Châtelet (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtelet.
Châtelet
Vue générale de Châtelet
Vue générale de Châtelet
Blason de Châtelet
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Charleroi
Bourgmestre Daniel Vanderlick (PS)
Majorité PS
Sièges
PS
cdH
Ecolo
MR
ICC
Indépendant
LEPEN
33
22
3
3
2
1
1
1
Section Code postal
Châtelet
Châtelineau
Bouffioulx
6200
6200
6200
Code INS 52012
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Châtelettain(e)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
36 191 ()
47,8 %
52,2 %
1 339 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
21,35 %
62,09 %
16,57 %
Étrangers 15,20 % ()
Taux de chômage 24,04 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 10 971 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 24′ N 4° 31′ E / 50.4, 4.517 ()50° 24′ Nord 4° 31′ Est / 50.4, 4.517 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
27,03 km2 (2005)
38,89 %
9,68 %
39,92 %
11,51 %
Localisation
Situation de la ville dans l'arrondissement de Charleroi et la province de Hainaut
Situation de la ville dans l'arrondissement de Charleroi et la province de Hainaut

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Châtelet

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Châtelet
Liens
Site officiel chatelet.be

Châtelet (en wallon Tcheslet) est une ville de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Châtelet fait partie d'une agglomération commune avec Charleroi, sur la Sambre.

Elle comptait 35 621 habitants au 1er janvier 2006[2].

Châtelet était une des 23 Bonnes Villes de la principauté de Liège. Elle compte comme sections Châtelet, Châtelineau et Bouffioulx.

L'artiste peintre René Magritte a passé une partie de son adolescence à Châtelet. Une promenade Magritte existe dans le centre ville, où les lampadaires sont couverts de chapeaux melons en hommage à l'artiste.

La ville possède une maison espagnole à la rue de Bouffioulx qui date de la domination espagnole.[réf. nécessaire] Tous les ans, un festival d'orgue y est organisé dans l'église St-Pierre-et-Paul (orgue du facteur Maurice Delmotte, 1943: III/P, 45[3]).

Pierre Paulus (1881-1959), peintre expressionniste et le concepteur du drapeau wallon, est né à Châtelet.

Châtelet abrite également plusieurs espaces verts, y compris la réserve de Sébastopol, qui contient d'anciennes carrières et une vaste population d'oiseaux, la forêt communale (Bois de Châtelet), avec une grotte remplie de chauve-souris, et le parc communal, situé au cœur de la ville. Châtelet fut très prospère entre 1850 à 1973 ,comme toute la région de Charleroi,elle prospéra notamment grâce aux nombreuses poteries de Bouffioulx,aux charbonnages,aux cokeries,usines,.....Aujourd'hui seuls 2 grands pôles économiques persistent,il s'agit de la manufacture Arcelor Mittal(carinox) et du complexe commercial du Cora de Châtelineau

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason ville be Chatelet.svg
Blason accordé par arrêté royal le 17 octobre 1973 et confirmé après la fusion des communes.
Blasonnement : De gueules à un perron surmonté d’une croix, le tout d’or, au chef du même, chargé d’une aigle issante de sable[4],[5]



Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Félicien Defoin (1869-1940), artiste.
  • René Magritte, (1898-1967), peintre, a vécu à Châtelet où il fréquente l'atelier de Félicien Defoin[6].
  • Gustave Camus (1914-1984), peintre, né à Châtelet.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]

Quelques vues de la cité de Magritte.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,‎ 2008 (lire en ligne), p. 31.
  2. source I.N.S.
  3. [1]
  4. Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia,‎ 2002, p. 222
  5. Ce blasonnement, bien qu'« officiel », comporte une ambigüité pour « perron » utilisé dans un sens non universel. Un blasonnement plus orthodoxe serait « de gueules à la colonne péronnée de trois degrés d'or, sommée d'une croisette du même. » Voir : http://www.blason-armoiries.org/heraldique/p/perronne.htm
  6. Marcel Nihoul, Defoin, les arts en famille Société d'Histoire du Vieux Châtelet. 2010, p.8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]