HMS Vanguard (23)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Vanguard.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vanguard.
HMS Vanguard
Image illustrative de l'article HMS Vanguard (23)
Croiseur cuirassé Vanguard

Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Commandé 14 mars 1941
Lancement 30 novembre 1944
Statut Désarmé le 9 octobre 1959 ; ferraillé le 9 août 1960
Caractéristiques techniques
Type croiseur de bataille
Longueur 246,8 mètres
Maître-bau 32,8 mètres
Tirant d'eau 9,3 mètres
Déplacement 48 500 tonnes à pleine charge
Propulsion 8 chaudières ; 4 turbines à vapeur ; 4 hélices
Puissance 130 000 ch
Vitesse 29,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage coque 356 mm
pont 152 mm
tourelles : 332 mm,
Armement 8 15 pouces en 2 tourelles doubles en chasse et 2 en fuite
16 × 133 mm en 8 tourelles doubles
22 de 40 mm anti-aériens
4 de 47 mm
Rayon d'action 9 000 nautiques (17 000 kilomètres) à 20 nœuds (37 km/h)
Autres caractéristiques
Électronique 1 Radar Type 960 air warning
1 Radar Type 293 target indication
1 Radar Type 277 height finding
2 Radar Type 274 15-inch fire control
4 Radar Type 275 5.25-inch fire control
10 Radar Type 262 40 mm fire control
Équipage 1600 hommes en temps de paix
Chantier naval John Brown & Company, Clydebank, (Ecosse)
Indicatif 23

Le HMS Vanguard (pennant number 23) est le dernier cuirassé de la Royal Navy britannique, commandé pendant la Seconde Guerre mondiale, qui s'est voulu au début de 1939 de construction moderne. Ses supports de bâti des tourelles de 381 mm, prévus pour les croiseurs de bataille HMS Courageous et HMS Glorious, achevés comme porte-avions après la Première Guerre mondiale seront refondus et installés sur ce navire. Ils lui vaudront le surnom de « cuirassé avec les dents de sa grand-tante » (battleship with her great aunt's teeth).

Le HMS Vanguard était le deuxième de ce nom (le HMS Vanguard précédent avait été construit en 1907) et le dernier bâtiment de ligne construit dans le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le HMS Vanguard en 1950.

Le HMS Vanguard, commandé le 14 mars 1941 par la Royal Navy auprès du chantier naval John Brown & Company, Clydebank (Écosse) fut baptisé en novembre 1944. Le navire ne fut commissionné qu'en 1946, et resta deux années sans posséder d'artillerie. Pour ces raisons, il fut rapidement connu et caricaturé comme étant le seul cuirassé britannique sans canon.

Ce retard dans la construction du navire (il devait être livré vers 1943) était motivé par la perte de deux navires le HMS Prince of Wales et le HMS Repulse bombardés par des torpilles japonaises dans la baie de Kuantan (Malaisie) le 10 décembre 1941. Il apparut évident à l'époque que la construction de gros bâtiments de guerre n'était plus une priorité par rapport au réarmement et au renforcement de la Royal Air Force (RAF).

En 1947, le HMS Vanguard joue un rôle représentatif dans l'accompagnement du couple royal britannique George VI roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne, en missions de représentation en Afrique du Sud (ses marins se plaisaient à dire qu'ils étaient embarqués sur le yacht royal). Au cours du premier semestre 1949, le HMS Vanguard est affecté à la flotte britannique en Méditerranée et, vers la fin de l'année, il est utilisé comme navire-école à la base de Portland.

À partir de 1955, il devient navire amiral de la flotte de réserve et, en même temps, bâtiment base de l'OTAN. Il sera retiré du service en 1960, pour être vendu aux chantiers de démolition navale de Faslane où il sera ferraillé le 9 août 1960 à la base navale de Faslane.

Considérations techniques[modifier | modifier le code]

Le HMS Vanguard était un cas unique parmi les bâtiments de ligne britanniques existants. En effet, son artillerie principale et secondaire étaient conduites par un ensemble de radars de commande de tir à onde centimétrique (Remote power control). Cet ensemble de radars avait une capacité de recherche étroite ou ouverte suivant le préréglage, et procurait un tir de précision même sans voir l'objectif, tout en repérant le point de chute du projectile. Ce système de radar existait pour la commande à deux interpolateurs (DCT) sur les canons de 381 mm, chacun pouvant tirer grâce à un procédé télémétrique. Les canons de 133 mm possédaient, chacun, un radar de type 275 modèle 37 DCT.

Bien que classé croiseur de bataille, le HMS Vanguard était considéré comme étant aussi bien protégé qu'un cuirassé grâce à un excellent blindage. Il avait aussi de très bonne qualités nautiques et étalait bien à la mer, même par gros temps. La finesse de sa carène, améliorée encore après l'expérience de ses prédécesseurs de la classe King George V construits juste avant la Seconde Guerre mondiale, lui permettait de filer près de 30 nœuds avec une puissance de 130 000 ch.

Opération « Mainbrace », exercice de l'OTAN le 19 septembre 1952.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :