Classe M (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe M
Image illustrative de l'article Classe M (sous-marin)
Le HMS M1 (peinture de camouflage)
Caractéristiques techniques
Type sous-marin
Longueur 90,14 m (M1,M2)
93,19 m (M3,M4)
Maître-bau 7,52 m
Tirant d'eau m
Déplacement 1 594 tonnes (surface)
1 946 (plongée)
Propulsion 2 moteurs diesel 12 cylindres
4 moteurs électriques
Puissance 2 400 cv et 1 600 cv
Vitesse 15 nœuds (surface)
8 à 9 nœuds (plongée)
Profondeur 30 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes lance-torpilles de 457 mm
1 canon de 305 mm (Kiosque) (
1 canon de 76 mm (AA)
Aéronefs M2 (conversion : avec un hydravion Parnall Peto
Rayon d’action 2 000 nautiques à 15 nœuds (surface)
80 nautiques à 2 nœuds (plongée)
( tonnes de carburant)
Autres caractéristiques
Équipage 62 marins
Histoire
Constructeurs Vickers
Armstrong Whitworth
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1916-1919
Période de service 1920-1932
Navires construits 3
Navires prévus 4
Navires perdus 2
Navires démolis 1
Précédent Classe L Classe R Suivant

La classe M est une petite classe de sous-marins de la Royal Navy propulsée par moteur diesel, conçue et construite à la fin de la première guerre mondiale.

Les 4 unités furent réalisées sur les chantiers Armstrong Whitworth à Newcastle upon Tyne et Vickers à Barrow-in-Furness.

Conception[modifier | modifier le code]

La caractéristique unique de cette classe était son armement de pont composé d'un canon naval de 305 mm installé dans l'avant du kiosque avec une réserve de munition de 50 obus. Les canons provenaient des pièces de rechange des cuirassés de classe Formidable. Le canon tirait son obus en immersion périscopique mais il devait remonter 3 minutes en surface pour être rechargé.

Un canon anti-aérien de 76 mm (Mk II 3 pouces) assurait sa défense de surface.

Les M1 et M2 étaient aussi équipés de 4 tubes lance-torpilles de 450 mm (18 pouces), les M3 et M4 de 533 mm (21 pouces). Chaque unité n'avait qu'une réserve de 4 torpilles.

La commande de cette classe remplaçait les 4 dernières unités annulées du premier groupe de la classe K.

Service[modifier | modifier le code]

  • Seul le M1 est entré en service avant la fin de la guerre mais n'a fait aucune opération. Il fut commandé par le futur amiral Max kennedy Norton en mer Baltique. Lors d'un exercice dans la Manche le 12 novembre 1925, proche du comté de Devon, il entre en collision avec le charbonnier suédois SS Vidar. L'épave a été retrouvée en 1999 par 73 m de profondeur.
  • Le M2 a été converti en transporteur d'hydravion en 1925, le hangar remplaçant la tourelle du canon naval.

Il a sombré le 26 janvier 1932 proche du tombolo Chesil Beach de l'Île de Portland. C'est désormais un site de plongée.

  • Le M3 a été converti en 1927 en mouilleur de mines, avec une réserve de 100 mines. Il a servi principalement pour les essais de la future classe Grampus. Il a été abandonné en 1932.
  • Le M4 a été démantelé avant son achèvement.

En 1924, les trois unités ont été utilisées pour tester les peintures de camouflage afin de réduire la visibilité du sous-marin en navigation de surface par les avions.

Les sous-marins de classe M[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
HMS M1 9 juillet 1917 avril 1918 Vickers
Barrow-in-Furness
collision le 11 décembre 1925
Le M1 avec son canon de 305 mm
HMS M2 19 octobre 1918 février 1920 Vickers
Barrow-in-Furness
sombré le 26 janvier 1932
Le M2 avec son hydravion
HMS M3 19 octobre 1918 juillet 1920 Armstrong Whitworth
Elswick
abandonné en avril 1932
HMS M4 20 juillet 1919 non terminé Armstrong Whitworth
Elswick

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]