Classe T (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir classe T.
Classe T
Image illustrative de l'article Classe T (sous-marin)
Le HMS Taku (Groupe 1)
Caractéristiques techniques
Type sous-marin
Longueur 84,28 m
Maître-bau 7,77 m
Tirant d’eau 4,45 m
Déplacement surface : 1 290 tonnes
plongée : 1 560 tonnes
Propulsion 2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance diesel : 2 500 cv
électrique : 1 450 cv
Vitesse surface : 15,5 nœuds
plongée : 9 nœuds
Profondeur 90-95 m
Caractéristiques militaires
Armement 10 tubes lance-torpilles de 533 mm (18 torpilles)
1 canon de pont de 101 mm
3 mitrailleuses AA de 7,7 mm
Rayon d’action surface : 8 000 nautiques à 10 nœuds
plongée : 80 nautiques à 4 nœuds
(132 tonnes de carburant)
Autres caractéristiques
Électronique sonar
Équipage 49
Histoire
Constructeurs Chatham Dockyard, chantiers navals Scotts de Greenock, Vickers-Armstrongs , Cammell Laird, HMNB Portsmouth , HMNB Devonport et Bellis & Morton Ltd.
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1936-1944
Période de service 1938-1975
Navires construits 52
Précédent classe Grampus classe Undine Suivant

La classe T (ou classe Triton) est une classe de 52 sous-marins construit par la Royal Navy dans les années 1930 pour remplacer progressivement les classes O, P et R. Cinquante-deux unités seront réalisées juste avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Les différentes unités furent réalisées sur les chantiers Vickers-Armstrongs de Barrow-in-Furness, Chatham Dockyard de Chatham, chantiers navals Scotts de Greenock, Cammell Laird de Birkenhead, HMNB Devonport et HMNB Portsmouth, Bellis & Morton Ltd.

Conception[modifier | modifier le code]

Cette classe, commencée en 1934, a été contrainte de respecter les termes de Traité naval de Londres de 1930, limitant la flotte sous-marine britannique à 52 700 tonnes (Long ton) avec un maximum de 2 000 par unité. Son artillerie ne devait pas dépasser le 130 mm (5,1 pouces).
À cause de la crise financière, la conception d'un modèle autour des 1 100 tonnes fut imaginée pour répondre à une capacité d'être moins détecté par sonar et aussi de pouvoir naviguer avec une grosse autonomie (environ 15 000 km).
La conception finale fut un armement d'un seul canon de pont de 101 mm mais de dix tubes lance-torpilles en tir avant (dont 6 tubes internes en étrave et 4 tubes externes en proue et milieu de coque).
Le Groupe 3 bénéficia de l'accroissement de sa capacité de carburant à 230 tonnes, permettant un rayon d'action de 20 000 km.

Service[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ils ont opéré sur tous les théâtres d'opérations navales, subissant un quart de perte. Ils étaient plus vulnérables en mer Méditerranée à cause de leur longueur et de la clarté des eaux.
Après la guerre, les survivants des groupes 1 & 2 ont été démantelés.
Les unités du groupe 3, entre 1940 et 1950, furent équipés de Schnorchel pour obtenir un fonctionnement plus silencieux face à la marine soviétique.
À partir de 1948, huit sous-marins subirent une refonte au chantier de Chatham Dockyard : élimination des armes de pont, affinement du kiosque et divers autres modifications pour devenir des sous-marins plus silencieux et plus rapides.

Les sous-marins de classe T[modifier | modifier le code]

Groupe 1[modifier | modifier le code]

Quinze submersibles furent réalisés avant le début de la guerre, dans différents plans de programmation : 1935 (1), 1936 (4), 1937 (7) et 1938 (3).
Les bateaux, conçus à l'origine avec une étrave à bulbe pour couvrir les deux tubes lance-torpilles externes, furent modifiés par retrait des tubes externes qui réduisaient la vitesse.
Seuls six survécurent à la guerre.

N° de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière
N15 HMS Triton
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le dans le Canal d'Otrante
N25 HMS Thetis (N25)
HMS Thunderbolt
Cammell Laird
Birkenhead
sombré le
renfloué en 1940
coulé le
N76 HMS Tribune chantiers navals Scotts
Greenock
vendu en pour démolition
N52 HMS Trident Cammell Laird
Birkenhead
vendu le pour démolition
N18 HMS Triumph
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le
N38 HMS Taku
Cammell Laird
Birkenhead
vendu en pour démolition
N17 HMS Tarpon chantiers navals Scotts
Greenock
coulé le
N24 HMS Thistle Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le
N63 HMS Tigris
Chatham Dockyard
coulé le
N53 HMS Triad Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le par sous-marin italien Enrico Toti
N68 HMS Truant Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
vendu le pour démolition
N94 HMS Tuna
chantiers navals Scotts
Greenock
vendu le pour démolition
N78 HMS Talisman
Cammell Laird
Birkenhead
coulé le
N77 HMS Tetrarch Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le
N79 HMS Torbay Chatham Dockyard
vendu le pour démolition

Groupe 2[modifier | modifier le code]

Sept unités ont été ccommandées dans le cadre du programme d'urgence de 1939.
Des modifications au niveau des tubes lance-torpilles ont été pratiquées. Huit tubes restèrent en place pour le tir avant et trois autres furent adaptés pour le tir arrière.
Les unités du groupe 2 opérèrent en mer Méditerranée.
Seuls deux unités survécurent au combat.

N° de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière
N86 HMS Tempest
Cammell Laird
Birkenhead
coulé le par torpilleur italien Circe
N11 HMS Thorn Cammell Laird
Birkenhead
coulé le par torpilleur italien Pegaso
N37 HMS Thrasher Cammell Laird
Birkenhead
détruit le
N48 HMS Traveller
chantiers navals Scotts
Greenock
coulé le
N91 HMS Trooper
chantiers navals Scotts
Greenock
coulé le
N45 HMS Trusty Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
vendu en pour démolition
N98 HMS Turbulent Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le

Groupe 3[modifier | modifier le code]

À cause de l'austérité économique en temps de guerre, des économies furent faites sur la construction. La soudure des éléments de coque remplace progressivement le rivetage, l'acier remplace la tuyauterie en cuivre, des éléments non nécessaires sont supprimés. Leur plus grande légèreté leur permet d'atteindre une profondeur de plongée de plus de 100 m.

  • 9 sous-marins sont ordonnés dans le cadre de la programmation de 1940
N° de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière
P311 HMS P311
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le en rejoignant Malte
P312 HMS Trespasser Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit le
P399 HMS Taurus-
HNLMS Dolfijn
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
transféré le à la marine royale néerlandaise
détruit en avril 1960
P314 HMS Tactician
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit le
P315 HMS Truculent
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé accidentellement le
P316 HMS Templar Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le comme bateau-cible
P317 HMS Tally-Ho Vickers-Armstrongs
et John Brown & Company
détruit le
P318 HMS Tantalus Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit en
P319 HMS Tantivy Vickers-Armstrongs
et John Brown & Company
coulé en 1951 comme bateau-cible
  • 17 sous-marins sont ordonnés dans le cadre de la programmation de 1941.
N° de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière
P321 HMS Telemachus
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit le à Charleston
P322 HMS Talent-
HNLMS Zwaardvis
transféré à la Marine royale néerlandaise
Vickers-Armstrongs
et John Brown & Company
vendu le pour démolition
P323 HMS Terrapin Vickers-Armstrongs
et Bellis and Morcom Ltd.
détruit en
P324 HMS Thorough
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit le
P325 HMS Thule
HMNB Devonport
détruit le
P326 HMS Tudor HMNB Devonport
détruit le
P327 HMS Tireless HMNB Portsmouth détruit en
P328 HMS Token HMNB Portsmouth détruit en
P329 HMS Tradewind Chatham Dockyard
détruit le
P331 HMS Trenchant Chatham Dockyard vendu le pour démolition
P332 HMS Tiptoe Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
vendu en 1971, détruit en 1975
P333 HMS Trump
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit le
P314 HMS Taciturn
Vickers-Armstrongs
et Bellis and Morcom Ltd.
détruit le
P335 HMS Tapir-
HNLMS Zeehond (1948)
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit en
P336 HMS Tarn-
HNLMS Tijgerhaai
transféré à la Marine royale néerlandaise
Vickers-Armstrongs
et John Brown & Company
détruit le
P337 HMS Talent Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
détruit le
P338 HMS Teredo Vickers-Armstrongs
et John Brown & Company
détruit le
  • 14 sous-marins sont ordonnés dans le cadre de la programmation de 1942.

Seuls cinq unités ont été achevées.

N° de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière
P342 HMS Tabard
chantiers navals Scotts
Greenock
vendu le
P352 HMS Totem-
INS Dakar
HMNB Devonport
vendu en 1965 à Israël
détruit le
P353 HMS Truncheon-
INS Dolphin
HMNB Devonport
vendu en 1968 à Israël
détruit en 1977
P354 HMS Turpin-
INS Leviathan
Chatham Dockyard vendu en 1965 à Israël
détruit en 1978
P355 HMS Thermopylae
Chatham Dockyard détruit en

Les neuf autres déjà commandés ont été annulés le 29 octobre 1945, à la fin des hostilités.

  • HMS Thor (P349) : lancé le 18 avril 1944, non complété et détruit en juillet 1946
  • HMS tiara (P351) : lancé le 18 avril 1944, non complété et détruit en juin 1947
  • HMS Theban (P341) :
  • HMS Talzent (P343) :
  • HMS Threat (P344) :
  • HMS P345 :
  • HMS P346 :
  • HMS P347 :
  • HMS P348 :

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]