Gueorgui Chichkine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chichkine.

Gueorgui Chichkine

alt=Description de l'image Gueorgui CHICHKINE.jpg.
Naissance 25 janvier 1948
Nationalité Drapeau de Russie Russe
Activités Artiste-peintre

Gueorgui Gueorguievitch Chichkine (russe : Георгий Георгиевич Шишкин) est un peintre russe, résident à Monaco depuis 1998 ; il est né à Sverdlovsk (qui s'appelle à nouveau Iekaterinbourg depuis 1991). Il est connu notamment comme l'auteur du Cycle de tableaux Rêves Russes, comme maître du portrait et comme dessinateur de timbres-poste pour la Principauté de Monaco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gueorgui Chichkine est né dans la famille d’un musicien, premier violon de l’orchestre du Théâtre musical d'Iekaterinbourg (troisième ville de Russie).

Il n'a que six ans quand il commence à fréquenter l’École de musique. Mais c'est pour le dessin qu'il développe une telle passion, qu'à l’âge de dix ans, il est admis à l’École des Beaux-Arts.

Pendant son enfance, Gueorgui Chichkine est profondément marqué par l’atmosphère de la maison de ses arrière-grands-parents fidèles aux traditions russes authentiques, d'avant la révolution de 1917.

Muni de son chevalet, le jeune Chichkine visite de nombreuses villes historiques de son pays ; c'est dans la Cathédrale de l'Assomption de Vladimir (ex-capitale de la Russie) qu'il est impressionné par les fresques d’Andreï Roublev, considéré comme le premier peintre russe.

Diplômé de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts et d'Architecture de Sverdlovsk (actuellement Académie) en 1975, stagiaire à l’École nationale supérieure des Arts Stroganoff de Moscou (actuellement Université nationale des arts industriels Stroganov de Moscou), il a été professeur de dessin et de peinture, pendant dix ans, à l’École supérieure où il fut étudiant.

À partir de 1974, Gueorgui Chichkine participe à des expositions artistiques des professionnels, tout en résistent paisiblement au réalisme socialiste. Dans la même année, il est devenu le lauréat du Concours national des jeunes créateurs de Russie et invité pour participer à l’exposition prestigieuse à Moscou.

L’expérimentation de différentes techniques le conduisent a préféré le pastel à partir de 1980 et, trois ans plus tard, il a créé une méthode originale de préparation du support sous le pastel, qui garantit l'adhérence du pastel. Cela lui permit d’élargir les possibilités de pastel et d’obtenir des qualités inhabituelles : luminosité, transparence, fluidité et aussi l’impression de palpitation de la surface picturale.

En 1981, dès sa première exposition personnelle, plusieurs de ses tableaux sont acquis par le Musée des Beaux-Arts d’État.

Simultanément, il a travaillé comme architecte, et plusieurs édifices ont été construits d'après ses projets. Une brillante carrière d'architecte lui était ouverte, il a cependant quitté l'architecture pour la peinture.

Artiste aux multiples facettes, passionné par le théâtre musical (danse et opéra), Gueorgui Chichkine a été dans les années 1982-1985, le créateur du Musée du Théâtre de l’Opéra et de Ballet d’Iekaterinbourg, où il a réalisé deux grandes fresques et une galerie de portraits de solistes célèbres de la scène. Le portrait du maître de ballet Piotr Goussev a été acquis par le Musée de l’Art théâtral de Saint-Pétersbourg.

En 1987, il a réalisé son exposition personnelle à Moscou. Ses tableaux ont été présenté dans l’émission scientifique "Evident-incroyable" par Serguei Kapitsa (1er chaîne de TV de l’URSS). Paru un article à propos de son art dans un premier magazine démocratique Ogoniek (janvier, n 2, tirage à 3 million d’exemplaires).

Il s’établit à Moscou. Il a voyagé à travers la Russie, en visitant, particulièrement, le Monastère de Ferapontov avec les fresques peintes par Dionisi et le Monastère de Kirillo-Belozersky.

Depuis 1989, Guéorgui Chichkine participe à des expositions internationales à l'étranger. Il a effectué des voyages créatifs en Allemagne de l’Ouest et en Hollande.

En 1991, à l’exposition à la Galerie "Burg Vossloch" à Hambourg en Allemagne ses tableaux côtoient les tableaux de Wassily Kandinsky. Peintre russe, il a écrit : "La peinture est un art, et l'art dans son ensemble n'est pas une création sans but qui s'écoule dans le vide. C'est une puissance dont le but doit être de développer et d'améliorer l' âme humaine".

En 1992, à l’issue de voyages à l'étranger, Gueorgui Chichkine, en quête de ses racines, a commencé à peindre des tableaux du cycle "Rêves Russes" où il tend à exprimer l'essence spirituelle de l'existence, en unissant l’abstraction et la réalité.

Le tableau qu’il a consacré à Chaliapine a été présenté au Théâtre Bolchoï de Moscou.

Chichkine a reçu l’invitation du Maire de Saint-Pétersbourg Anatoly Sobtchak pour réaliser l’exposition personnelles de ses œuvres au Musée d’État Russe.

En 1993, il a participé (par son exposition personnelle) au XIXe Congrès mondial des philosophes à Moscou et au IIe Congrès Mondial des Compatriotes à l’Académie des Sciences de la Russie.

Sa venue en France, à Paris, en 1993 et puis à Monaco en 1995, lui permet de rencontrer les Russes "blancs" et d'avoir une nouvelle impulsion pour prolonger son cycle "Rêves Russes".

Il a réalisé son exposition à Paris en 1993, et puis son exposition à Versailles a été ouvert par le Maire de Versailles André Damien, membre de l’Institut de France. Madame Tatiana de Wassiltchikoff (son arrière-grand-père a été le Directeur du Musée d’Hermitage de Saint-Pétersbourg à l’époque d’Alexandre III) lui invité à exposer à Cannes et plus tard au Principauté de Monaco.

Lord Alistair McAlpine, après avoir visité l’exposition de Chichkine à Paris en 1995, lui consacre l’article intitulé "Peintre qui capture l’énigme de la Russie" ("Painter who captures the enigma of Russia") paru dans The European Magazine (21 - 27 septembre) et souligne la grande maîtrise et la haute qualité des œuvres du peintre.

En 1998, il a participé au XXIIe Prix International d’Art Contemporain de Monte-Carlo, organisée par la Fondation Prince Pierre de Monaco.

En 1999, il est devenu le lauréat du Grand Prix de la Fondation Taylor.

Dans la même année, il participe à l'exposition de 12 Maîtres de l’Art contemporain chez Christie’s à Monaco. Le 6 mars, au cours d’une vente aux enchères par Christie’s, un tableau de Guéorgui Chichkine a obtenu la quatrième place parmi des œuvres d’artistes de renom international, tels qu'Arman, Botero, Matta, Folon (Le Figaro du 20 mars 1999). Son tableau a été acquit par Luciano Pavarotti.

Ses expositions sont passées avec le succès : au Palais des Festivals de Cannes en 1999, à l’Opéra de Monte-Carlo en 1999, à la Galerie des Ponchettes de musées de Nice en 2000, au Théâtre National de Luxembourg, au Musée-Citadelle de Villefranche-sur-Mer en 2005, au Grimaldi Forum Monaco en 2006, au Théâtre de Pierre Cardin de Paris en 2009, à l’Espace d'Art de Monaco en 2009, à la Mairie du 16e arrondissement de Paris en 2010 (sous le haut patronage d'Hélène Carrère d’Encausse).

Les œuvres de Gueorgui Chichkine se trouvent dans les musées et collections privées de nombreux pays, notamment au Palais princier de Monaco, dans la collection de la reine Elisabeth II du Royaume-Uni, du ténor Luciano Pavarotti, de Lord Alistair McAlpine, des frères Lord David et Frederick Barclay, de Comte Ghislain de Vogue, de Guy Heytens. L’artiste a réalisé une série de tableaux pour le Palais royal de S.A. Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane d’Abu Dhabi, président des Émirats arabes unis (EAU).

Résident de la Principauté de Monaco depuis 1998, Gueorgui Chichkine participe à les manifestations caritatives au profit des enfants et des malades. En 1999, il prend part aux œuvres de bienfaisances de l'Association humanitaire "Monaco : Aide et Présence" au profit des enfants déshérités du monde.

Invité pour la création de timbres-poste de Monaco en 2005, Gueorgui Chichkine a remporté le concours pour les effigies de profil de S.A.S. le prince Albert II[1]. (Catalogue de Luxe de l'Exposition des 100 timbres et documents philatéliques parmi les plus rares du monde, « MonacoPhil 2006 ».)

En 2009, il a créé deux timbres-poste à l'occasion du centenaire des Ballets Russes de Diaghilev [2], pour lesquelles il a reçu félicitation de la part de Mr Geoffrey Marsh, Directeur du Departement du Théâtre du Victoria and Albert Museum de Londres.

En 2011, il a gagné le concours pour le timbre-poste consacré au mariage de S.A.S. le prince Albert II de Monaco avec Mlle Charlène Wittstock[3]. Un bloc au format 100 × 120 mm vertical est émis le 1er juillet.

En 2012, Guéorgui Chichkine a été invité pour la création de timbres-poste de Russie. Son premier bloc postal a reçu la nomination de meilleur timbre-poste de la Russie de 2012. En 2013, il est invité d’honneur au Ier Exposition Internationale Philatelique à Moscou (Rossika), du 27 au 29 septembre au Chambre de Commerce et d'Industrie de la Russie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles (principales)[modifier | modifier le code]

  • 1981 - Maison des Artistes, Iekaterinbourg ;
  • 1982 - Salle Centrale d'Exposition, Tumen ;
  • 1983 - Musée des Beaux-Arts, Irbit ;
  • 1984 - Conservatoire d'État de l'Oural, Iekaterinbourg ;
  • 1985 - "Portrait théâtral", Musée de l'Opéra d'Iekaterinbourg ;
  • 1986 - Palais de la Culture de l'Usine "Oural Machines", Iekaterinbourg ;
  • 1987 - Maison Centrale des Artistes, Moscou ; - Maison Centrale de l'Écrivains, Moscou ; - Palais de la Culture, Cité des Cosmonautes Zvezdny ; - Palais de la Culture, Cité des Physiciens, Doubna ; - Maison Centrale des Architectes, Moscou ;
  • 1988 - Université d'État de Moscou ; - Maison de Cinématographie, Moscou ;
  • 1989 - Salle d'exposition du Ministère de l'Industrie pétrolière et de gaz, Moscou ;
  • 1991 - Galerie "Burg Vossloch", Hambourg, Allemagne ; - Hall du Soviet Suprême, Moscou ;
  • 1993 - Théâtre Bolchoï (présentation du tableau consacré à Chaliapine), Moscou ; - Exposition au XIXe Congrès Mondial des Philosophes, Moscou ; - Exposition au IIe Congrès mondial des compatriotes, Académie des sciences de la Russie,
  • 1994 - Galerie ADS, Paris ;
  • 1995 - Trianon, Versailles ; - Hôtel Majestic, Cannes ; - Salle d'expositions, rue de la Faisanderie, Paris ;
  • 1996 - Hôtel de Paris, Monte-Carlo ; - Galerie d'Arts Rocco Turzi, boulevard Haussmann, Paris ;
  • 1997 - Grande Maison, Bures-sur-Yvette (Cité des Physiciens) ; Hôtel de Paris, Monte-Carlo ;
  • 1999 - Palais des Festivals, Cannes ; - Atrium du Casino, Monte-Carlo ;
  • 2000 - Galerie des Ponchettes (Musée de Nice), Nice ; - Château-Musée, Auvers-sur-Oise ;
  • 2001 - Théâtre National, Rabat, Maroc ;
  • 2002 - Galerie du Château, Versailles ;
  • 2004 - Exposition d'un tableau, consacré à poète russe Lermontov, Théâtre de la Monnaie, Bruxelles ;
  • 2005 - Maison des Russes de l'émigration Soljenitsyne, Moscou ; - Galerie ART 3 [4], Paris ; - Grand Théâtre, Luxembourg ; - Musée-Citadelle Saint-Elme, Villefranche-sur-Mer ;
  • 2006 - Grimaldi Forum Monaco[5] ;
  • 2008 - Exposition dans le cadre : "Un siècle et demi de présence russe sur la Côte d'Azur", Centre universitaire méditerranéen (CUM), Promenade des Anglais, Nice ;
  • 2009 - Exposition des œuvres de Gueorgui Chichkine et le Soirée de Gala exceptionnelle en « Hommage à Diaghilev » (Centenaire des Ballets russes), Espace Pierre Cardin, 1/3, Avenue Gabriel, Paris ; - Exposition Hommage aux Ballets Russes de Diaghilev[6], du 27 septembre (Journée du Patrimoine) au 26 octobre. Espace d'Art du Comité national monégasque de l'Association internationale des arts plastiques (AIAP) auprès de l’U.N.E.S.C.O., 10, Quai Antoine Ier, Monaco ;
  • 2010 - Exposition « Rêves Russes » à Paris[7],dans le cadre de l'Année France-Russie 2010[8], sous le haut patronage de Mme Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française, Mairie du 16e arrondissement de Paris : 71, avenue Henri Martin ;
  • 2011 - Exposition de deux grands tableaux (2,5 × 2,5 m) du cycle « Rêves Russes » dans la Cathédrale de Monaco à l'occasion du Centenaire de la Consécration du Cathédrale ;
  • 2012 - Salle d'expositions, Waterloo, Belgique[9] du 6 juin au 1er juillet. Vernissage en présence d'Alexandre Pouchkine (descendant du célêbre écrivain russe). Conférence: le 14 juin ;
  • 2013 - Exposition Internationale Philatelique à Moscou (Rossika) du 27 au 29 septembre au Chambre de Commerce et d'Industrie de la Russie ;
  • 2014 - Exposition permanente au Théâtre de Serguei Bezroukov, Moscou ;

Expositions collectives (principales)[modifier | modifier le code]

  • 1974 - Exposition traditionnelle du printemps, Maison des Artistes, Iekaterinbourg ; - "Les Créations des Jeunes gens", VDNKh, Moscou ;
  • 1980 - Exposition régionale de la peinture, Galerie d'État, Iekaterinbourg ;
  • 1982 - Exposition nationale, Salle centrale d'expositions – « Manège », Moscou ; - "La Nouvelle Collection", Musée des Beaux-Arts, Iekaterinbourg ;
  • 1987 - Exposition russe-américaine au Congrès "Coopération dans l'Espace au nom de la Paix sur la Terre", International Trade Center Hammer, Moscou ;
  • 1989 - "Portrait russe", Maison des Artistes, Moscou; - Exposition d'automne de peinture, Galerie 28, Malaia Grouzinskaia, Moscou; - Exposition Internationale "Kunst und Kosmos", Kö-Galerie, Düsseldorf ;
  • 1991 - "Art russe" (avec Kandinsky), Galerie "Burg Vossloch", Hambourg ;
  • 1995 - "Les Artistes du monde", Espace Montparnasse, Paris ;
  • 1997 - Salon 97 des Artistes de Monaco (invité d'honneur), Centre de Rencontres Internationales, Monte-Carlo ; - Galerie Monaco Fine Arts, Sporting d'Hiver, Place du Casino, Monte-Carlo ;
  • 1998 - XXXIIe Prix international d’art contemporain de Monte-Carlo ;
  • 1999 - Exposition chez Christie’s de douze peintres : Arman, Botero, Chichkine, Folon, Matta.., Monaco; - "Créateurs d'Aujourd'hui", organisée par "Arts Inter" (invité comme président d'honneur), Palais des Congrès, Saint-Quay-Portrieux ; - "Les Maîtres du portrait contemporain", Musée des Beaux-Arts, Menton ;
  • 2000 - Galerie de la Fondation Taylor, Paris ;
  • 2001 - "Les Ambassadeurs de l'Art Européen", Lincoln Centre, New York ;
  • 2002 - EUROPASTEL (invité d'honneur), Cuneo, Italie ;
  • 2003 - Maison de Radio-France, Paris ;
  • 2004 - Château-Musée Grimaldi, Cagnes-sur-Mer ;
  • 2005 - 1re Exposition internationale du pastel à Moscou, Maison centrale des artistes ;
  • 2006 - Art en Capital, Grand Palais, Paris ;
  • 2007 - 1er Salon international du pastel, Charenton-le-Pont ;
  • 2010 - Art en Capital, Grand Palais, Paris ;
  • 2011 - Exposition-concours « Heureux qui comme Ulysse… » à la Galerie L'Entrepôt, Monaco ; - Exposition « Des Ballets russes au Grand Meaulnes » au Château de La Chapelle d'Angillon (France), du 25 juin au 2 octobre ; - Exposition des peintres russes de Paris[10] dans le cadre du 150e anniversaire de la consécration de la Cathédrale orthodoxe russe Alexandre-Nevski de Paris, du 17 au 24 novembre‏, Galerie Sialsky - 2, Rue Pierre le Grand, Paris 8e.

Timbres-poste de Monaco[modifier | modifier le code]

Invité pour la création de timbres-poste de Monaco en 2005, Gueorgui CHICHKINE a remporté le concours pour les effigies de profil de S.A.S. le prince Albert II.

  • "La Salle Garnier" (Opéra de Monte-Carlo), bloc de six timbres, le 16 novembre 2005.
  • "150e anniversaire de la création de l`Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, 1856 - 2006", le 6 avril 2006.
  • "40e anniversaire de la Fondation Prince Pierre de Monaco", le 20 juin 2006.
  • Effigies de profil de S.A.S. le prince Albert II de Monaco, série d'usage courant de son règne, lauréat du concours, le 1er décembre 2006 (Catalogue de Luxe de l'Exposition des 100 timbres et documents philatéliques parmi les plus rares du monde, "MonacoPhil 2006", Monaco).
  • "Europa : Centenaire du scoutisme", diptyque, le 4 mai 2007.
  • "Johannes Brahms", 175 ans de la naissance du compositeur, le 3 janvier 2008.
  • "50e anniversaire du Prix Nobel de Littérature à Boris Pasternak", le 8 avril 2008.
  • "48e Festival de Télévision de Monte-Carlo", le 2 juin 2008.
  • "200e anniversaire de la naissance de Félix Mendelssohn", le 29 janvier 2009.
  • "Centenaire des Ballets russes de Diaghilev", le 11 mai 2009.
  • "150 ans de la naissance d'Anton Pavlovitch Tchekhov", le 4 décembre 2009.
  • "Coupe du Monde de Football en Afrique du Sud", diptyque, le 4 mars 2010.
  • "Mariage de S.A.S. le prince Albert II de Monaco avec Mlle Charlène Wittstock", bloc, lauréat du concours, le 1er juillet 2011.
  • "50 ans du 1er voyage de l'Homme dans l'Espace", le 28 septembre 2011.
  • "Bicentenaire de la naissance de Théophile Gautier", le 10 octobre 2011.
  • "150e anniversaire de la naissance Claude Debussy", le 22 août 2012[11].
  • "Centenaire de la création de ballet "Le Sacre du Printemps" de Stravinsky, le 22 mai 2013[12].
  • "La Nativité", le 10 octobre 2013[13].

Timbres-poste de Russie[modifier | modifier le code]

  • « 400e anniversaire de la restauration de l'unité de l'État russe », le 2 novembre 2012, lauréat du concours « Meilleur timbre-poste de la Russie de 2012 »[14].
  • «1150e anniversaire de mission des Saints Cyrille et Méthode aux pays slaves », le 24 mai 2013, lauréat du concours « Meilleur timbre-poste de la Russie de 2013 »[15].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gueorgui Chichkine (peinture, graphique), Paris, 1995, avec une préface d'André Damien, membre de l'Institut de France, maire de Versalles, texte de Pierre-Marc Levergeois, écrivain, critique d'art.
  • Who's who in International Art: les grands et nouveaux noms du Monde Artistique d'Aujourd'hui» - International biographical art dictionary, 2000, pages: 36, 81, 94.
  • Art de la Russie (Art Guide)], Moscou, Ed. ScanRus, 2004.
  • 1000 peintres russes[16], Moscou, Ed. Bely Gorod, 2006.

Publications[modifier | modifier le code]

  • "Exposition de Gueorgui Chichkine", Toutes les nouvelles, le 8 février 1995, photo de vernissage avec André Damien.
  • La Gazette de l'Hôtel Drouot, le 10 février 1995;
  • "Culture" : "G. Chichkine - Peintre de l'âme russe", VERSAILLES, mars 1995.
  • Pierre-Marc Levergeois, "Exposition", ARTS ACTUALITES Magazine, mars 1995.
  • Vladimir Nogovsky, "Humain dans l'homme" / "Человеческое в человеке", La Pensée Russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris, no 8 (4066), 23 février - 1er mars 1995.
  • X. Renaud, "La Russie retrouvée", Point de vue (Images du monde), le 25 avril 1995.
  • Alistair McAlpine, "Peintre qui capture l'énigme de la Russie" / "Painter who captures the enigma of Russia", The European Magazine, 21-27 septembre 1995, London, pages 2–3.
  • Aurore Busser, "Portrait et rêves russes de Gueorgui Chichkine", Nice-Matin, le 21 juin 1995.
  • Eric Duliere, "Chichkine : galerie des portraits", Nice-Matin, le 31 mars 1996.
  • Le Figaro, 19 mars 1997.
  • René Briano, "Diaghilev parmi les "Rêves russes" de Chichkine", Nice-Matin, le 2 avril 1997.
  • Carole Chabrier, "Gueorgui CHICHKINE : Rêve Russe à l'Hôtel de Paris", Monte-Carlo Méditerranée Magazine, Monaco, avril 1997.
  • Catalogue de l'exposition "XXIIe Prix International d’Art Contemporain de Monte-Carlo", 1998.
  • Catalogue de l'exposition chez Christie's de douze peintres, Monaco, 1999.
  • Gaëlle Arama, "Un ténor en or" (concert de Pavarotti et l'exposition chez Christie's de douze peintres), Nice-Matin, le 2 mars 1999.
  • Eric Duliere, "M.A.P.: la famille des artistes généreux" , Nice-Matin, Photo/France Press, le 7 mars 1999.
  • Stéphane Bern, "A Monaco, divas, peintres et étoiles rivalisent de talent et de générosité", Le Figaro, le 20 mars 1999.
  • TAYLOR, juillet 1999.
  • Jean-Marie Fiorucci, "Russie éternelle dans l'atrium du Casino de Monte Carlo", Nice-Matin, le 15 octobre 1999.
  • Rachel Dordor, " Les maîtres du portrait contemporain au musée des Beaux-Arts de Menton", Nice-Matin, le 24 octobre 1999.
  • "Gueorgui Chichkine" ARTS ACTUALITES Magazine, Paris, janvier 2000.
  • L’ART sur la Côte d’Azur: musées, expositions, les personnages célèbres, 2000.
  • Nicole Laffont, " L'âme de Chichkine à la Galerie des Ponchettes", Nice-Matin, le 16 septembre 2000.
  • Robert Verdoi, "Gueorgui Chichkine: un immense succès" ("Plus de 3.000 visiteurs pendant quinze jours - un record pour la Galerie de musées"), Le Niçois, 5-11 octobre 2000.
  • Huguette Marsicano, "Portrait : Gueorgui Chichkine", Côte, automne/hiver 2000, p. 12.
  • Jean-Bernard Cahours d'Aspry, "Gueorgui Chichkine, un grand peintre du Ballet", DANSE light, Paris, mars-avril 2001, p. 35.
  • A. Krombi, "Gueorgui Chichkine à l'honneur", MATIN du Sahara et du Maghreb, Maroc, 16 juin 2001.
  • "Le sommet du pastel", MATIN du Sahara et du Maghreb, Maroc, le 25 juin 2001.
  • Jean - Francois Dupaquier, "Auvers-sur-Oise: Un Russe au château" (L'exposition Chichkine est prolongée), L’Echo Régional, le 1er novembre 2000.
  • Jean-Christoph Daviot, "L'Evènement: Gueorgui Chichkine: le talent au bout des doigts", La gazette du Val d'Oise, le 1er novembre 2000.
  • Blandine Seigle[17], (exposition au château-musée d'Auvers-sur-Oise), Le Parisien, le 2 novembre 2001.
  • DANSE light, mars - avril 2003.
  • Laurence Haloche, "De toile en toile", Le FIGAGO magazine, Photo : Sipa Press, Paris, le 8 novembre 2003.
  • Hervé Mari, "Gueorgui Chichkine offre ses couleurs aux enfants malades", Nice-Matin, le 20 janvier 2005.
  • "Serge Lifar à l’honneur", Point de vue, 23-29 mars 2005, № 2957, photo: "Maître Gueorgui Chichkine devant de son tableau "Serge Lifar en Icare".
  • Regina Ouvarova / Регина Уварова, "Gueorgui Chichkine - le continuateur des traditions des relations culturels entre la France, la Principauté de Monaco et la Russie" / "Георгий Шишкин - продолжатель традиций культурных связей между Францией, Монако и Россией", Côte /Берег, № 26, 2005.
  • Carole Chabrier, "CHICHKINE: Mystère de la peinture", Monte-Carlo Méditerranée Magazine, Monaco, mai-juin 2005.
  • Elena Iakounina / Елена Якунина[18], "Рабочий "Русских снов", La Pensée Russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris, 6-12 octobre 2005.
  • André Link, "C’est la terre russe, c’est son odeur!", Luxemburger Wort, 29 novembre 2005.
  • Thierry Arzens, "Chichkine à la Citadelle de Villefranche", Art d'Azur, le 29 décembre 2005.
  • "Les rêves russes de Chichkine à Saint Elme"[19], Nice-Matin, le 30 décembre 2005.
  • Ya. M., "Vente aux enchères au cours du Noël russe de l'Hôtel de Paris", Nice-Matin, le 13 janvier 2006.
  • Sesile Coutan, "Exposition: Serge Lifar", DANSE, janvier 2006.
  • Evgenia Solodovnikova, "Gueorgui Chichkine", VIP-Premier, janvier 2006.
  • "Gueorgui Chichkine au Grimaldi Forum"[20], Nice-Matin, le 19 février 2006.
  • Sophie Bastide[21], L'Écho de la timbrologie, no 1799, septembre 2006, p. 12-13.
  • Catalogue de Luxe de l'Exposition des 100 timbres et documents philatéliques parmi les plus rares du monde, MonacoPhil 2006, Monaco, décembre 2006[22].
  • "Gueorgui Chichkine", Impulsion, décembre 2007.
  • Jacques Bavent, "Une semaine sur les traces de la Russie à Nice, Nice-Matin, le 5 avril 2008.
  • 'Tele/visions[23] - 48e Festival de Télévision de Monte-Carlo, le 12 juin 2008.
  • J.-Ph. Julien „Peintre russe Guéorgui Chichkine est l'invité d’honneur du Festival de Pastel", Le Populaire du Centre, le 22 juillet 2008.
  • Claude Fuzeau, Art et spectacles: "Les Ballets russes dans la cité", La Nouvelle République, le 8 septembre 2008.
  • Victor Loupan / Виктор Лупан[24], "A la mémoire de Boris Pasternak" / "Память о Борисе Пастернаке", La Pensée Russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris - London, №45 (4724), le 28 novembre – le 4 décembre 2008, 17 (4744).
  • Anne de Champigneul, "Association Saint Vladimir rend hommage à Boris Pasternak à l'Ambassade de Russie"(photo : „Peintre Gueorgui Chichkine devant de son tableau"), FOCUS magazine, no 12, Printemps 2009.
  • Victor Ignatov / Виктор Игнатов[25], "La Saison Russe chez Cardin" / "Русский сезон у Кардена", La Pensée Russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris - London, no 17 (4744), 1-7 mai 2009.
  • Victor Ignatov / Виктор Игнатов[26], "Monte Carlo et Les Ballets Russes / Монте-Карло и Русские балеты", La Pensée Russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris - London, no 21 (4748), 29 mai - 4 juin 2009.
  • "Patrimoine : lever de rideau", Nice-Matin[27], le 25 septembre 2009.
  • Fabien Bonilla, "Comité National Monégasque : Exposition de Gueorgui Chichkine "Hommage à Nijinsky et aux Ballets russes", Monaco info, 30 septembre - 1 оctоbre 2009.
  • T. Stojanov [28], "Les "Ballets Russes" de Chichkine présentés au quai Antoine Ier", Nice-Matin (Monaco-Matin), le 19 octobre 2009.
  • Victor Ignatov / Виктор Игнатов, "Le grand Petipa" / "Великий Петипа", La Pensée Russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris - London, no 11 (4786), 19 - 25 mars 2010.
  • L'Année France-Russie 2010, "Exposition "Rêves russes", de Gueorgui Chichkine", "Exposition "Rêves russes", de Gueorgui Chichkine", avril 2010.
  • Artcorusse : "Guéorgui Chichkine à la Mairie du XVI°"[29], avril 2010.
  • Youri Oulianovsky / Юрий Ульяновский, "Exposition des œuvres du peintre Gueorgui Chichkine devenu un évènement dans la vie culturelle de Paris"[30], ITAR-TASS, le 7 mai 2010.
  • Daria Jouravleva / Дарья Журавлёва, "Rêves russes" sous le ciel parisien"[31], La Pensée russe / РУССКАЯ МЫСЛЬ, Paris - London, no 18 (4793), 7 - 13 mai 2010.
  • Maria Tchobanov, "Les peintres russes de Paris"[32], La Russie d'Aujourd'hui, le 18 novembre 2011.
  • Daphné Manuel, "Derrière le timbre, une sensibilité d'artiste"[33], le 5 décembre 2011.
  • Louisette M., "A brush with genius"[34], VV Luxury Magazine (London, Paris, Moscow, Bremen, Dubai), Summer 2012, p. 6 - 9.
  • Silvia Cipriano, "Gueorgui Chichkine - peintre russe de Monaco" / "Георгий Шишкин - русский художник из Монако"[35], magazine MONACO БИЗНЕС, no 5, 2013, p. 24 - 26.
  • Fabrizio Carbone, "Destination : Russia" / "Направление - Россия"[36], magazine MONACO БИЗНЕС, no 7, 2013, p. 8 - 11.
  • Elena Evdokimova / Евдокимова Елена, "Художник Георгий Шишкин"[37], magazine RUS (Monaco), no 2, 2013, p. 68 - 69 (76 - 77).

Vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Office des Émissions de timbre poste de Monaco
  2. Office des Émissions de timbre poste de Monaco
  3. Office des Émissions de timbre poste de Monaco
  4. Galerie ART 3, Paris
  5. Grimaldi Forum Monaco
  6. Exposition "Hommage aux Ballets Russes de Diaghilev"
  7. Exposition « Rêves Russes » à Paris
  8. l'Année France-Russie 2010
  9. Salle d'expositions, Waterloo, Belgique
  10. Exposition des peintres russes de Paris
  11. Office des Émissions de timbre poste de Monaco
  12. Office des Émissions de timbre poste de Monaco
  13. Office des Émissions de timbre poste de Monaco
  14. The Publishing and Trading Centre "Marka"
  15. The Publishing and Trading Centre "Marka"
  16. "1000 peintres russes"
  17. "Les rêves pastel de Gueorgui Chichkine" Blandine Seigle sur le Parisien
  18. "Рабочий "Русских снов"
  19. "Les rêves russes de Chichkine à Saint Elme"
  20. "Gueorgui Chichkine au Grimaldi Forum"
  21. "Gueorgui Chichkine" "Dis l'artiste, dessine-moi le timbre de tes rêves..."
  22. Catalogue de Luxe de l'Exposition des 100 timbres et documents philatéliques parmi les plus rares du monde, MonacoPhil 2006
  23. Tele/visions
  24. "A la mémoire de Boris Pasternak" / "Память о Борисе Пастернаке"
  25. "La Saison Russe chez Cardin" / "Русский сезон у Кардена"
  26. "Monte Carlo et Les Ballets Russes / Монте-Карло и Русские балеты"
  27. "Patrimoine : lever de rideau", Nice-Matin
  28. "Les "Ballets Russes" de Chichkine présentés au quai Antoine Ier"
  29. "Guéorgui Chichkine à la Mairie du XVI°"
  30. "Exposition des œuvres du peintre Gueorgui Chichkine devenu un évènement dans la vie culturelle de Paris"
  31. "Rêves russes" sous le ciel parisien" / "Русские сны" под парижским небом"
  32. "Les peintres russes de Paris"
  33. "Derrière le timbre, une sensibilité d'artiste" Monaco-matin / Nice-Matin
  34. "A brush with genius"
  35. "Gueorgui Chichkine - peintre russe de Monaco" / "Георгий Шишкин - русский художник из Монако"
  36. "Destination : Russia" / "Направление - Россия"
  37. "Художник Георгий Шишкин"

Liens externes[modifier | modifier le code]