Classe Colossus (porte-avions)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Colossus.
Classe Colossus
Image illustrative de l'article Classe Colossus (porte-avions)
Le HMS Triumph, porte-avions de la classe Colossus. Sur le pont, on aperçoit à l'avant des Seafire, à l'arrière des Firefly.
Caractéristiques techniques
Longueur 211,8 m
Maître-bau 24,4 m
Tirant d'eau 7,2 m
Déplacement 13 600 t
Propulsion Turbines à vapeur (4 chaudières Admiralty à 3 tambours, turbines Parsons)
Puissance 40 000 ch
Vitesse 25 nœuds (46 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 30 canons de 40 mm Bofors
Aéronefs 48 avions
Rayon d’action 12 000 nœuds (22 000 km/h) à 14 nœuds (26 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 1 300
Histoire
Constructeurs Vickers-Armstrongs
Swan Hunter
Cammell Laird
Harland & Wolff
Alexander Stephen and Sons
Hawthorn Leslie (en)
Fairfield Shipbuilding
A servi dans Pavillon de la marine argentine Marine argentine
Pavillon de la marine australienne Royal Australian Navy
Pavillon de la marine brésilienne Marine brésilienne
Pavillon de la Marine royale canadienne Marine royale canadienne
Pavillon de la marine française Marine nationale française
Pavillon de la Koninklijke Marine Koninklijke Marine
Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Période de service 16 décembre 1944 – 16 octobre 2001
Navires construits 10
Précédent Classe Majestic Classe Centaur Suivant

La classe Colossus est une classe de porte-avions légers de la Royal Navy construits durant la Seconde Guerre mondiale.

Un total de seize navires fut programmé mais la fin du conflit fit que deux navires seulement, le HMS Perseus et le HMS Pioneer, furent construits, plus pour assurer la maintenance d'avions que pour le combat et que cinq autres furent suspendus, pour être terminés plus tard comme des porte-avions de la classe Majestic. Un de ceux-ci, le HMS Leviathan, ne fut même jamais achevé. Les cinq autres de la classe Majestic furent vendus à des marines du Commonwealth.

Conception[modifier | modifier le code]

Lorsque furent coulés en décembre 1941, les HMS Prince of Wales et HMS Repulse par des avions venus de bases terrestres, il apparut clairement à l'Amirauté britannique la vulnérabilité et l'absence de soutien de navires importants face aux attaques aériennes et l'urgence de disposer d'une large force aéronavale.

Au début de la guerre, la Royal Navy n'opérait alors que des porte-avions d'escorte et des porte-avions lourds, dit de flotte. Cependant, les porte-avions d'escorte étaient conçus seulement pour la protection des convois et ne pouvaient jouer qu'un petit rôle offensif. Leur faible vitesse de déplacement les empêchait d'être des porte-avions performants. D'un autre côté, les chers porte-avions de flotte étaient peu nombreux et seraient trop long à construire. On envisagea un temps la transformation de navires marchands mais cette option fut rejetée par le besoin important de navires de transport.

La classe Colossus apparut donc comme une solution d'urgence face au manque critique de porte-avions de combat. Ces navires seraient basés sur la conception de la classe de porte-avions Illustrious mais de taille plus réduite et conçus pour être construits et disponibles dans les deux ans. Le type de construction rapide de la classe Colossus la rapproche plus des schémas de construction de navires de commerce que ceux de navires militaires.

Le premier des quatre porte-avions de la classe Colossus fut achevé en décembre 1944 et fut immédiatement envoyé en Extrême-Orient. Aucun de ces navires ne combattit pendant la Seconde Guerre mondiale. Les navires ne possédaient pas de pont blindé comme ceux de la classe Illustrious, capable de les protéger contre les attaques kamikazes durant l'opération Iceberg.

Les six derniers navires de la classe Colossus ont été rapidement modifiés avant leur construction pour pouvoir accueillir des avions plus rapides et plus grands. Ils forment la classe classe Majestic. Encore en construction à la fin du conflit, leur construction fut alors suspendue, n’ayant plus d’utilité. Cinq d’entre eux, après la reprise de leur construction et l’apport de modifications, entrèrent bien plus tard en service au sein de la Marine royale australienne, de la Marine royale canadienne et de la Marine indienne.

Après la Seconde Guerre mondiale, ces navires permirent d'une façon économique d'assurer la présence de la Royal Navy à travers le monde. Certains furent opérationnels durant la guerre de Corée. Moins coûteux à mettre en œuvre que les porte-avions de flotte, ils pouvaient transporter autant d'avions. Plusieurs furent revendus à des marines étrangères où ils continuèrent de servir jusque dans les années 1990.

Liste des porte-avions[modifier | modifier le code]

Voir la classe Majestic pour les six derniers.

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]