Croiseur léger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un croiseur léger est un navire de guerre correspondant à un type défini par les traités de Washington (1922).

D'après le traité, les croiseurs étaient limités à un tonnage maximum de 10 000 tonnes, avec un armement principal de 8 pouces (203 mm) au plus. Mais des unités de taille et d'armement inférieurs furent lancés et reconnus en 1930 par le traité de Londres comme une seconde classe de croiseurs. Cette nouvelle catégorie ne devant porter que du 155 mm comme armement principal[1] et fut connue sous le nom de croiseurs légers ou croiseurs de deuxième classe par opposition à la classe originelle de croiseurs, ceux portant du 203 mm, et connus comme croiseurs lourds ou croiseurs de première classe.

Cette nouvelle classe n'ayant pas de limite à son tonnage, on vit apparaître des croiseurs légers, avec leur armement de 155 mm, mais ayant un tonnage de croiseur lourd, 10 000 tonnes. C'est, par exemple, le cas du britannique HMS Belfast, lancé en 1938 avec ses 12 pièces de 152 mm.

Le rôle attribué aux croiseurs légers ne se différenciait pas de celui des croiseurs lourds. Dans le dernier quart du XXe siècle, l'appellation est tombée en désuétude.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, et pour harmoniser les appellations des différentes marines alliées, certains grands contre-torpilleurs français[2] seront requalifiés « croiseurs légers ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le traité donnait un calibre de 6 pouces, ce qui fut traduit par 155 mm par certaines marines, comme la française, et par 152 mm par d'autres, comme la britannique.
  2. Comme les 4 survivants (Fantasque, Terrible, Malin et Triomphant, des 6 classe Fantasque.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • France
    • Jean Lassaque, Histoire des croiseurs légers : 1943-1964 (Les contre-torpilleurs de 2800 tonnes du type Le Fantasque), Les Éditions d'histoire navale, 2007, (ISBN 978-2952696005)