Corvette (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corvette .
La corvette Aurore lors de son lancement en 1767. (Dessin de Nicolas Ozanne)
Corvette Aconit des FNFL durant la Seconde Guerre mondiale.

La corvette est une catégorie de petit navire de guerre, léger et rapide, qui apparaît en France à la fin du XVIIe siècle.

Corvette historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1746, cette catégorie de navire est associée à celle de barque longue.

C'est d'abord un petit trois mâts, qui n’est jamais armé de plus de vingt canons en batterie, qui sert à effectuer des missions de découverte (Dictionnaire de l'Académie française, 1787). Il sert aussi de liaison pour transmettre des ordres ou des courriers (Dictionnaire de la Marine Française 17881792). De nombreuses corvettes serviront par la suite au transport marchand.

Sa taille au fil des siècles augmente au point que les corvettes de l'ère révolutionnaire valent les Frégates légères, de 6 et de 8, du siècle précédent.

Corvette moderne[modifier | modifier le code]

Dans la terminologie militaire moderne, une corvette est un navire de guerre de moyenne importance (mesurant de 80 à 130 m et jusqu'à 2 000 t, de nos jours), davantage conçu pour la protection d'une force navale ou d'un convoi de navires marchands ou la surveillance d'une zone (militaire ou économique), que pour l'assaut. Il reçoit généralement des missions littorales de sauvegarde maritime ou d'éclairage. Durant les deux guerres mondiales du XXe siècle, ces navires plus économiques et faciles à construire que des destroyers furent largement utilisés pour l'escorte de convois, la lutte anti-sous-marine et d'autres missions.

Mieux armée qu'un patrouilleur, mais plus faiblement qu'une frégate, la corvette constitue "l'épine dorsale" des marines des pays qui possèdent peu de côtes maritimes et des zones maritimes exclusives de faibles étendues à contrôler. Les corvettes sont les navires les plus importants des marines telles que l'Arabie saoudite, Israël, le Danemark, Singapour, l'Iran, l'Irak, le Mexique, le Cambodge, la Thaïlande etc.). La corvette n'a pas vocation de bâtiment de combat océanique.

Possédant une faible autonomie comparativement à ses cousins frégate et destroyer, elle peut être un adversaire très coriace. En effet, d'une part, la corvette est faiblement blindée, mais généralement très bien armée (artillerie de 76 mm , lanceurs de missiles légers et torpilles…) ; d'autre part, étant tout de même de petite taille, la corvette est très manœuvrable, tout comme une frégate. Comme cette dernière, elle peut d'ailleurs embarquer un hélicoptère sur sa plate-forme. Certains gros modèles, plus fortement blindés, ont un hangar (par exemple, en France, les Gowind 170 et 200 proposés par DCNS).

Les tendances actuelles vont dans le sens de la furtivité de ce type de bâtiment, afin de minimiser la signature radar, du renforcement de la défense antiaérienne et des moyens de détection dans les trois dimensions, ainsi que l'augmentation de la puissance de la propulsion, pour accroître son autonomie et sa vitesse.

Corvettes dans le monde[modifier | modifier le code]

Algérie Indonésie Israël Maroc Suède Turquie
Nanuchka 2 Sigma Sa'ar V Sigma Visby Milgem
Djebel Chenoua Kapitan Pattimura
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :