HMS Hermes (95)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Hermes.
HMS Hermes
Image illustrative de l'article HMS Hermes (95)
Le HMS Hermes non loin de Yantai, en Chine, vers 1931

Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Commandé Avril 1917[1]
Quille posée 15 janvier 1918
Lancement 11 septembre 1919
Mise en service 18 février 1924
Statut Coulé par la marine impériale japonaise le 9 avril 1942
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur 182,3 m
Maître-bau 21,4 m
Tirant d'eau 5,71 m
Déplacement 11 024 t
Port en lourd 13 919 t
Propulsion 2 hélices
Turbines Parsons
6 chaudières Yarrow
Puissance 40 000 ch
Vitesse 25 nœuds (46 km/h)
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 5 600 milles marins (10 400 km) à 10 nœuds (19 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 664 hommes
Chantier naval Armstrong Whitworth
Indicatif 95
Coordonnées 7° 34′ 59″ N 82° 04′ 59″ E / 7.583, 82.0837° 34′ 59″ Nord 82° 04′ 59″ Est / 7.583, 82.083  

Le HMS Hermes est un porte-avions de la Royal Navy. Sa construction commence durant la Première Guerre mondiale pour se finir à la fin de la guerre. Il servira jusqu'au 9 avril 1942, date à laquelle il est coulé par des bombardiers japonais.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce sera le premier navire à être conçu en tant que porte-avions, bien que le Hosho, navire de la marine impériale japonaise, entre en service le premier. La conception du Hermes influencera celle du Hosho, mais il entrera en service six mois après celui-ci[2]. La construction du navire est en effet ralentie par les nombreux changements opérés pendant celle-ci. Après son lancement, le chantier ferme ses portes, et sa construction est suspendue.

Historique[modifier | modifier le code]

Le porte-avions Hermes coulé par l'aéronavale japonaise

Il est coulé le 9 avril 1942 par les Japonais lors du raid sur Ceylan. Peu avant l'attaque sur Trincomalee, il quitte le port en compagnie du destroyer Vampire (en). Les Japonais lancent 85 bombardiers en piqué Aichi D3A, escortés par 9 chasseurs Mitsubishi A6M Zero. 32 d'entre eux l'attaquent et le coulent, lui et le Vampire, avant l'arrivée de 6 chasseurs Fairey Fulmar II du Squadron 273 (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921),‎ 1985 [détail de l’édition]
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946),‎ 1980 [détail de l’édition]
  • (en) John Jordan (dir.) et Kathrin Milanovich, Warship 2008, London, Conway,‎ 2008 (ISBN 978-1-84486-062-3), « Hôshô: The First Aircraft Carrier of the Imperial Japanese Navy »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]