Parti catholique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti catholique (Katholieke Partij en néerlandais) est un parti politique belge unitaire et conservateur.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1884 sous le nom de Fédération des Cercles catholiques et des Associations conservatrices (Verbond van Katholieke Kringen en der Conservatieve Verenigingen en néerlandais), le pays permet aux parlementaires catholiques de s'organiser face à la fin de l'unionisme marquée par la création du Parti libéral en 1846. Sous la présidence de Charles Woeste, le parti gagne la majorité absolue en 1884 et la conserve jusqu'à la Première Guerre mondiale. En 1921, le parti devient l'Union catholique (Katholieke Verbond) sous la pression du syndicalisme chrétien et du suffrage universel[1]. En 1945 fut fondé le Parti social-chrétien.

Ministres[modifier | modifier le code]

Ministres durant la période 1869-1918: Jules Joseph d'Anethan, Joseph Kervyn de Lettenhove, Prosper Cornesse, Pierre Tack, Victor Jacobs, Jules Malou, Armand Wasseige, Guillaume d'Aspremont Lynden, Charles Delcour, Théophile de Lantsheere, François Moncheur, Barthélémy de Theux de Meylandt, Auguste Beernaert, Alphonse de Moreau, Charles Woeste, Jules Vandenpeereboom, Joseph de Riquet de Caraman-Chimay, Joseph Thonissen, Joseph Devolder, Jules Le Jeune, Léon de Bruyn, Ernest Mélot, Jules de Burlet, Henri de Mérode-Westerloo, Victor Begerem, Paul de Smet de Naeyer, Frans Schollaert, Albert Nyssens, Paul de Favereau, Julien Liebaert, Gerhard Cooreman, Jules de Trooz, Jules Van den Heuvel, Louis van der Bruggen, Arthur Surmont de Volsberghe, Gustave Francotte, Edouard Descamps, Joris Helleputte, Auguste Delbeke, Armand Hubert, Julien Davignon, Léon de Lantsheere, Paul Berryer, Charles de Broqueville, Jules Renkin, Aloys Vande Vyvere, Michel Levie, Eugène Beyens en Paul Segers.

Ministres durant la période 1918-1944: Gerhard Cooreman, Paul Berryer, Prosper Poullet, Henri Carton de Wiart, Aloys Vande Vyvere, Armand Hubert, Joris Helleputte, Paul Segers, Jules Renkin, Léon Delacroix, Charles de Broqueville, Alphonse Harmignie, Albéric Ruzette, Henri Jaspar, Fernand de Wouters d'Oplinter, Georges Theunis, Romain Moyersoen, Paul Tschoffen, Henri Carton de Tournai, Albert-Édouard Janssen, Pierre de Liedekerke de Pailhe, Maurice Houtart, Henri Baels, Albert Carnoy, Frans Van Cauwelaert, Hendrik Heyman, Jules Van Caenegem, Emile baron van Dievoet, Philip Van Isacker, Paul Crokaert, Gustave Sap, Hubert Pierlot, Paul van Zeeland, Edmond Rubbens, Charles du Bus de Warnaffe, Auguste de Schryver, Hendrik Marck, Joseph Pholien, Paul Hymans, Charles d'Aspremont Lynden, Antoine Delfosse en Albert de Vleeschauwer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Fitzmaurice (préf. Guy Spitaels), The politics of Belgium: A Unique Federalism, Londres, Hurst & Company,‎ 1996, 207 p. (ISBN 1850652090), p. 173

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Parti catholique.
  • G. Guyot de Mishaegen (préf. Comte Carton de Wiart), Le Parti Catholique Belge de 1830 à 1884, Bruxelles, Ferdinand Larcier,‎ 1946, 207 p.
  • Chanoine A. Simon, Le Parti Catholique Belge 1830 - 1945, Bruxelles, La Renaissance du Livre, coll. « Notre Passé »,‎ 1958, 155 p.