Charlene Wittstock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charlene Wittstock

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse Charlène de Monaco en 2013.

Titre

Princesse consort de Monaco

Depuis le 1er juillet 2011
(3 ans, 5 mois et 16 jours)

Prédécesseur Grace Kelly
Biographie
Nom de naissance Charlene Lynette Wittstock
Naissance 25 janvier 1978 (36 ans)
Bulawayo (Rhodésie)
Père Michael Wittstock
Mère Lynette Humberstone
Conjoint Albert II de Monaco
Enfants Gabriella de Monaco
Jacques de Monaco

Charlene Lynette Wittstock, née le 25 janvier 1978 à Bulawayo (Rhodésie, actuel Zimbabwe), émigrée à Benoni (Afrique du Sud), est une ancienne championne de natation. Par son mariage avec le prince souverain Albert II de Monaco, elle est devenue la princesse Charlène de Monaco[1].

Depuis son accession au titre de princesse, Charlène de Monaco s'est engagée activement pour des causes humanitaires dédiées en priorité à l'éducation de l'enfant par le sport[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière sportive[modifier | modifier le code]

Charlene Wittstock Swimming pictogram white.png
The Princess of Monaco.jpg
Charlene Wittstock en septembre 2011
Informations
Nages Nage libre, dos
Période active 19942007
Nationalité sud-africaine
Palmarès
Jeux africains 3 1 0

Charlene Lynette Wittstock est née le 25 janvier 1978 à Bulawayo, dans l'actuel Zimbabwe (Afrique), pays indépendant à la Couronne britannique. Elle est la fille aînée de Michael Kenneth Wittstock (né en 1946), propriétaire d'une entreprise d'informatique, et de Lynette Humberstone (née en 1959), plongeuse de compétition puis professeur de natation. Elle a deux frères : Garrett Wittstock (né en 1982), informaticien, et Sean Wittstock (né en 1983), commercial.

Charlene Wittstock possède les nationalités sud-africaine et britannique. Elle quitte le Zimbabwe avec sa famille pour aller vivre dans l'ancienne province du Transvaal en Afrique du Sud, alors qu'elle est âgée de 12 ans.

Très jeune, elle se passionne pour la natation, à tel point qu'à 16 ans, elle abandonne ses études pour se consacrer à ce sport. À 18 ans, elle remporte les championnats juniors d'Afrique du Sud. Puis quelques années plus tard, elle fait partie de l'équipe féminine du 4 x 100 m 4 nages représentant l'Afrique du Sud aux Jeux olympiques de Sydney de 2000 en dos crawlé, l'équipe sera classée cinquième. En individuel, elle arrive 17e au 100 m dos crawlé et 14e au 200 m dos crawlé. La même année, elle remporte la médaille d'or du 200 m dos au Meeting international de natation de Monaco « Marenostrum ». En 2002, elle remporte trois médailles d'or lors de la Coupe du Monde (50 m et 100 m crawlé, relais 4 x 100 m) et la médaille d'argent durant les Jeux de Commonwealth de Manchester (4 x 100 m relais).

Après s'être volontairement éloignée des bassins pendant plusieurs années, elle renoue avec la natation et les compétitions en septembre 2005. Deux ans plus tard, elle est qualifiée pour les Jeux olympiques de Pékin, mais elle choisit de ne pas y participer et de mettre un terme définitif à sa carrière sportive.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Albert II de Monaco et son épouse avec Hermann Bühlbecker (de) et Karl Lagerfeld au Gala en 2011.

On lui connaît des liaisons avec le nageur suédois Lars Frölander, le nageur britannique Robin Francis (en), de 2002 à 2003, le rugbyman sud-africain Andre Snyman puis de 2003 à 2006, le nageur italien Massimiliano Rosolino.

En 2000, Charlene Wittstock rencontre le prince Albert, alors prince héréditaire, lors d'un tournoi de natation de Monaco. En 2005, elle recontacte le prince pour lui présenter ses condoléances suite au décès de son père, le prince Rainier III. En 2006, pour la première fois, elle s'affiche publiquement en compagnie d'Albert II lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2006 de Turin en Italie. En 2007, lors de la Coupe du monde de rugby en France, elle assiste à de nombreux matchs en compagnie du prince Albert II, notamment ceux des Springboks, dont son grand-père fut l'un des entraîneurs. Depuis 2006, elle participe également régulièrement, aux côtés du prince Albert II, à tous les évènements importants de la principauté de Monaco comme le Bal de la Croix-Rouge ou le Grand Prix automobile de Monaco. Cette relation fut très médiatisée par la presse internationale.

Mariage avec Albert II de Monaco[modifier | modifier le code]

Le 23 juin 2010, le prince Albert II de Monaco annonce ses fiançailles avec Charlene Wittstock dans un communiqué adressé à l'AFP[3].,[4]. Le mariage est fixé aux 1er et 2 juillet 2011.

D'origine protestante, elle s'est convertie au catholicisme pour pouvoir épouser Albert II.

Albert II de Monaco et Charlene Wittstock se marient civilement le 1er juillet 2011, dans la salle du trône du palais princier. La cérémonie religieuse a eu lieu le 2 juillet 2011 à Monaco, dans la cour d'honneur du palais princier[5]. S'en suit un voyage de noces en Afrique du Sud, où le couple est notamment invité à déjeuner par le président Jacob Zuma.

Le 30 mai 2014, Albert II de Monaco et Charlène annoncent officiellement attendre un enfant pour la fin de l'année 2014[6]. Elle confirme en octobre 2014 qu'elle attend des jumeaux. Le 10 décembre 2014, elle donne naissance à une fille, Gabriella, et à un garçon, Jacques, à la maternité Princesse-Grace. C'est Jacques qui devient héritier du trône[7].

Princesse de Monaco[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet 2011, Charlène de Monaco rencontre le prix Nobel de la paix, l'archevêque sud-africain Desmond Tutu dans les locaux de sa fondation de lutte contre le sida[8]. Elle devient co-marraine de The Giving Organisation Trust, une organisation regroupant dix œuvres caritatives allant de la lutte contre le VIH à l'environnement en passant par l'enfance en difficulté.

Charlene de Monaco en juillet 2012.

En 2012, Charlène de Monaco crée sa propre fondation, la Fondation Princesse-Charlène à Monaco, en faveur des femmes et des enfants en difficulté dans le monde. Cette œuvre caritative est essentiellement tournée vers le sport. Comme son époux, Charlène de Monaco accorde une forte valeur éducative aux sports en général, et à la natation et au rugby en particulier.

En 2013, elle lance le programme « Learn to Swim » en Afrique du Sud. Dès sa première année de mariage, Charlène de Monaco s'est consacrée aux causes humanitaires et caritatives, s'inscrivant ainsi dans la continuité de l'œuvre de la princesse Grace de Monaco. Son adolescence dans une Afrique du Sud post-apartheid l'a sensibilisée aux problèmes des enfants défavorisés, auxquels elle a donné des cours de natation tout au long de sa carrière sportive. En 2010, elle est devenue une des marraines de la Fondation Nelson-Mandela. Cette fondation promeut l'œuvre de Nelson Mandela et le dialogue pour la justice.

Elle est également la marraine des Jeux olympiques spéciaux et de la Born Free Foundation (en), qui s'attache à défendre les espèces animales menacées. En outre, Charlène de Monaco participe régulièrement à des manifestations de collectes de fonds pour des œuvres de bienfaisance comme celle de l'AmfAR. De par sa fonction, Charlène de Monaco participe évidemment à tous les événements majeurs de la vie de Monaco, comme le bal de la Croix Rouge[9] ou le bal de la Rose[10], organisé chaque année pour récolter des fonds au bénéfice de la fondation de la princesse Grace de Monaco.

Centres d'intérêt[modifier | modifier le code]

Son enfance en Afrique l'a fortement sensibilisée aux problèmes rencontrés par les enfants pauvres auxquels elle a donné des cours de natation tout au long de sa carrière. Elle accompagne régulièrement son mari, le prince Albert II de Monaco, lors de déplacements pour soutenir des œuvres caritatives.

Depuis 2009, elle est présidente d'honneur du Ladies Lunch de Monte-Carlo.

Depuis 2010, elle est une des marraines de la Fondation Nelson-Mandela.

Elle est également la marraine des Jeux olympiques spéciaux, de la Born Free Foundation (en) et de Monaa, une association monégasque de lutte contre l'autisme. De plus, Charlène de Monaco participe régulièrement à des manifestations de collectes de fonds pour des œuvres de bienfaisance comme celle de l'AmfAR.

Loisirs[modifier | modifier le code]

Charlène de Monaco adore pratiquer le surf et la randonnée pédestre en montagne. Elle aime lire des biographies, des poésies ethniques d'Afrique du Sud. Elle apprécie également l'art contemporain.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 25 janvier 1978 - 1er juillet 2011 : Mlle Charlene Lynette Wittstock
  • depuis le 1er juillet 2011: Son Altesse sérénissime la princesse de Monaco

Autres titres officiels :

  • Duchesse de Valentinois
  • Duchesse de Mazarin
  • Duchesse de Mayenne
  • Princesse de Château-Porcien
  • Marquise de Chilly-Mazarin
  • Marquise de Guiscard
  • Marquise de Bailli
  • Comtesse de Carladès
  • Comtesse de Ferrette, de Belfort, de Thann et de Rosemont
  • Comtesse de Torigni
  • Comtesse de Clèdes
  • Comtesse de Longjumeau
  • Baronne de Calvinet
  • Baronne du Buis
  • Baronne de La Luthumière
  • Baronne de Hambye
  • Baronne d'Altkirch
  • Baronne de Saint-Lô
  • Dame d'Issenheim
  • Dame de Saint-Rémy
  • Dame de Matignon
Article connexe : Titre de noblesse.

Décorations[modifier | modifier le code]

Décorations monégasques[modifier | modifier le code]

Ordre de Saint-Charles (Monaco) - Grand-croix

Décorations étrangères[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Italie Italie

Étoile de la République italienne - Grand-croix

  • Grand-croix de l'ordre de l'Étoile de la République italienne (20 février 2014)[13]
Drapeau de la Pologne Pologne

Mérite de la République de Pologne - Grand-croix

Ascendance[modifier | modifier le code]

Palmarès sportif[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À l'origine, son prénom s'écrivait Charlene sans accent, mais depuis son mariage, elle signe Charlène. Palais.mc, site officiel du Palais princier.
  2. Nice Matin.
  3. Constance Jamet, « Albert II de Monaco se fiance » sur lefigaro.fr, 23-06-2010.
  4. « La date du mariage du Prince Albert fixée » sur lefigaro.fr, 22-07-2010.
  5. Monaco Hebdo.
  6. France TV Info. Albert II de Monaco et son épouse attendent un enfant. 30/05/2014.
  7. « La princesse Charlène est sur le point d'accoucher à Monaco », sur nicematin.com,‎ ajouter et consulté le 10 Décembre 2014
  8. RFI.
  9. Paris Match.
  10. Paris Modes.
  11. Ordonnance Souveraine n° 4038 du 17 novembre 2012
  12. (en) « Photo de Charlène recevant l'Ordre »,‎ 17 November 2012
  13. a et b Noblesse et royautés, 29 juillet 2014 Charlène de Monaco reçoit l’Ordre de la Stella d’Italia.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]