Pennant number

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la Royal Navy, ainsi que dans d'autres marines européennes et du Commonwealth, les navires sont identifiés par des pennant number (parfois appelés pendant numbers). On peut traduire ce mot en français par numéro de fanion. Le mot pennant number provient du fait que certains bateaux possédaient un pennon pour identifier une flotte ou un type particulier de bateau : par exemple, dans la Royal Navy le red burgee pour les torpilleurs. Par l'ajout d'un nombre au fanion d'identification, chaque navire peut être identifié de façon unique.

Un pennant number est constitué d'une, ou plus rarement de deux lettres et de chiffres. Lorsque la lettre précède les chiffres, on parle de « drapeau supérieure » (flag superior), si la lettre suit les chiffres, on parle de « drapeau inférieur » (flag inferior). Tous les pennant number n'ont pas un drapeau supérieur.

Le système de la Royal Navy[modifier | modifier le code]

La frégate HMS Iron Duke (F234) avec son pennant number bien visible en 2010.

Le système a été adopté avant la Première Guerre mondiale pour distinguer les navires avec des noms identiques ou similaires, pour réduire la taille et améliorer la sécurité des communications, et d'aider à la reconnaissance lorsque des navires d'une même classe sont ensemble. Traditionnellement, un pennant number est signalé par un point "." entre l'indicatif supérieur ou inférieur, bien que cette pratique ait été progressivement abandonné. Le système a été utilisé tout au long de la marine de l'Empire britannique de telle sorte que le navire pouvait être transféré d'une marine à l'autre sans changer son pennant number.

Les pennant number étaient initialement alloués par les différentes flottes navales, ainsi quand il changeait de flotte il pouvait lui être attribué un nouveau pennant number. En 1910, l'Amirauté britannique a pris les choses en main et créé une « Naval Pennant List »

En outre, les navires de réserve des flottes on un deuxième indicatif supérieur permettant de distinguer le dépôt naval dans auquel ils sont affectés («C» pour Chatham, "D" pour Devonport, "N" pour Nore et "P" pour Portsmouth). Les destroyers se sont initialement vu attribuer l'indicatif supérieur "H", mais dans la mesure où cela ne donnait qu'une centaine de combinaisons possibles (de H00 à H99), les lettres «G» et «D» ont également été attribués. Lorsque les navires sont coulés, leurs pennant number sont attribués à de nouveaux navires.

L'indicatif supérieur a souvent changé pour un ensemble de classe, tout en ne touchant pas à l'indicatif inférieur. Par exemple, en 1940, les indicatifs «I» et «D» sont permutés (D18 est devenu I18, I18 est devenue D18). En 1948, les indicatifs supérieurs "K", "L" et "U" sont tous devenus des «F» ; dans le cas de conflit il a ajouté un chiffre 2 en amont du pennant number.

Durant les années 1970, l'Amirauté britannique a cessé de peindre les pennant number sur les coques des sous-marins au motif que, avec l'arrivée des unités nucléaires, ces derniers passent trop peu de temps à la surface. Néanmoins, les sous-marins continuent à se voir affecter des pennant number.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Les bâtiments de ligne, les porte-avions et les croiseurs ne se voient pas attribuer d'indicatif supérieur. Le chiffre 13, indicatif inférieur, n'est pas attribué non plus.

Liste des indicatifs supérieurs utilisés :

  • DDestroyers (avant 1940), navires capitaux, porte-avions, croiseurs (depuis 1940)
  • F — Destroyers (avant 1940), croiseurs auxiliaires (depuis 1940)
  • G — Destroyers (après 1940)
  • H — Destroyers
  • I — Navires capitaux, porte-avions, croiseurs (avant 1940), destroyers (depuis 1940)
  • JDragueurs de mines
  • KCorvettes, frégates
  • L — Destroyers d'escorte, sloops (avant 1941)
  • MMouilleurs de mines
  • N — Dragueurs de mines
  • P — Sloops (avant 1939), navires de défense côtière (avant 1940)
  • R — Destroyers (avant 1942), Sloops
  • TCanonnières fluviales, navire poseur de filets
  • U — Sloops (avant 1941)
  • WRemorqueurs et navires de sauvetage
  • X — Navires de servitudes
  • Z — Navires de défense portuaire
  • 4 — Navires auxiliaires de défense aérienne
  • FY — Bateaux de pêche

Pennant number international[modifier | modifier le code]

Immatriculation de la Jeanne d'Arc.

En 1951, plusieurs marines européennes de l'OTAN et du Commonwealth, y compris la Royal Navy, sont convenues d'utiliser un système équivalent, basé sur celui de la Royal Navy. Le système garantit qu'entre elles (et parmi ceux d'autres marines qui les rejoindront plus tard, tous les pennant number soient uniques. Les États-Unis et les Canada, comme mentionné auparavant, ne participent pas à ce système non lié à l'OTAN ; les bâtiments de US Navy utilisent une nomenclature et une symbolique de classification d'ordre essentiellement chronologique.

Les pays participants au système européen, avec les identifiants en question sont :

  • Afrique du Sud
  • Allemagne : (D: 1xx; F: 2xx; M: 10xx, 26xx; P: 61xx; A: 5x, 51x, 14xx; L: 76x)
  • Argentine : (D: 1x, 2x; P: 3x, 4x; S: 2x, 3x; C: x; V: x)
  • Australie (précédemment incorporée dans le système de la Royal Navy jusqu'en 1969 ; utilise maintenant un système basée sur celui de l'US Navy)
  • Belgique : (9xx; M: 4xx)
  • Danemark : (N: 0xx; A/M/P: 5xx; F/S/Y: 3xx; L: 0xx)
  • Espagne : (0x)
  • France : (R: 9x; F: 7xx; C/D/S/P/M/A/Y: 6xx, 7xx; L: 9xxx)
  • Grèce : (D/P: 0x, 2xx; A/F: 4xx; L/S/M: 1xx)
  • Italie : (5xx; M/A: 5xxx; P: 4xx; L: 9xxx)
  • Kenya
  • Malaisie
  • Nouvelle-Zélande
  • Pays-Bas : (8xx; Y: 8xxx)
  • Norvège : (F/S/M: 3xx; P: 9xx; L: 45xx)
  • Pologne
  • Portugal : (F/M: 4xx; S: 1xx; P: 11xx0)
  • Royaume-Uni : (R: 0x; D: 0x & 1xx; F: 0x, 1xx, 2xx; S: 0x, 1xx; M: 0x, 1xx, 1xxx, 2xxx; P: 1xx, 2xx, 3xx; L: 0x, 1xx, 3xxx, 4xxx; A: autre)
  • Sri Lanka
  • Turquie : (D/S: 3xx; F: 2xx; N: 1xx; A/M: 5xx; P: 1xx, 3xx, L: 4xx; Y: 1xxx)

Les tableaux ci-après présentent schématiquement la répartition des numéros entre les nations participantes, en fonction des catégories concernées :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]