HMS Argus (I49)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
HMS Argus (I49)
Image illustrative de l'article HMS Argus (I49)
Le HMS Argus en camouflage Dazzle en 1918

Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Quille posée 1914
Lancement 2 décembre 1917
Armé 16 septembre 1917
Statut Démantelé en 1946
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur 172,2 m
Maître-bau 20,7 m
Tirant d'eau 7,1 m
Déplacement 14 680 tonnes
Port en lourd 16 028 tonnes
Propulsion 4 lignes arbres, 4 ensembles de turbines à vapeur, 12 chaudières cylindriques "écossaise"
Puissance 15 000 kW
Vitesse 20 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons anti-aériens de 4 pouces (102 mm)
2 canons à faible angle de 4 pouces
Aéronefs 15-18
Rayon d'action 3600 nmi (7400 km) à 10 noeuds
Autres caractéristiques
Équipage 495
Chantier naval William Beardmore and Company
Indicatif I49

Le HMS Argus était un porte-avions britannique de la Royal Navy de 1918 à 1944. Il est le premier exemple au monde de ce qui allait être la forme standard des porte-avions avec un pont entièrement plat et continu, capable de faire décoller ou atterrir (apponter) des avions munis d'un train à roues.

Historique[modifier | modifier le code]

Il fut initialement construit en 1914 à Glasgow comme paquebot transatlantique destiné à l'Italie, le Conte Rosso. Mais avant qu'il ne soit lancé, il fut racheté par la Royal Navy pour être transformé en porte-avions. Il fut alors reconstruit avec un pont totalement plat (flush deck) alors que le HMS Furious, lancé en 1916, avait deux ponts situés à l'avant et à l'arrière de la structure principale.

L’Argus fut lancé le 2 décembre 1917 et mis en service le 6 septembre 1918, quelques semaines avant la fin de la Première Guerre mondiale. En raison de son petit gabarit (environ 14 000 tonnes) et de sa vitesse relativement faible, il ne fut pas utilisé comme bâtiment de combat mais pour développer les techniques au combat des porte-avions ainsi que pour l'entraînement à la mer des pilotes. À la fin des années 1920, dépassé par des navires plus grands et plus modernes, il fut retiré de la flotte de première ligne et employé uniquement pour l'entraînement. C'était encore son rôle au début de la Seconde Guerre mondiale. Mais devant les pertes importantes de la Royal Navy entre 1939 et 1941, période durant laquelle le HMS Courageous, le Glorious et l’Ark Royal furent coulés et l’Illustrious gravement endommagé, l’Argus fut réemployé en opérations. En raison de ses ascenseurs larges et de la hauteur de plafond de son hangar, il fut le seul porte-avions britannique de la Seconde Guerre mondiale capable d'embarquer des avions sans ailes repliables.

Son premier engagement opérationnel, en 1941-1942, fut de convoyer des avions pour Malte, Gibraltar et Takoradi. Le porte-avions approchait alors la destination jusqu'à la distance maximale de vol des avions, lesquels finissaient le voyage par les airs. L’Argus rejoignit ensuite la Force H en Méditerranée occidentale et participa à l'importante force de couverture de l'opération Harpoon, un convoi vital à la résistance de Malte. En 1942, il soutint le débarquement allié en Afrique du Nord et en 1943 retourna à son rôle de navire d'entraînement, avant de rejoindre la flotte de réserve comme navire de soutien en 1944. Il fut ferraillé en 1946.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :