Classe Majestic (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la classe de cuirassé. Pour la classe de porte-avions, voir Classe Majestic (porte-avions). Pour les homonymes, voir Majestic.
Classe Majestic
Image illustrative de l'article Classe Majestic (cuirassé)
diagramme Brassey's Naval Annual 1902
Caractéristiques techniques
Type cuirassé
Longueur 125,88 m
Maître-bau 22,86 m
Tirant d'eau 9,14 m
Déplacement 14 900 t
Port en lourd 16 000 t
Propulsion 2 machines à vapeur à triple expansion ( chaudières en acier)
Puissance 12 000 ch
Vitesse 17,6 nœuds (32,6 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 150 à 230 mm
pont =63 à 100 mm
cloison = 300 à 360 mm
tourelle = 250 mm
casemate = 150 mm
barbette = 360 mm
kiosque = 360 mm
Armement 2 × 2 canons de 305 mm (en)
12 canons de 152 mm (en)
16 canons AA de 76 mm (en)
12 canons AA de 47 mm
2 mit. de 12,7 mm
5 TLT de 450 mm
Rayon d’action 7 600 milles marins (14 100 km) à 10 nœuds (19 km/h)
(2 400 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 670 à 575 hommes
Histoire
Constructeurs Cammell Laird
J & G Thompson
Chatham Dockyard
Pembroke Dockyard
Portsmouth Dockyard
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Période de service 1895-1921
Navires construits 9
Navires prévus 9
Navires perdus 1
Navires démolis 8
Précédent Classe Centurion Classe Canopus Suivant

La classe Majectic est une classe de cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy, construit sous le Programme Spencer (du nom du First Sea Lord John Poyntz Spencer, 5e comte Spencer) dans le but de contrer la montée en puissance des marines française et russe.

Avec neuf unités mises en service, ce fut la classe de cuirassés la plus importante de l'histoire par le nombre de navires[1]. Cette classe fut conçue par Sir William White.

Conception[modifier | modifier le code]

Le premier cuirassé fut lancé, le HMS Majestic en 1895, avec une longueur de 128 mètres pour un déplacement de 16 000 tonnes, c'était alors le cuirassé le plus gros jamais construit à l'époque. Les navires de cette classe furent réputés pour bien tenir la mer avec de bonnes machines même s'il souffrait d'une consommation de fuel élevée[1]. Les premiers furent équipées de machine au charbon mais le HMS Mars en 1905-1906 devint le premier cuirassé convertit au gazoil et le reste de la flotte fut transformé de la même manière en 1907-1908[2]. Cette classe fut la dernière à être équipée de tourelles de côté, les classes suivantes ayant des tourelles de canons en ligne.

Navires de la classe et faits majeurs[modifier | modifier le code]

  • HMS Caesar servit 1898 - 1921 (vendu pour ferraille). Combattit les Bolcheviques en mer Noire pendant la guerre civile russe.
  • HMS Hannibal, servit au transport de troupes pour la campagne des Dardanelles en 1915
  • HMS Illustrious 1898 - 1920
  • HMS Jupiter 1898-1920
  • HMS Magnificent 1895-1921
  • HMS Majestic 1895 - 1915. Combattit pendant la guerre de 14-18, bombarda des positions allemandes en Belgique puis combattit l'empire Ottoman en Méditerranée. Coulé par un sous-marin allemand au large de cap Helles.
  • HMS Mars 1897-1921
  • HMS Prince George (plus tard et brièvement HMS Victorious II) 1895-1921
  • HMS Victorious (plus tard HMS Indus II) 1895-1923

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roger Chesneau et Eugène M. Koleśnik, Conway's All the World's Fighting Ships (1860-1905),‎ 1979 [détail de l’édition]
  • (en) Norman Friedman, Naval Weapons of World War One : Guns, Torpedoes, Mines and ASW Weapons of All Nations, Seaforth Publishing,‎ 2011 [détail de l’édition]
  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921),‎ 1985 [détail de l’édition]
  • (en) Tony Gibbons, The Complete Encyclopedia of Battleships and Battlecruisers : A Technical Directory of All the World's Capital Ships From 1860 to the Present Day, Londres, Salamander Books Ltd.,‎ 1983

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]