Classe Revenge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Classe Royal Sovereign.
Classe Revenge
Image illustrative de l'article Classe Revenge
Vue d'un navire de la classe Revenge.
Caractéristiques techniques
Type cuirassé
Longueur 190 m
Maître-bau 27 m
Tirant d'eau 8,7 m
Déplacement 33 500 tonnes
Puissance 26 500 ch
Vitesse 21 nœuds (39 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × 2 canons de 15 pouces
14 canons de 6 pouces
2 canons AA de 3 pouces
4 canons de 47 mm (en)
4 TLT de 533 mm
Autres caractéristiques
Équipage 997 à 1 150 hommes
Histoire
Constructeurs Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Commanditaire Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Période de
construction
1914 - 1917[1]
Période de service 1916 - 1949
Navires construits 5
Navires prévus 8
Navires annulés 3
Navires perdus 1
Précédent Classe Queen Elizabeth Classe N3 (jamais réalisée)
Classe Nelson
Suivant

La classe Revenge, parfois aussi appelée classe Royal Sovereign, est une classe de cuirassés de la Royal Navy, mis en service pendant la Première Guerre mondiale. Huit navires sont prévus, cinq sont construits. Deux autres forment la classe Renown, des croiseurs de bataille. Le dernier, le HMS Resistance, n'est jamais construit.

Conception[modifier | modifier le code]

Armement[modifier | modifier le code]

L'armement principal des Revenge se compose de huit canons de 15 pouces, sur quatre tourelles doubles. Ils sont équipés de canons de 6 pouces pour la batterie secondaire. Les canons lourds sont destinés à lutter contre les classes de gros destroyers entrant nouvellement en service. En pratique, cet armement s'avère trop lourd pour être d'utilisation pratique contre des embarcations légères. De plus, leur positionnement bas rend l'usage par mer formée impraticable.

Tenue à la mer[modifier | modifier le code]

Le défaut majeur de la classe est la stabilité, elle est volontairement réduite pour donner aux navires un mouvement lent de roulis pour faciliter le tir.

Service[modifier | modifier le code]

Seuls deux navires de la classe sont prêts pour la bataille du Jutland, le 31 mai 1916 ; le HMS Revenge et le HMS Royal Oak. Pendant l'engagement, aucun des deux ne subit de dommages et ne déplore de victimes.

Contrairement aux unités de la classe Queen Elizabeth, les cuirassés de la classe Revenge ne font pas l'objet de grosses modifications entre les deux guerres mondiales. Ils sont restés relativement inchangés, à l'exception de quelques modifications mineures, quand la Seconde Guerre mondiale éclate. Ceci est dû au fait que la Royal Navy investit financièrement dans la modernisation des Queen Elizabeth plutôt que dans celle des Revenge, préférant conférer à ces premiers une meilleure vitesse et une valeur au combat supérieure. Par ailleurs, les Revenge sont prévus pour être remplacés par les unités de la classe Lion à leurs entrées en service. Cependant, l'avènement de la Seconde Guerre mondiale a entraîné l'annulation des Lion, en laissant les Revenge en service en dépit de leur valeur limitée et de leur obsolescence technologique.

Tous les navires de la classe sont réduits à des rôles subsidiaires durant la Seconde Guerre mondiale, quelqu'uns sont devenus des navires de bombardement, certains ont pris part au débarquement de Normandie, et d'autres à la chasse contre le cuirassé Bismarck. La disparition de cette classe et des autres a montré l'avènement du porte-avions comme nouvelle arme navale. Cette classe a cependant été d'une utilité précieuse en tant que cuirassés de seconde classe, en effectuant notamment des escortes libérant ainsi les navires plus importants.

La classe Revenge marque la fin de la construction de cuirassés pour la Royal Navy au cours de la Première Guerre mondiale. Par la suite, les navires phares de la Royal Navy sont les croiseurs cuirassés de la classe Renown qui combattent pendant la Première Guerre mondiale, le HMS Hood qui a est lancé pendant ce conflit, les cuirassés de la classe Nelson lancés en 1922, les cuirassés de la classe King George V lancés au début de la Seconde Guerre mondiale et le dernier cuirassé du monde le HMS Vanguard.

Navires[modifier | modifier le code]

Nom Pennant number Chantier[1] Quille posée Lancement Service Destin[2]
Royal Sovereign 05 HMNB Portsmouth 15 janvier 1914 29 avril 1915 mai 1916 Transféré à la marine soviétique le 30 mai 1944, démolition en 1949
Revenge 06 Vickers-Armstrongs 22 décembre 1913 29 mai 1915 1er février 1916 Démolition en 1948
Ramillies 07 William Beardmore and Company 12 novembre 1913 12 juin 1916 1er septembre 1917 Démolition en 1949
Resolution 09 Palmers Shipbuilding and Iron Company 29 novembre 1913 14 janvier 1915 30 décembre 1916 Démolition en 1948
Royal Oak 08 HMNB Devonport 15 janvier 1914 17 novembre 1914 1er mai 1916 Coulé en 1939 à Scapa Flow par un sous-marin allemand

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921),‎ 1985 [détail de l’édition]
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946),‎ 1980 [détail de l’édition]
  • (en) Robert K. Massie, Castles of Steel : Britain, Germany and the winning of the Great War at sea, Vintage Random House,‎ 2007 (1re éd. 2003), 865 p. (ISBN 978-0-099-52378-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]