jean-Claude Guibal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guibal.
Jean-Claude Guibal
Fonctions
Député de la 4e circonscription des Alpes-Maritimes
En fonction depuis le 12 juin 1997
Élection 1er juin 1997
Réélection 16 juin 200217 juin 200717 juin 2012
Prédécesseur Xavier Beck
Maire de Menton
En fonction depuis le 20 mars 1989
Prédécesseur Emmanuel Aubert
Biographie
Date de naissance 13 janvier 1941 (73 ans)
Lieu de naissance Ajaccio (Corse-du-Sud)
Parti politique RPR (1997-2002)
UMP (Depuis 2002)
Conjoint Colette Giudicelli
Diplômé de HEC
IEP Paris
ENA

Jean-Claude Guibal (né le 13 janvier 1941 à Ajaccio) est un homme politique français, député-maire de Menton.

Il est marié à la sénatrice Colette Giudicelli qui avait été, de 1989 à 2009, sa première adjointe à la mairie.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'exode démographique dans les Deux-Sèvres; mémoire de stage, Niort, préfecture des Deux-Sèvres. École nationale d'administration, promotion Stendhal, 1963.

Formation et premiers emplois (1963-1975)[modifier | modifier le code]

Diplômé à 22 ans de l'École des hautes études commerciales (HEC 1963), puis de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po 1965), c'est un ancien élève de l'École nationale d’administration (promotion ENA 1967-1969).

À sa sortie de l'ENA, il est attaché à la Direction générale du groupe Louis-Dreyfus (1970-1973) et maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (1972-1976).

Il est directeur financier du Consortium européen de transports maritimes en 1973-1974.

Il est nommé rapporteur du Comité d’étude pour la Réforme de l’entreprise (1974-1975).

Années 1976 à 1989[modifier | modifier le code]

Il est Délégué général d’Entreprise et Progrès (1982-1986) et Délégué général de la Fédération des industries ferroviaires (1976-1991).

Chargé de mission auprès de Pierre Méhaignerie, au ministère de l'Équipement, du Logement, de l'Aménagement du territoire et des Transports (1986-1988).

Activités politiques (depuis 1989)[modifier | modifier le code]

Il est élu maire de Menton (29 266 hab.) en 1989.

Réélu au premier tour en 1995 et 2001, il entame un quatrième mandat en mars 2008. Lors de ces dernières élections « Unis pour Menton » (majorité présidentielle) obtient, au second tour, 28 élus (58,78 %), avec Colette Giudicelli en deuxième place, tandis que « Menton Démocratie » (Parti socialiste) en obtient 7, avec son meilleur score (41,22 %) depuis plus de cinquante ans.

Après avoir été membre de l'ancienne UDF, proche de Raymond Barre, puis affilié au RPR, il est désormais membre de l'UMP depuis sa création. Il est député de la quatrième circonscription des Alpes-Maritimes depuis 1997 (réélu en 2002, puis en 2007). Il a pratiquement changé d'étiquette politique à chaque élection, sauf à la toute dernière élection parlementaire (mais le sigle UMP a changé de sens entre 2002 et 2007). En 2012, il se présente sous l'étiquette UMP - Nouveau Centre.

Au cours de la XIIe législature, ses fonctions parlementaires ont été les suivantes :

  • membre de la commission des Affaires étrangères
  • membre de l'Association parlementaire française de la Francophonie
  • président du groupe d'amitié France-Monaco
  • vice-président du groupe d'amitié France-Tunisie

Le 10 juin 2007, il est réélu député de la quatrième circonscription des Alpes-Maritimes dès le premier tour en obtenant 59,50 % des suffrages. Au cours de la XIIIe législature, il est à nouveau membre de la commission des Affaires étrangères.

Le 16 mars 2008, il est réélu maire de Menton avec 58,78 % des suffrages au second tour. À cette occasion il entame son 4e mandat, une première dans l'histoire politique de la cité des citrons.

Le 10 juin 2012, il arrive en tête lors du premier tour des Élections législatives françaises de 2012, devançant la candidate du Front national, Lydia Schénardi, et la candidate du Parti socialiste (France), Pascale Gérard. Au second tour, il est réélu député avec 55 % contre 44,72 % à Lydia Schénardi.

Enfin, Jean-Claude Guibal est vice-président de la Communauté d'agglomération de la Riviera française dont le siège se trouve à Menton, et vice-président de la Mission opérationnelle transfrontalière[1].

Décorations :

Mandats[modifier | modifier le code]

Député
Conseiller municipal / Maire
Mandats intercommunaux

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]